Attaques favorites de Donald Trump : 2016 vs 2020

Pour Donald Trump, l'adversaire a changé. Pas ses attaques.

Donald Trump : ses attaques préférées

Le président des États-Unis, Donald Trump, est connu pour ses insolites attaques envers ses adversaires et détracteurs. Voici le manuel des accusations les plus mémorables des campagnes de 2016 et 2020.

Tous ses adversaires sont, selon lui, faibles. Donald Trump a marqué ses deux dernières campagnes présidentielles par les attaques lancées envers ses adversaires. Pour lui, tout le monde est faible et ennuyeux, entre autres. À l’aube de l’élection présidentielle américaine, Brut a relevé quelques perles issues des différentes prises de parole de l’actuel chef d’État américain contre ses adversaires de campagne : Joe Biden et Hilary Clinton.

Des personnes « faibles »

Pour Donald Trump, ses adversaires sont faibles et manquent d’énergie. Tout au long de cette campagne 2020, il n’a cessé de dénoncer un supposé manque d’énergie de son rival, Joe Biden. En 2016, déjà, il disait d’Hilary Clinton : « Elle a peu d'énergie, elle a vraiment peu d'énergie. Elle va rentrer chez elle, elle va faire une sieste de quatre ou cinq heures, puis elle reviendra. »

Et de poursuivre : « Pas de sieste pour Trump, pas de sieste. » En effet, le candidat souhaite démontrer que, malgré son âge, il lui reste de l’énergie. Selon lui, les Américains ont absolument besoin d’un Président en pleine forme, et ce sera lui.

Des « corrompus »

« Le fait est que, que cela vous plaise ou non, que vous vouliez l'entendre ou non, Joe Biden est un politicien corrompu. C'est un politicien corrompu », a déclaré Donald Trump cette année. Quatre ans plus tôt, il a porté les mêmes accusations envers Hillary Clinton, selon lui « peut-être la personne la plus corrompue qui n’a jamais tenté d'accéder à la présidence des États-Unis ».

D’ailleurs, il accuse les deux politiciens d’être malhonnêtes. Il est persuadé que Joe Biden est « un homme politique stupide et vraiment malhonnête » et que son ancienne adversaire est « une personne malhonnête, est une privilégiée qui se bat pour elle-même et pour ses amis ». 

Ils ont offert des emplois à la Chine

Dans ses nombreuses attaques, Donald Trump a accusé Hilary Clinton, puis Joe Biden, d’offrir les emplois des Américains à la Chine. En 2016, il a déclaré : « Hillary Clinton a donné à la Chine des millions de nos meilleurs emplois et a effectivement laissé la Chine se reconstruire complètement. En retour, Hillary Clinton s'est enrichie ! »

Cette année, il a affirmé que Joe Biden « a laissé à la Chine [les emplois du peuple américain] pendant que sa famille ratissait des millions de dollars en Chine et à l’étranger ».

avatar
Brut.