retour

Une vie : le Rainbow Warrior

Emblème de Greenpeace, il a été en première ligne du combat écologiste, avant de connaître une fin tragique. Voici l'incroyable histoire du Rainbow Warrior.

Le Rainbow Warrior, navire de combat

L’objectif de ce navire de Greenpeace : s'interposer face à des pratiques considérées comme destructrices pour l'environnement. Il a été détruit par deux explosions en 1985.

Il a été en première ligne de nombreux combats écologistes et joué un rôle majeur dans l'histoire de Greenpeace, avant de connaître une fin tragique… Voici l'histoire du Rainbow Warrior.

Un vieux chalutier britannique

À la fin des années 1970, la jeune organisation Greenpeace cherche à acquérir un bateau gros et rapide pour renforcer ses actions coup de poing à travers les mers. Début 1978, à l'aide d'une subvention du WWF, l'ONG rachète un vieux chalutier britannique. Pendant plusieurs mois, les bénévoles le réparent et lui donne ses couleurs. Ils le nomment le Rainbow Warrior.

Le bateau commence ensuite ses campagnes dans l'Atlantique Nord. Son objectif : s'interposer face à des pratiques considérées comme destructrices pour l'environnement, comme la chasse à la baleine, la chasse aux phoques ou le rejet de déchets nucléaires en pleine mer. En juin 1980, alors qu'il tente de bloquer un baleinier, le Rainbow Warrior est arraisonné par la marine espagnole, puis retenu à quai.

Il aide les habitants d’une île touchée par des retombées radioactives à s’installer ailleurs

Cinq mois plus tard, en pleine nuit, le navire s'échappe et reprend ses campagnes. En mars 1985, Rainbow Warrior fait peau neuve : il est doté de voiles. Il devient plus économe en carburant et peut rester en mer pendant de longues durées. Il prend alors la route de l'océan Pacifique pour l'opération « Exodus Rongelap ».

Sur une île touchée par des retombées radioactives d'essais nucléaires américains dans les années 1950, le bateau de Greenpeace embarque environ 300 personnes et 100 tonnes de matériel, à la demande des habitants. Rainbow Warrior les conduit sur une autre île pour qu'ils puissent s'y installer. Il regagne ensuite le port d'Auckland, en Nouvelle-Zélande, afin de bloquer les tests d'armes nucléaires menés par la France dans le Pacifique.

Le 10 juillet 1985, deux explosions retentissent à bord

Le 10 juillet 1985, juste avant minuit, alors qu'une dizaine d'activistes sont à bord, deux explosions retentissent. Fernando Pereira, photographe de l'équipe, reste prisonnier du Rainbow Warrior et meurt noyé. Le bateau est irréparable. Rapidement, l'enquête mène à la piste d'un sabotage perpétré illégalement par des agents français.

Alors que la presse internationale s'empare du scandale, le gouvernement français finit par reconnaître que les bombes ont été posées par ses services secrets. Quelques années après le sabotage, Greenpeace met à l'eau le Rainbow Warrior II, un nouveau navire qui retourne s'opposer aux essais nucléaires français. Sous la pression internationale, la France finit par abandonner ces tests.

Le 12 décembre 1987, en présence de nombreux soutiens, l'épave du Rainbow Warrior est coulée dans la baie de Matauri, en Nouvelle-Zélande. Il devient un lieu de plongée mythique et offre un abri à de nombreuses espèces marines.

25/07/2020 08:29
  • 936K
  • 285
Brut - Le livre

79 commentaires

  • Fabrice D.
    01/08/2020 23:58

    Déjà en 78 imagine depuis le temps tout ceux que l’humanité a fait à la planète 🌍🇫🇷👍⚓️🌈

  • Sylvain F.
    01/08/2020 18:14

    Le jour où le Pakistan, la Chine ou n'importe quel pays doté de l'arme nucléaire et dirigé par une bande de trisomiques se décidera à attaquer, peut-être que les truies mal lavées comme elle comprendront à quoi servaient les essais.

  • Rémi F.
    01/08/2020 12:15

    Un petit clin d'oeil aux admirateurs de Mitterand.

  • Wilson M.
    31/07/2020 13:36

    Les gouvernements français successifs sont des criminelles ils font la même chose en Afrique

  • Vassily T.
    30/07/2020 15:41

    Le carburant a été vidé du navire avant de le couler ?

  • Li B.
    30/07/2020 06:20

    Mitterrand, l'écologiste ............

  • Damien D.
    29/07/2020 18:08

    Une époque où les socialistes savaient s'occuper des écolos ! 😆

  • Aurélie D.
    29/07/2020 17:47

    🤣🤣🤣

  • Majax B.
    29/07/2020 13:03

    Nos agriculteurs en paient toujours le prix ...aucune taxe douaniere sur l'agro NZ. C,cadeau

  • Arnaud R.
    29/07/2020 12:50

    Bateau vieux coulé sûrement pas dementelé comme il faut remplis de produits toxiques et polluant du style amiante c est pas fameux pour un bateau de boboeclogistes

  • Thierry C.
    29/07/2020 11:00

    Les faux époux Turenge, quelle affaire bon sang. La république de Mitterrand était vraiment très très sale. Complots, manigances, meurtres... entre le génocide rwandais fomenté pour donner l'accès à la mine d'uranium de Bakouma en Centrafrique, les écoutes téléphoniques, l'exploitation de femmes naïves comme Elisabeth Teissier, Anne Lauvergeon, Edith Cresson, qu'il séduisait pour pouvoir les faire sauter à sa guise ou le Rainbow Warrior... Mitterrand était un vrai pourri.

  • Fred L.
    28/07/2020 18:42

    Il buvait combien de gazoil de l'heure le Rainbow warrior???? 🤔

  • Alexis-Clément R.
    28/07/2020 17:44

    Oh le bateau de la secte des meurtriers de masse....

  • Fabien P.
    28/07/2020 10:48

    Entité terroriste l etat francais et ses agent secret tous des terroristes

  • Cle T.
    28/07/2020 08:51

    la france n a pas un passé glorieux avec ses essais nucléaires .c est surement pour ça que l on a autant de retard sur l ecologie et que l on ferme les yeux sur certaine .

  • Jean P.
    28/07/2020 02:58

    Gagne de foke

  • David M.
    27/07/2020 19:49

    Les gouvernements de la France, "socialiste" de Mitterand et de droite de Jacques Chirac, s'en foutaient de l'opinion mondial...mais grâce à la pression de la Nouvelle Zélande et de l'Australie, ils ont dû arrêter leurs essaies. C'est bien dommage que la France, qui est un pays de référence pour les Droits de l'homme et de la Culture, soit aussi un des premiers fabriquant et exportateur des armes au monde....je sais de quoi je cause ..l'armée mexicaine est un bon client....

  • Alain L.
    27/07/2020 19:30

    Coulé par son ami Mitterrand? L’amour Gauche

  • Guillaume D.
    27/07/2020 18:22

    Et maintenant les ecolos payent des festivals pour les multirecidivistes... Du coup l acte de la DGSE était bien fondé (?)!!!! 😈

  • Lili G.
    27/07/2020 12:57

    Ils sont subventionnés par qui

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.