À 102 ans, elle encourage les jeunes Américains à voter

"J'ai vu un peu d'histoire. Je sais ce qu'implique le fascisme." À 102 ans, très vulnérable, cette Américaine n'a pas hésité à enfiler une combinaison pour sortir de chez elle. Car elle voulait voter, coûte que coûte. Beatrice Lumpkin raconte.

États-Unis : une électrice de 102 ans encourage à aller voter

Aux États-Unis, une électrice centenaire lance un appel à ses compatriotes. Elle s’appelle Beatrice Lumpkin et vote depuis 1940.

« À l'âge de 102 ans, je peux sincèrement dire que c'est l'élection la plus importante de ma vie », assure Beatrice Lumpkin. Cette Américaine vote à toutes les élections depuis 1940 et elle compte bien poursuivre sur sa lancée. L’Américaine pense que l’enjeu est particulièrement important cette année et refuse de s’abstenir. D’ailleurs, elle invite ses compatriotes à se rendre aux urnes pour cette élection présidentielle.

« Sortez et votez »

Lorsque Beatrice Lumpkin naît en 1918, les femmes ne sont pas encore autorisées à voter. Le 19e amendement, qui leur donne ce droit, n'est ratifié qu'en 1920. La centenaire a eu l’opportunité de voter pendant la Seconde Guerre mondiale et trouve l’élection de 2020 d’autant plus importante. « Cette fois-ci, nos droits démocratiques fondamentaux sont en jeu avec le Président Trump, qui menace d'envoyer l'armée dans les rues de Chicago », indique-t-elle.

« Sortez et votez. Votez par anticipation. Et sauvons nos droits démocratiques, les droits des femmes et les droits des travailleurs à adhérer à des syndicats. Nos droits d'avoir une vie pacifique, ainsi que nos droits de nous débarrasser de cette pandémie qui détruit tout. Notre pays n'aurait jamais pu devenir aussi grand sans utiliser la science pour avancer », lance Beatrice Lumpkin. Selon elle, les femmes ont encore plus de raisons de voter à cette élection : elles doivent encore gagner la pleine égalité.

Un exemple pour la jeunesse

À cause de son âge, Beatrice Lumpkin est très vulnérable au Covid-19. Si elle a pu déposer son bulletin de vote en toute sécurité, c’est grâce à son petit-fils. Il lui a confectionné un équipement de protection individuelle. « J’ai de la chance, j'ai un petit-fils inventif qui a assemblé des pièces d'aspirateur, une cagoule d'EPI ordinaire et des vêtements très protecteurs. »

En montrant l’exemple, elle souhaite encourager les plus jeunes à se rendre aux urnes. Beatrice Lumpkin leur adresse alors ce message : « Vous avez le plus d'enjeux parce que toute votre vie est devant vous. J'ai vu un peu d'histoire. Je sais ce qu'implique le fascisme. Et je sais que vous n'allez pas dans cette direction de haine, de division raciste. Alors, n'ayez pas l'impression que votre vote n'a pas d'importance. Parfois, quelques votes seulement font la différence. Alors, guidez-nous et je vous suivrai. »

avatar
Brut.
13 octobre 2020 11:06