retour

Chili : Human Rights Watch dénonce les violences policières

Au Chili, les violences policières commises contre les manifestants se multiplient. 1015 personnes ont été blessées par des impacts de balles. Human Rights Watch lance l'alerte.

Chili : les manifestants victimisés par les forces de l’ordre

Au Chili, les violences policières vont à l’encontre des droits de l’homme. De nombreux manifestants sont blessés par balle et maltraités par les forces de l’ordre. L’association Human Rights Watch dénonce ces violences.

Je me suis retournée et j’ai senti le tir dans mon œil”, raconte Marlene Morales. La jeune femme a perdu son œil, lors des manifestations qui ont eu lieu au Chili au mois d’octobre. Comme elle, 1 015 personnes ont été blessées par des impacts de balles en caoutchouc, tirées par la police. Au moins 230 des victimes ont perdu la vue au niveau d’un œil et au moins 50 d’entre elles ont perdu un œil. Selon Álvaro Rodríguez, ophtalmologue à l’hôpital El Salvador, les cas de traumatismes oculaires sévères ont augmenté de façon exponentielle, depuis le début du mouvement. Le gouvernement affirme que ces balles sont en caoutchouc. Cependant, “grâce au scanner, on s’aperçoit que ce n’est pas le cas, qu’elles sont en métal”, confirme l’ophtalmologue. En effet, une étude réalisée par l’université du Chili confirme que les balles de défense utilisées par la police sont constituées à seulement 20 % de caoutchouc contre 80 % de plomb, de sulfate de baryum ainsi que silice.

“Les policiers m’ont beaucoup frappé, même quand j’étais coopératif et quand j’étais en cellule”

Depuis le début de la crise au Chili, 23 personnes ont perdu la vie au cours des émeutes qui opposent les manifestants aux forces de l’ordre aux policiers. Claudio Muñoz Victime de violence policière, raconte : “En entrant dans la cellule, ils m’ont demandé de me déshabiller et de me mettre accroupi. Ils m’ont jeté de l’eau froide. Il y avait aussi un garçon de 14 ans qui a dû faire la même chose que moi.” L’association Human Rights Watch milite en faveur des droits humains. Elle rassemble actuellement des preuves solides d’abus, d’agressions, d’actes de cruauté ainsi que d’homicides commis par la police, depuis que Sebastián Piñera a déclaré l’état d’urgence, aujourd’hui levé.

05/12/2019 12:56mise à jour : 05/12/2019 12:56
  • 107.9k
  • 72

57 commentaires

  • Chrystelle G.
    08/12/2019 22:00

    C est honteux !

  • Lyl H.
    08/12/2019 19:18

    Oh nannnn comme par hasard dans mon fil d'actu...

  • Francois H.
    08/12/2019 16:50

    Meme gouvernement en France qu' au Chili donc

  • Alain S.
    08/12/2019 15:59

    Quand je lis certains commentaires je vomis Comment comparer se pays et la France Aller faire un simple doigt la bas a un conde !!!! Ici vous leurs chier dessus Aller faire des vidéos ou autres que l ont vous à foison via les réseaux sociaux sur l exécutif la bas C est vos petites burnes dans la bouche Alors de grâce ne comparez que le comparable Pauvre petit Français malheureux

  • Pascal D.
    08/12/2019 09:26

    COMME EN FRANCE LE CAPITALISME PEUR DE RIEN SALAUDS

  • Joris K.
    07/12/2019 22:47

    En France aussi

  • Chaho S.
    07/12/2019 15:27

    Pourtant ont est en majorité face à une minorité d'ordures.. Même en France m'a bon ☺️ l'union fait la force.. Ou pas

  • Mélanie T.
    07/12/2019 14:41

    Guillaume Ernot il est temps de se faire rapatrier là

  • Guillaume G.
    07/12/2019 10:45

    Ah, la police francaise inspire d'autres pays, c'est cool ca... !xD

  • Pascale J.
    07/12/2019 10:06

    😟

  • Micheline B.
    07/12/2019 07:42

    Partout la même sauvagerie envers les peuples !

  • Sylvette V.
    06/12/2019 13:23

    L'ombre de Pinochet n'est pas très loin.

  • Francis G.
    06/12/2019 13:00

    https://youtu.be/6WWuVsunoD8

  • Luca M.
    06/12/2019 12:42

    Justice nulle part

  • Frédéric S.
    06/12/2019 11:28

    Boah, aucune chance que ce genre d'incident arrive sous un régime démocratique...

  • Bernard G.
    06/12/2019 03:27

    Le chili sous la ferule des fachistosionistes , le pays mis a sac depuis toujours par les usa qui l exploient et massacre la population rien de nouveau le plan ( condor) toujours en oeuvre avait ete cree par le criminel de guerre judeonazi kissinger , rien ne change

  • Mélissa L.
    05/12/2019 23:11

    😧

  • Erick H.
    05/12/2019 23:04

    le spectre des années Pinochet ....😬

  • Lucy J.
    05/12/2019 21:53

    C'est un peu comme en France

  • Gwenael M.
    05/12/2019 21:20

    Quand plus de 10% de la population d'un pays descend dans la rue manifester malgré les risques liés à la répression de la police et de l'armée, on peut parler de soulèvement populaire. Et le président en place, même si il a été élu, devrait partir au lieu de réprimer son peuple. Rien de comparable avec la situation en France. Hasta la victoria siempre.