#TBT : quand le "tout-jetable" représentait l'avenir en 1964

OK boomer.

#TBT : En 1964, la France fait un premier pas vers le tout-jetable

Actuellement en période de transition écologique, 55 ans en arrière, la France s’engageait à peine dans le tout-jetable. C’est en 1964, à Paris, lors du salon de l’emballage, qu’un nouveau produit fait fureur : la bouteille en plastique destinée au vin.

En 1964, a lieu le salon de l’emballage à Paris. Consacré à l’emballage et à la manutention, ce salon révèle les dernières invention, pour faciliter la vie des consommateurs. En effet, “la vie moderne est la grande ennemie du temps perdu”. Ainsi, l’objectif est de trouver un emballage qui permet d’économiser son temps. Une société marseillaise l’a bien compris, et reçoit alors à l’époque un prix pour son nouveau produit. Il s’agit d’une bouteille en plastique destinée au vin.

En 1964 , “le Français s’habitue à tout jeter après usage”

Il s’agit alors d’un premier pas vers le tout-jetable. Fabriquées près de Marseille, ces bouteilles en plastiques servent seulement à l’acheminement du vin. Il s’agit alors d’une véritable révolution du quotidien : “À la bouteille d’hier qu’il fallait récupérer, laver, au prix d’une manutention coûteuse, succède aujourd’hui aux inventaires la bouteille que l’on jette, purement et simplement.” En 1964, les français imaginent un futur “reposant”, rempli d’objets jetables et un gain de temps conséquent. Ils sont alors loin d’imaginer les conséquences de ce choix…

avatar
Brut.