La fausse orque, un cétacé méconnu

Elle ressemble à une orque et à un dauphin, mais ce n'est ni l'un ni l'autre. Voici la fausse orque.

C’est quoi, une fausse orque ?

Contrairement aux dauphins et aux baleines, elle ne possède pas de rostre, ce museau allongé au bout de la tête.

Ce n’est pas un dauphin, ni une orque… Pourtant, ce cétacé méconnu fait bien partie de la famille des delphinidés. C’est la fausse orque. On trouve cette espèce dans la plupart des eaux profondes du globe.

Capturée régulièrement pour les delphinariums

Contrairement aux dauphins et aux baleines, elle ne possède pas de rostre, ce museau allongé au bout de la tête. Le corps gris foncé de la fausse orque est marqué d’une tache plus claire en forme de « M ». L’animal mesure entre trois et six mètres de longueur. Les mâles adultes peuvent peser jusqu’à deux tonnes.

Cet animal grégaire se déplace en larges groupes allant jusqu’à 500 individus, divisés en petits groupes. Bien qu’elle fasse en moyenne deux mètres de moins que l’orque, elle reste un prédateur redoutable. La fausse orque chasse principalement des poissons, mais s’attaque parfois à des dauphins, de jeunes requins et des baleineaux. Elle les assomme grâce à sa puissante queue et les découpe avec ses dents pointues.

En poursuivant leurs proies, il n’est pas rare que des fausses orques s’échouent sur les plages. Si l’espèce n’est pas considérée comme en danger, plusieurs menaces humaines pèsent sur elle : la fausse orque est chassée pour sa chair dans certaines régions du Pacifique et capturée régulièrement pour les delphinariums, car elle est réputée facile à apprivoiser.

avatar
Brut.
2 août 2020 06:24