À Rungis, les conséquences de la réouverture des terrasses

Caroline travaille dans le plus grand marché de France. Et quand les terrasses des bars et restaurants rouvrent, ça change pas mal de choses. Pendant ce temps-là, à Rungis…

À Rungis, les conséquences de la réouverture des terrasses

Caroline travaille dans le plus grand marché de France. Et quand les terrasses des bars et restaurants rouvrent, ça change pas mal de choses.

À Rungis, l’heure est à la réadaptation pour satisfaire la demande

Caroline travaille dans le plus grand marché de produits frais au monde. Elle nous emmène au pavillon des viandes qui se prépare à la réouverture des terrasses. C’est en tout plus de 200 tonnes de viande qui sont stockées et ensuite vendues chaque matin à des bouchers et à des restaurateurs. Depuis la réouverture des terrasses, une vingtaine de commandes sont passées chaque jour par des restaurateurs. Les quantités de viandes vendues restent néanmoins inférieures à la moyenne : “On doit être à 600 kilos grand max, c’est complètement différent”, confie Olivier, responsable viande en carton.

“Il a fallu se réinventer, trouver d’autres débouchés et s’adapter”

Pendant près de 8 mois, à cause de la pandémie, l’entreprise de Caroline a dû réduire ses stocks de viande destinés à la restauration et parfois même refuser certaines commandes. Caroline explique : “Il a fallu se réinventer, il a fallu trouver d’autres débouchés et puis il a fallu s’adapter.” Elle espère que cet afflux vers les restaurants perdurera cet été : “On espère une belle saison estivale.

avatar
Brut.
19 mai 2021 19:00