retour

"On ne naît pas femme : on le devient." – Simone de Beauvoir

"On ne naît pas femme : on le devient." Ces mots, ce sont ceux de Simone de Beauvoir, morte il y a 35 ans aujourd'hui. Voilà ce qu'ils signifiaient pour elle.

"On ne naît pas femme : on le devient", Simone de Beauvoir

"On ne naît pas femme : on le devient." Ces mots, ce sont ceux de Simone de Beauvoir, morte il y a 35 ans aujourd'hui. Voilà ce qu'ils signifiaient pour elle.

“C’est la formule qui résume l’ensemble de mes thèses.”

Dans cette interview animée par le journaliste Jean Louis Servan Schreiber, Simone de Beauvoir revient sur sa célèbre formule : “On ne naît pas femme, on le devient”. Elle explique : “C’est en somme la formule qui résume l’ensemble de mes thèses.” Selon cette théorie, loin de constituer une donnée purement naturelle, être femme résulte plutôt d’une histoire à la fois civilisationnelle et personnelle. Comme “l’existence précède l’essence”, la philosophe souligne que le petit bébé féminin est fabriqué, modelé par ses pairs, pour devenir plus tard une femme.

“Ce n'est pas la différence biologique qui fonde la différence de statut et l'état d'exploitation et d'oppression auquel est soumis la femme.”

Si elle admet l’existence de différences biologiques entre les hommes et les femmes, Simone de Beauvoir précise néanmoins que ces données ont constitué et constituent encore un prétexte sur lequel se construit la condition féminine. "Ce n'est pas cette différence qui fonde la différence de statut et l'état d'exploitation et d'oppression auquel est soumis la femme”, ajoute-elle.

“D'époque en époque, il y a toujours eu une volonté des hommes de prendre le pouvoir.”

L’interrogée décrit également à travers l’histoire des femmes, les nombreux barrages auxquels sont confrontés les femmes souhaitant accéder à certaines qualifications ou à certains pouvoirs. Elle ajoute : “Mais il est bien évident que d'époque en époque, il y a toujours eu une volonté des hommes de prendre le pouvoir.” C’est notamment le cas en ce qui concerne le domaine de la médecine, dans lequel les femmes ont été systématiquement écartées parfois sous prétexte de sorcellerie.

14/04/2021 06:29mise à jour : 14/04/2021 08:25
  • 835.8K
  • 642

462 commentaires

  • Nilda D.
    11/10/2021 10:03

    LE GRAND AMOUR DE JEAN PAUL SARTRE

  • Henry G.
    05/10/2021 12:16

    Je suis d'accord...avec elle!

  • Monica J.
    05/10/2021 11:48

    Traducción por favor

  • María A.
    05/10/2021 10:52

    Intéressant

  • Alejandro S.
    05/10/2021 10:50

    Tres claire!!!

  • Jacques B.
    05/10/2021 06:54

    Chacun est libre de dire ce qu'il veut ; une opinion n'est qu'une opinion et rien de plus .

  • Norma C.
    05/10/2021 05:05

    Un peu de culture,la condition de la Femmes. 2021 ¿ quoi de neuf ? C'est triste

  • Enrique V.
    05/10/2021 01:33

    Me podrías decir después de que hablan 😳

  • Farida B.
    12/09/2021 09:28

    Merci pour ce partage C la première fois que je la vois parler.

  • Dahmane K.
    10/09/2021 09:35

    Cela me rapelle terriblement "la femme est l'avenir de l'homme"la tres belle chanson de Ferrat algerianisee en "Dda ferhat" chez beaucoup d'admirateurs de Jean Ferrat.

  • Guillaume F.
    25/05/2021 20:16

    😘

  • Marine O.
    11/05/2021 19:56

    J’adore quand des diplômés en recherches Google croient régler en un commentaire sur Facebook des débats scientifiques que les spécialistes les plus éduqués n’ont toujours pas réglés après des décennies de recherches. 🤡

  • Adélaïde D.
    07/05/2021 21:45

    : écoute !

  • Rosine A.
    25/04/2021 00:38

    lisez donc les autres commentaires , en voici un que j ai copié collé : Cedric Knl A toute les féministe qui venere cette femme lisez ça vous dormirai Avec un physique plutôt ingrat, Sartre, avait un appétit particulier pour les vierges que Simone de Beauvoiraphie, Mémoires d’une Jeune Fille r lui livrait après les avoir elle-même séduites. Elle les choisissait souvent parmi ses élèves.” Une des anciennes victimes du couple, Bianca Lamblin, qui a écrit son autobiogDérangée, témoigne “J’ai découvert que Simone de Beauvoir puisait dans ses classes de jeunes filles une chair fraîche à laquelle elle goûtait avant de la refiler, ou faut-il dire plus grossièrement encore, de la rabattre sur Sartre. Sartre m’a dit en me “déviergeant” dans un hôtel miteux qu’il y avait pris le pucelage d’une autre fille la veille.” Voilà qui fait réfléchir sur le féminisme contemporain, qui considère Simone de Beauvoir comme un modèle d’intégrité… Source: Le Journal de Montréal

  • Evelyne W.
    24/04/2021 16:21

    ...la papesse des féministes...c est vieux mais d actualité 😡😡😨😨😨😨😨😡

  • Phanie D.
    23/04/2021 10:19

    🙏🏼✨🙏🏼

  • Val D.
    22/04/2021 11:29

    don't know if you understand french or not but this woman IS gold!

  • Julien M.
    20/04/2021 17:46

    Grand respect à cette dame de fer, Simon de Beauvoir qui, par ses écrits a contribué tant soit peu l'émancipation de la femme dans la société actuelle.

  • Lamyaa M.
    20/04/2021 16:01

    Un grand respect à cette dame que j'ai découvert lors de mes études sur le genre

  • Marine L.
    20/04/2021 15:43

    Un échange très intéressant et je me dit que du coup j'ai " de la chance" car mon conjoint fait les courses le ménage et s'occupe de notre fille à merveille sa mère la bien éduqué

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.