retour

5 trucs à savoir avant de se (re)mettre au vélo

Signalisation, casque, équipement... Les conseils de Yann Moszyński, co-auteur du « Guide de l'apprenti cycliste urbain ».

Cinq trucs à savoir avant de se (re)mettre au vélo

Les conseils de Yann Moszyński, co-auteur du « Guide de l'apprenti cycliste urbain » pour Les Rookies.

Le confinement est terminé, et certains d’entre nous doivent retourner au bureau. Pour éviter de prendre les transports en commun ou reprendre le sport, le vélo est la solution idéale. Yann Moszyński, co-auteur du Guide de l'apprenti cycliste urbain pour Les Rookies, livre cinq conseils pour se (re)mettre au cyclisme.

1 – Connaître la signalétique

À vélo, on est bien évidemment tenus de respecter les feux rouges comme tout autre véhicule. Cependant, il existe une exception, c’est le petit panneau qui vous permet de passer le feu rouge dans le sens indiqué par la flèche. Par contre, vous n’êtes pas prioritaire : s’il y a des piétons ou d’autres voitures qui arrivent, vous devez les laisser passer.

Ce panneau est carré. Il indique qu’une piste cyclable existe et que vous pouvez l’emprunter. En revanche, si ce panneau avait été circulaire, cela aurait voulu dire que la piste cyclable est obligatoire et que vous êtes tenu de l’emprunter.

Il y a ce qu’on appelle les doubles sens cyclables qui vous sont indiqués par ce genre de panneaux et des petits pictogrammes sur le sol. Ces panneaux-là, en tant que cycliste, vous autorisent à prendre une rue dans les deux sens. Certains pourraient considérer ça comme dangereux, mais en théorie, c’est quelque chose de plutôt sécurisé, puisque vous avez le temps de voir l’autre véhicule arriver, tout comme l’automobiliste s’il a les yeux sur la route.

2 – Les dangers les plus fréquents

Un des dangers les plus fréquents, ce sont les véhicules garés sur les pistes cyclables. À vélo, vous êtes tenu de tenir votre droite quand vous vous déplacez sur la chaussée. Mais il existe certains dangers dans cette situation-là.

Dans des rues étroites par exemple, il y a le risque de ce qu’on appelle l’emportiérage : une portière de voiture qui s’ouvre devant vous quand elle est stationnée. Heureusement, une loi vous protège dans le code de la route. Elle vous autorise à vous déplacer du bord droit de la chaussée d’une distance nécessaire à votre sécurité.

En théorie, une voiture me double à 1m de distance en ville et à 1,50m hors ville. Malheureusement, certains automobilistes n’aiment pas ça et essaient de vous mettre la pression, de vous klaxonner. C’est pas grave, c’est votre droit. Dans ces cas-là, vous avez le droit de vous déplacer du bord droit de la chaussée pour décourager tout comportement dangereux ou illégal.

Depuis 1998, les cyclistes ont le droit au sas vélo. C’est un espace dédié censé permettre aux cyclistes de démarrer en toute sécurité devant les automobilistes au feu rouge, mais aussi de pouvoir se déplacer sur la gauche de la voie, s’ils doivent tourner à gauche à l’intersection.

3 – Un équipement adapté

Pour transporter des choses sur un vélo, moi, j’utilise une sacoche. Mais vous pouvez avoir un système de porte-bagages à l’avant, un système de porte-bagages à l’arrière, ou même des sacoches de cadre. Ça va dépendre de votre usage.

Dans ma sacoche, je peux mettre une doudoune, un k-way ou un pantalon pour la pluie. Ce que je recommande comme cadenas, c’est un « U » solide. Tous les cadenas, a priori, peuvent être cassés par les voleurs, mais certains vont les dissuader.

Je ne porte pas de casque. Le casque est obligatoire seulement jusqu’à vos 12 ans en France. Il y a un débat éternel autour du casque, certains vous diront que vous êtes complètement fou de rouler sans casque, d’autres vous diront que ça peut être plus dangereux de porter un casque, comme le montrent certaines études. Le casque est un choix personnel selon votre confort et votre aisance à vous déplacer à vélo, mais en aucun cas quelque chose d’obligatoire.

