retour

Chronologie de l'affaire Vincent Lambert

De son grave accident en 2008 à la décision de l'arrêt des soins de Vincent Lambert : chronologie des faits. [Mise à jour : la cour d’appel de Paris a ordonné la reprise des soins ce lundi 20 mai au soir]

Chronologie de l’affaire Vincent Lambert

Vincent Lambert est en état de conscience minimale depuis plus de dix ans. Le 20 mai 2019, l’alimentation et l’hydratation de Vincent Lambert avaient finalement été interrompus avant que la cour d’appel de Paris, saisie par les parents du patient, ordonne la reprise des soins. De 2008 à 2019, voici la chronologie de l’affaire Vincent Lambert.

En septembre 2008, Vincent Lambert, un infirmier de 32 ans, est victime d'un grave accident de la route. Devenu tétraplégique, il est plongé dans un coma artificiel.

En juin 2011, Vincent Lambert est transféré au Coma Science Group, en Belgique. Ces spécialistes du coma concluent qu'il se trouve dans un "état de conscience minimal". Vincent Lambert respire seul mais il est alimenté et hydraté de manière artificielle.

En avril 2013, en vertu de la loi Leonetti visant à limiter l'acharnement thérapeutique, les médecins et l'épouse de Vincent Lambert décident d'arrêter sa nutrition et de réduire son hydratation.

En mai 2013, les parents de Vincent Lambert et d'autres membres de la famille apprennent la décision et saisissent la justice. Le juge des référés ordonne de rétablir l'alimentation et l'hydratation de Vincent Lambert.

En septembre 2013, une nouvelle procédure est enclenchée avec des médecins choisis par les différentes parties. Cinq des six médecins se prononcent pour l'arrêt du traitement, en accord avec six frères et soeurs de Vincent Lambert, ainsi que son épouse.

En janvier 2014, une soeur et un demi-frère de Vincent Lambert, ainsi que ses parents, saisissent le tribunal administratif pour s'opposer à l'arrêt du traitement. Le tribunal conclut que la décision “constitue une atteinte grave et manifestement illégale au droit à la vie de Vincent Lambert".

En juin 2014, à la suite d'un recours de l'épouse de Vincent Lambert, le Conseil d'État autorise l'arrêt des traitements.

En juin 2015, la Cour Européenne des Droits de l’Homme confirme la décision du Conseil d'Etat.

En septembre 2017, le CHU de Reims annonce une nouvelle procédure d’examen pouvant mener à l’arrêt des soins.

En novembre 2018, une nouvelle expertise conclut à un "état végétatif chronique irréversible".

Le 20 mai 2019, "l'arrêt des traitements" et "la sédation profonde et continue" sont annoncés. Le 20 mai 2019 au soir, la cour d’appel de Paris a ordonné la reprise des soins.

20/05/2019 19:28
  • 499.3k
  • 1.0k

918 commentaires

  • François V.
    20/05/2019 19:30

    Pourquoi flouter son visage ?

  • Ji B.
    20/05/2019 19:31

    10 ans d’acharnement... Bon voyage, en paix

  • Jean-Michel S.
    20/05/2019 19:31

    https://www.valeursactuelles.com/societe/le-neurologue-xavier-ducrocq-retablit-la-verite-medicale-sur-le-cas-vincent-lambert-106995?fbclid=IwAR2SHdarfoYbkwf0cM6zk3tWEEqXliLmBX5F6KB4eQhfy8-P2qa-SDgOlh4

  • Martine R.
    20/05/2019 19:31

    C'est très rien quand même...COURAGE à tous

  • Pianelli S.
    20/05/2019 19:32

    La décision à prendre concernant Monsieur Lambert est d'une immense gravité. Je compatis vraiment à la souffrance de ses parents qui font tout pour empêcher le choix raisonnable des experts, de son épouse et neveu. Mais je m'interroge quand même sur le peu de cas porté sur la situation de l'épouse. Au risque de choquer, je suis surpris que personne ne parle de l'enfermement dans lequel les parents et défenseurs du maintien des soins palliatifs ont placé cette femme. Depuis plus de 10 ans, à sa douleur s'ajoute l'impossibilité de vivre ou plutôt de revivre. Je pense à elle avec beaucoup d'humanisme. J'imagine la vie déserte qu'elle doit subir. Il me semble que les parents devraient comprendre qu'ils l'ont, en quelque sorte, mise en prison sociale et affective.

  • Claudie M.
    20/05/2019 19:32

    Ca n'a rien a voir avec la loi Léonetti puisqu'il ne s'agit pas d'acharnement thérapeutique mais de l'arrêt de nourriture et hydratation!!!

  • Yolande V.
    20/05/2019 19:33

    arreter laisser les tranquille ca fait marcher les medias

  • Thierry V.
    20/05/2019 19:33

    il a décidé il est temps pour lui il a hâte ne le faite plus souffrir

  • David C.
    20/05/2019 19:33

    Il est tout de même incompréhensible que les gens les plus acharnés contre l’euthanasie soient ceux qui croient à une vie après la mort et que ceux qui pensent que la vie a un terme inexorablement définitif soient plutôt pour. Moi, qui ne crois même pas en moi, j’aimerais qu’on me laisse le choix car ma vie m’appartient depuis le jour où l’on me l’a donnée sans me demander mon avis.

  • Raphaël B.
    20/05/2019 19:34

    Un nouveau docteur Mendele vient de naître au travers du docteur Sanchez qui est en train d'assassiner froidement un innocent. Avec la bénédiction et l'indifférence de beaucoup de concitoyens dont la conscience à été altérée depuis longtemps par cette culture de mort généralisée

  • Florence B.
    20/05/2019 19:34

    qu'il parte en paix ! un grand respect à son épouse.....courage à sa famille même si sa mère, comment dire......enfin c'est une mère qui devrait comprendre que nos enfants ne nous appartiennent pas quel que soit leur âge et notre religion !

  • Laurette P.
    20/05/2019 19:35

    Quoi qu’il arrive,repose en paix ,la médiation tu ne l’a pas choisi 😢😢

  • Samira S.
    20/05/2019 19:35

    Sa volonté et enfin réalisé 10 ans après...🙏

  • Dassie L.
    20/05/2019 19:35

    Laisser le partir en paix ce pauvre homme merde 💪

  • David F.
    20/05/2019 19:35

    Repose en paix Vincent

  • Antoine R.
    20/05/2019 19:35

    Faut le débrancher il est para ou tetra plegique ya rien a faire mis a part prolonger ces souffrances la famille doit l accepter et arrêter de casser les couilles ya un moment quand ya plus rien a faire faut se rendre a l évidence et arrêter de se mentir a sois même

  • 莱奥妮
    20/05/2019 19:36

    Punaise, stop à l'acharnement médiatique. Qu'il parte en paix et pensez à la famille. Cette photo floutée me choque.

  • Isa A.
    20/05/2019 19:36

    Ce pauvre homme mérite bien qu'on lui foute la paix et qu'il parte paisiblement. C'est pas une vie, son état.

  • Pierre M.
    20/05/2019 19:36

    Conclusion Il n est jamais trop tôt pour prévoir des directives anticipées.. pensez y.

  • Monica F.
    20/05/2019 19:36

    😢😢