retour

About a worker, la marque de vêtements désignés par des ouvriers du textile

"Ces ouvriers devraient être considérés comme les artisans du 21ème siècle" Pour redonner de la valeur au travail des ouvriers du textile, Kim a créée ABOUT A WORKER, une marque de vêtements imaginée par des ouvriers d'usine.

29/01/2018 20:06
  • 158.4k
  • 34

15 commentaires

  • Lucie L.
    03/02/2018 19:32

    En gros , en plus de demander aux ouvriers textile de monter des pièces de plus en plus vite, vous les « formez » à remplacer le travail d’un styliste, d’un modéliste et d’un coupeur pour gagner à peine 10 pourcent de plus . Ça c’est sûre qu’avec cette nouvelle marge, ils seront valorisés. Je suis perplexe 🤔

  • Angéline C.
    30/01/2018 11:03

    jpp "montrons que les ouvriers ont du talent pour renverser l'élite de la mode capitaliste'' "10% des bénéfices pour les employés P-T-D-R + qui va acheter des habits à 500 balles fait pas es ouvriers

  • Marite P.
    30/01/2018 10:50

    Et leurs salaires... Eux aussi sont revalorisés à la hauteur de la valeur que représente et rapporte leur labeur aux "élites" ???

  • Linda G.
    30/01/2018 07:53

    bonne initiative mais 10% pour avoir créer un modèle de son dessin à la couture finale c'est pas cher payé. Pourquoi si peu?

  • Bastien A.
    30/01/2018 07:24

    je suis rassuré en voyant cette magnifique vidéo : 100% de la richesse produite par les ouvriers, 10% reversé, 0% de temps de parole. J'ai eu peur d'une remise en cause de l'exploitation de l'homme par l'homme à un moment... ouf!

  • Brigitte P.
    30/01/2018 00:09

    10 % de 250 c fait 25 pour l'ouvrier designer !! et le reste pour le capitalisme !

  • Marine B.
    29/01/2018 23:04

    est ce que cela peut t'intéresser pour ton mémoire ?

  • Pénelope S.
    29/01/2018 22:59

    Il faudrait peut être avant tout leur donner un salaire décent, ce serait pour moi la meilleure des reconnaissances!

  • Emilie C.
    29/01/2018 21:17

    : ça pourrait t'intéresser ! La démarche est cool même si je trouve qu'ils sont vraiment mal payés...

  • Marine L.
    29/01/2018 20:44

    Heu...ça ne changera rien aux problématiques de coûts de production que cette industrie tire au plus bas pour faire du profit. A nous consommateurs de réfléchir plutôt au prix que nous mettons dans nos fringues... C est gentillet mais franchement je n'ai jamais douté de la créativité ni du pragmatisme des ouvriers du textile!. Comme si on réduisaient ces personnes à leur gagne-pain...vision française de l'ouvrier,c'est arrogant et méprisant je trouve,même si on peut saluer la mise en avant de talents,ce n'est pas ça qui changera la mission que l on confie à ces petites main. ..ou alors ils deviennent eux mêmes créateurs et emploieront à leur tour des petites mains!

  • Myriam L.
    29/01/2018 20:40

    Ils utilisent le sujet des petites mains, de toutes communautés, pour plagier leurs idées afin de se mesurer à l'élite de la mode. Ce nouveaux mode d'entreprise deviendra une chaîne qui, à l'avenir s'externalisera à l'étranger pour éviter les impôts. Donc on tourne autour du pot comme le poisson qui se mord la queue dans son bocal. L'industrialisation sous toutes ses formes les plus démoniaques.

  • Charlotte H.
    29/01/2018 20:29

    intéressant ce point de vue des workers

  • Marie L.
    29/01/2018 20:25

    Belle initiative Bravo.

  • Steve T.
    29/01/2018 20:20

    Esclave moderne surtout

  • Arezki A.
    29/01/2018 20:18

    Ça commence avec une bonne intention, mais ne donner que 10% aux artisanes me semble très douteux...