1 an après les incendies, l'Australie continue de panser ses plaies

En Australie, 1 an après les terribles incendies, le pays continue de panser ses plaies…

La terrible saison des feux en Australie, c'était il y a un an

Lors de l’été 2019-2020, c’est le Black Summer. l’Australie connaît d’immenses feux, ravageant une partie de la biodiversité australienne. Un an après, les marques de la catastrophe sont encore bien visibles et les réparations n’en sont qu’à leurs débuts.

Des pertes colossales, l’espèce du koala particulièrement touchée

D’après Kita Ashman, écologue au WWF, le fonds mondial pour la nature , “Environ 3 milliards d’animaux ont été tués ou déplacés et près de 7 milliards d’arbres ont été détruits ou endommagés. Bon nombre de nos forêts ont commencé à se régénérer, mais il faudra encore des décennies pour qu'elles se rétablissent.

Parmi les espèces les plus touchées, on retrouve un animal emblématique : le Koala. Certains ont pu être sauvés par des volontaires, d’autres par des chiens spécialisés. De nombreux koalas sont morts, d’autres déplacés dans des forêts épargnés par les flammes ou dans des centres vétérinaires. En tout, sur sur une population totale de 80 000 à 329 000 koalas selon les différentes estimations, 61 000 d’entre eux ont été impactés par les feux de brousse.

Reconstruire et prévenir

En novembre 2020, le gouvernement a promis 18 millions de dollars australiens, soit 11,5 millions d’euros pour financer notamment la restauration de leur habitat et un grand inventaire pour évaluer le nombre d’individus restants. De leur côté, les ONG WWF et IFAW prévoient de replanter des dizaines de milliers d’eucalyptus afin de former des corridors écologiques.

Nous travaillons donc en étroite collaboration avec les autorités gouvernementales sur la préparation aux catastrophes et pour répondre à ces situations à l'avenir. On a beaucoup travaillé avec les groupes de protection de la faune et les soignants pour les préparer et en particulier se préparer à l'évacuation et la formation pour ce genre d'événements” assure Rebecca Keeble, directrice régionale Océanie de l'IFAW, le fonds international pour la protection des animaux.

A l’avenir, les saisons des incendies devraient être plus longues et les conditions favorables à des feux plus fréquents, en raison du réchauffement climatique.

Nous allons travailler avec des partenaires pour réhabiliter, repeupler et restaurer les habitats fauniques, stimuler une agriculture durable et aider l'Australie à résister aux catastrophes climatiques pour l'avenir”, affirme Kita Ashman.

avatar
Brut.
21 janvier 2021 19:06