Il y deux équipement obligatoires principaux : le premier, c’est la sonnette qui vous permettra d’anticiper n’importe quel danger et de prévenir de votre arrivée. Le second, c’est la lumière. Une lumière blanche à l’avant, une lumière rouge à l’arrière, fixe ou statique. Ensuite, avec la lumière, les catadiopes sont également obligatoires sur un vélo afin d’être bien visible de côté.

4 – Des arguments pour se (re)mettre au vélo

Si vous vous déplacez à votre travail à vélo, vous pouvez bénéficier du forfait mobilité durable, qui est un peu le parallèle du forfait kilométrique offert aux personnes qui se rendent au travail en voiture. Ça vous permet d’avoir 400 euros remboursés par votre employeur, selon le nombre de kilomètre que vous parcourez par an à vélo, pour entretenir votre vélo ou pour acheter de l’équipement supplémentaire.

Si vous vous mettez au vélo, vous verrez assez rapidement que c’est un des moyens les plus rapides et fiables pour se déplacer en ville. Tout d’abord parce que vous évitez les bouchons, ensuite parce vous avez la chance d’avoir des itinéraires cyclables sécurisés.

Un des autres avantages du vélo, surtout en cette période si particulière, c’est bien évidemment pour la santé. Outre la possibilité de respecter les distances entre nous, c’est un des moyens de déplacement qui vous permettent de faire une activité physique quotidiennement.

5 – Où trouver un vélo ?

Si vous comptez vous mettre en selle bientôt, vous allez vite vous rendre compte que vous avez énormément d’options et de choix pour acquérir votre premier vélo. La première question à se poser, c’est : « Quel va être votre usage ? »

La deuxième question, c’est : « Est-ce que vous voulez acheter ou louer votre premier vélo ? » En Île-de-France, avec Véligo, vous pouvez louer un vélo électrique pour un prix très réduit. Ensuite, si vous voulez acheter votre premier vélo, c’est : « Est-ce que vous voulez acheter un vélo neuf ou d’occasion ? »

Ce qui est vraiment génial avec le vélo, c’est que peu importe votre budget, vous allez forcément trouver quelque chose qui vous convient. Vous pouvez trouver un vélo vraiment pas cher mais de très bonne qualité pour 50 euros sur Le Bon Coin.

Vous pouvez aller dans votre magasin de vélo local et discuter avec le gérant de la meilleure option pour vous selon votre budget. Vous pouvez trouver des vélos dans des grandes enseignes de sport plus connues pour 200, 300 euros. Après, ça peut monter beaucoup plus haut en fonction de vos envies et de vos besoins.

Moi, ce que j’aime beaucoup avec le vélo, c’est que peu importe votre usage, peu importe votre catégorie socio-professionnelle, peu importe votre budget, peu importe votre âge, vous trouverez forcément un vélo qui convient à votre usage et à vos besoins.

18/05/2020 06:28mise à jour : 18/05/2020 07:25
  • 1.6M
  • 1.2K

139 commentaires

  • Monique G.
    12/06/2020 11:39

    La sonnette semble malheureusement être en option pour beaucoup.

  • Cyril L.
    11/06/2020 19:52

    J’AI RETROUVÉ !

  • Dominique S.
    11/06/2020 09:08

    Ces 5 trucs sont importants...n'ayant pas pratiqué le vélo depuis longtemps je ne les connaissais pas...je sais maintenant

  • Valéry D.
    10/06/2020 22:23

    le plus important c’est d’être franc dans ses décisions lors des changements de direction par exemple histoire d’être prévisible par les suivants

  • Sophie C.
    10/06/2020 20:41

    👌🏻

  • Genevieve B.
    10/06/2020 19:57

    👍😍

  • Françoise W.
    10/06/2020 15:41

    j'aimerais bien pouvoir aller travailler à vélo, il faut habiter dans des villes et travailler à proximité. Moi j'habite à 40 kms de mon lieu de travail, autant dire que ces 5 trucs ne me sont pas utiles comme à beaucoup de provinciaux

