5 conseils pour mieux vivre l'éco-anxiété

Accepter l’incertitude, passer à l’action, prendre soin de soi… Voici 5 conseils pour vaincre l’éco-anxiété

“Les écoanxieux que je vois ont un grand travail à faire sur la question de la mort”

Si vous vous sentez écoanxieux par rapport aux phénomènes de canicule et de sécheresse qu’on a vécus cet été, c’est tout à fait normal. L’écoanxiété, c’est plutôt le signe que vous êtes lucide par rapport au monde dans lequel on vit.” Pour Pour Charline Schmerber, psychopraticienne et autrice du livre “le Petit guide de survie pour éco-anxieux”, il existe plusieurs moyens de réduire son anxiété concernant la planète. Premièrement, l’experte recommande de savoir “accepter l’incertitude”. “Il faut pouvoir lâcher prise par rapport à ça, lâcher prise sur le fait qu’on ne contrôle pas, pouvoir encore réinvestir cette temporalité présente, qui est la seule qu’on maîtrise, finalement. Reconnectez-vous à la puissance du monde vivant, prenez du temps au contact de vos animaux4 conseils pour en finir avec le stress

Charline Schmerber préconise également de prendre soin de soi et de réussir à accepter la finitude. “Prendre soin de soi, ça passe par vraiment investir le corps, pouvoir aller à la rencontre de ses émotions, de pouvoir vraiment se reconnecter à soi. Et là, c'est vraiment pouvoir faire des exercices tout basiques de respiration. On peut aussi se conditionner à ressentir des émotions un peu plus positives. Donc se dire : quelles sont les émotions positives que j'ai ressenties dans la journée ?” Découvrez les autres recommandations à adopter pour se sentir moins anxieux par rapport à l’environnement et la planète ! La pratique de la méditation de plus en plus populaire

avatar
Brut.