retour

Amazonie : Artemisa Xakriabá adresse un message à Donald Trump et Jair Bolsonaro

"Ces gouvernements essaient de nous mener à l'extinction." En Amazonie aussi, la jeunesse se mobilise. Présente à Washington pour remettre une lettre ouverte aux parlementaires américains, la jeune activiste pour le climat Artemisa Xakriabá avait un message à faire passer à Donald Trump et Jair Bolsonaro de la part des communautés indigènes.

Amazonie : Artemisa Xakriabá, jeune activiste issue d’une communauté indigène, appelle Trump et Bolsonaro à résoudre la crise climatique

"Ces gouvernements essaient de nous mener à l'extinction." En Amazonie aussi, la jeunesse se mobilise. Présente à Washington pour remettre une lettre ouverte aux parlementaires américains, la jeune activiste pour le climat, Artemisa Xakriabá, avait un message à faire passer à Donald Trump et Jair Bolsonaro de la part des communautés indigènes.

Artemisa, une jeune femme de 19 ans, fait partie du peuple Xakriabá du Brésil. Artemisa Xakriabá était aux États-Unis afin de représenter les plus de 25 millions d’autochtones du Brésil, du bassin amazonien, de la Mésoamérique et de l’Indonésie. Ces communautés sont unies dans la lutte contre le réchauffement climatique et la destruction de la forêt.

Ensemble, les peuples autochtones sont les « gardiens » des 600 millions d’hectares de forêt. Comme l’explique Artemisa Xakriabá, ils sont « persécutés, menacés et assassinés ». En 2018, 164 « défenseurs de l’environnement » ont été tués, informe Artemisa Xakriabá. La jeune femme, tout comme les 25 millions d’autochtones, ne peut plus accepter qu’une autre goutte de sang soit versée.

Artemisa Xakriabá s’est adressée à Donald Trump concernant la politique environnementale des États-Unis : « C’est le pays le plus riche au monde mais c’est aussi celui qui a émis le plus de gaz (…) Ces gaz, parce que l’atmosphère de la planète n’a pas de frontières, ont un impact négatif dans le monde. »

Ensuite, la jeune femme issue de la communauté indigène Xakriabá, s’adresse également à Jair Bolsonaro, le président de la République fédérative du Brésil : « Les gouvernements actuels du Brésil et des États-Unis (…) font la promotion de récits fondés sur la haine et d’un modèle de développement qui s’attaque à la nature et aux peuples autochtones. » Artemisa Xakriabá affirme que les communautés indigènes sont prêtes à travailler avec ceux qui veulent faire partie de la solution au réchauffement climatique, y compris le gouvernement américain et le gouvernement brésilien.

En tant que jeune femme, Artemisa Xakriabá reconnaît l’importance d’un “mouvement de la jeunesse” face à l’urgence climatique : « Les adultes en politique, du monde des affaires et de l’économie n’ont pas encore réussi à résoudre la crise climatique. La jeunesse a le pouvoir de changer l’avenir ».

« Que commence la démarcation ! » s’exclame Artemisa Xakriabá, jeune activiste pour le climat.

18/09/2019 11:17mise à jour : 18/09/2019 12:15
  • 357.3k
  • 82

69 commentaires

  • Marie G.
    28/09/2019 09:17

    Courage j espère qu' ils vont arreter

  • Marcio P.
    27/09/2019 01:16

    Bando de bestas... Não sabem nem o que é Amazônia... Não sabem muito menos cuidar do meio ambiente de onde vivem... Palhaços... Comedores de comidas industrializadas... Nunca plantaram ou colheram nada... Ser "ambientalista" na Suécia chega a ser ridículo...

  • Michel C.
    21/09/2019 15:32

    Quand la beauté fait corps avec la vérité du monde; les amérindiens sont en avance sur notre histoire s ils disparaissaient nous serions condamnés...

  • Fretiopa P.
    21/09/2019 09:23

    Un super message....entrecoupé de pubs de merdeeeee!!!!!

  • Edgee B.
    20/09/2019 23:25

    Et on supplie son bourreau.. Classic

  • Mary M.
    20/09/2019 22:41

    Faut il que le monde marche sur ses braises pour s'apercevoir qu'il est trop tard !

  • Christiane V.
    20/09/2019 21:18

    Courage pour sauver votre monde et la planète entière car nous sommes toutes et tous citoyens du monde...que les décideurs ouvrent les yeux ,Bravo ; et respect pour ces jeunes . Qui œuvrent pour l" humanité...lorsque je lis certains commentaires je ne suis pas surprise que nous en soyons arrivés là. Certaines personnes ne se sentent pas concernées per ce problème et vont jusqu'à critiquer le fait que nous n"ayont pas les mêmes racines lamentable. le jour où ce sera nous ;que dieu nous protège.

  • Jean-Marc C.
    20/09/2019 18:21

    Soutien inconditionnel...

  • Laïna B.
    20/09/2019 13:37

    🙂

  • Andre M.
    20/09/2019 06:38

    Un peu de courage nos beaux décideurs!!

  • Melle M.
    19/09/2019 19:41

    La pub coca cola en plein milieu me fait bondir😡

  • Guillaume B.
    19/09/2019 18:52

    serieux des gens croit que cette personne est indigène ??? cheveux parfaitement coiffés, maquillage impec jusqu'aux sourcils, etc etc, elle a tout d'une bobo, rien d'une vrai personne qui vie la vie d'indigène

  • Charifa I.
    19/09/2019 09:03

    Courage bonne continuation

  • Annick I.
    19/09/2019 08:10

    Déjà ptg MERCI RESPECT

  • Daniel D.
    19/09/2019 06:51

    Damned... Le fameux grand remplacement ne serait donc pas une légende urbaine ?

  • Nelly B.
    19/09/2019 06:09

    Ils est plus que temps que les personnes qui pensent comme elles fassent blocs contre ces destructeurs du monde dans lequel nous vivons !

  • Rachel C.
    19/09/2019 02:03

    vos commentaires sont écœurants a lire. Ces jeunes sont désespérés et demandent de l'aide. Bravo l’homo sapiens

  • Joris R.
    18/09/2019 22:47

    bravo, en plus j'ai compris la plupart du message sans regarder les sous-titres alors que je ne parle pas "portugais(?)"

  • Jelf D.
    18/09/2019 22:35

    Encore des sauvages

  • Micheliny S.
    18/09/2019 21:54

    https://www.facebook.com/211857482296579/posts/1593394617476185/ voila une vrai indienne brésilienne qui parle.