  • Bastien B.
    10/06/2020 15:23

    5 choses à savoir avant de se (re) mettre au vélo à Paris : 1. Porte un casque, ça éviteras qu'on retrouve ta cervelle en confiote sur le trottoir. 2. Tu croiseras à peu près toutes les choses possibles sur les pistes cyclables : des trottinettes (électrique ou pas), des joggers, des piétons bourrés ou pas , des voitures en double file, des scooters et même des fauteuils roulants (véridique) d'où l'intérêt de la remarque n° 1. 3. Tu devras doubler des cyclistes qui roulent à 2km /H en peloton. Pas facile. Et si en cas d'urgence tu dois le faire, évite les pavés. 4. Respecte les feux bordel ! Rouge c'est stop, vert c'est go. 5. Pars du principe qu'en tant que cycliste les véhicules à moteur te méprisent. Tu es moins lourd qu'eux donc ils ne se feront pas mal mais toi oui. Renvoi à nouveau à la remarque n°1.

  • William D.
    10/06/2020 12:35

    si tu es une vraie européenne, tu dois te mettre au vélo:)

  • Jean-Baptiste P.
    10/06/2020 10:35

    Si pour les voitures et les motards le code de la route est une notion abstraite (pour une bonne partie) pour les cyclistes le code de la route c'est métaphysique Velo = Usager de la route = Même règle que les autres. Que ce soit feu rouge, stop ou tout autre régime de priorité, pareil pour se placer dans la voie avant de tourner. Mais va faire comprendre ça à des cyclistes qui ne savent même pas ce qu'est une priorité à droite

  • Kevin D.
    10/06/2020 07:33

    La signalétique la signalétique...

  • Marvin M.
    10/06/2020 06:54

    C'est quoi ce débat sur le casque, pour être un grand partiquant et ayant eu plus d'une fois casser des casques du à la violence du choc et m'en étant sorti sans avoir de troma Y a pas débat le casque m'a sauvé plusieurs fois ceux qui pensent le contraire ont jamais eu l'expérience de tomber violemment

  • Jean-Philippe P.
    09/06/2020 19:47

    Et ton casque tu l'as oublié ? et ton gilet jaune idem ?

  • Thibault K.
    09/06/2020 19:05

    Cycliste depuis plusieurs années je fais parti de ceux qui s’arrêtent au feux rouges et mettent un casque. Quelle crédibilité peut on accorder à un cycliste qui vous explique que le casque est un choix personnel?!? Si on pouvait un minimum donner l’exemple sur les reportages ayant une telle audience.... hallucinant 🤯

  • Alexandra B.
    09/06/2020 18:02

    Ça devient le parcours du combattant à Paris les personnes qui font du vélo et trottinettes celles qui ne respecte pas bien sûr 😉 Il y a beaucoup de personnes qui font du vélo et respectent les règles et surtout ne mettent leurs vies en danger et celles des autres aussi ! Je vois tous les jours des scènes aberrantes et tellement risquées ! Il n’ont pas le permis ne connaissent pas la signalisation... Les autres tout est permis .. Ils foncent sur les lignes droite aux risques de se faire renverser...et griller les feux rouges toutes les rues sont praticables en sans interdit ? Je crois pas... Aucune crainte de renverser quelqu’un pourtant c’est terrible le nombres d’accident depuis qu’il y a les vélos libres et les trottinettes... Il faudrait beaucoup de civisme pour que ça marche... C’est pas comme faire du vélo à la campagne ! C’est vraiment dangereux pour tout le monde. Je regrettes tellement Paris quand j’étais petite ...🥺

  • Eugénie B.
    09/06/2020 15:38

    Hahahaha

  • Laurine R.
    09/06/2020 15:22

    pour t'éviter de mourir

  • Anthony B.
    09/06/2020 13:06

    Vous cassez les couilles avec le casque, il n'est pas obligatoire!!!!! Ce n'est pas un 50cc, mais un vélo qui ne dépasse pas les 30kmh. Être bien vu est prioritaire surtout en deux roue, vous êtes tapé éjecté fracturé hospitalisé même avec un casque. Les automobilistes en ont rien à branler des cyclistes. Avec ou sans casque ne change rien, 10kg face à 1000kg on connaît le gagnant.

  • Flora B.
    09/06/2020 11:54

    voilà exactement cque t’as besoin

  • Manon d.
    09/06/2020 07:55

    C’est bon je peux faire du vélo maintenant !!!!

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.