Au Mexique, les tortues victimes de la marée rouge

Les tortues vertes sont paralysées et épuisées à cause du développement de toxines.

Les tortues vertes du Mexique victimes de la « marée rouge »

À cause de toxines, elles ont des difficultés pour respirer et se noient. Près de 300 d’entre elles viennent d’être retrouvées mortes dans l’État d’Oaxaca.

De nombreuses tortues vertes mexicaines ont des difficultés pour respirer. Mais ce n’est pas à cause d’une marée noire ou de la pollution plastique : elle sont victimes d’une « marée rouge » qui touche actuellement le Mexique. Près de 300 d’entre elles viennent d’être retrouvées mortes sur les plages du sud du Mexique, dans l’État d’Oaxaca.

« Elles sont paralysées et vraiment fatiguées »

Dans un centre de préservation, écologistes, bénévoles et vétérinaires tentent de les sauver. Certaines tortues ont besoin de gilets de sauvetage pour ne pas se noyer, car elles ne respirent pas bien. « Elles attrapent les toxines et ne peuvent plus très bien bouger. Elles sont paralysées et vraiment fatiguées », explique une bénévole. L’association aide les tortues à guérir et les remet à l’eau.

Le phénomène appelé « marée rouge » favorise la croissance de micro-organismes dont les toxines empêchent ls tortues de revenir respirer à la surface. Heureusement, ces toxines sont en train de diminuer. On estime qu’au cours des semaines à venir, le phénomène va s’atténuer.

avatar
Brut.