retour

Confinement : le succès des épiceries zéro déchet

Dans l'épicerie Nous anti-gaspi, on trouve uniquement des aliments qui auraient dû finir à la poubelle. Avec le confinement et la fermeture des marchés, Vincent reçoit de plus en plus de produits.

Pendant le confinement, cette épicerie récupère les invendus

Avec la fermeture des restaurants et des marchés, l’épicerie Nous Anti-Gaspi reçoit de plus en plus de produits.

Dans l’épicerie Nous Anti-Gaspi, qui vend uniquement des aliments destinés à finir à la poubelle, avec la fermeture des restaurants et des marchés, on reçoit de plus en plus de produits.

« Beaucoup de produits qui sont gaspillés aujourd’hui ne l’étaient pas avant »

« Ce sont des quantités assez importantes de produits qui arrivent en fin de date. C’est très compliqué pour les industriels d’anticiper les volumes, parce que les comportements d’achats ont changé. Nous, on absorbe tous les aléas de la distribution. Beaucoup d’industriels veulent faire croire qu’ils ne gaspillent rien, or tout le monde gaspille, que ce soit le petit producteur, le gros industriel, le distributeur ou le consommateur », explique Vincent Justin, co-fondateur de Nous Anti-Gaspi.

Le gaspillage alimentaire ne s’est pas arrêté avec le confinement, bien au contraire. On gaspille toujours, mais différemment. « Beaucoup de produits qui sont gaspillés aujourd’hui ne l’étaient pas avant, en particulier les produits fragiles, notamment les fruits et légumes, qui ont des durées de vie beaucoup moins longues », développe Vincent Justin. Il prend l’exemple des radis : « C’est un produit qui se garde quelques jours. Quand il est mis de côté chez le distributeur ou chez le producteur et qu’il met beaucoup de temps à être vendu, il arrive dans les magasins un peu fatigué, et les clients rechignent l’acheter. »

Si le magasin reçoit davantage de produits, le confinement a réduit sa fréquentation

Chez Nous Anti-Gaspi, comme dans plusieurs boutiques alimentaires en France, les portes ouvrent plus tôt depuis le début du confinement. L’épicerie accueille en priorité le personnel soignant, puis les personnes âgées. Si le magasin reçoit davantage de produits, le confinement a toutefois réduit sa fréquentation. Pour ne pas jeter les aliments, un système de livraison de paniers à domicile a donc été mis en place. « Ce sont des paniers dans lesquels on trouve un peu de tout. Des œufs, du beurre, du sucre, une brioche, du café… Tous les produits de première nécessité qui conviennent à tout le monde », détaille Vincent Justin.

Pour le co-fondateur de Nous Anti-Gaspi, ce confinement est l’occasion de repenser nos méthodes de production et de vente : « Notre système de consommation est selon moi terminé. Ça va prendre du temps, mais c’est un modèle qui doit changer. Il faut qu’on revienne à une dimension plus petite, une dimension de proximité, une dimension plus humaine et avec moins de choix de produits, mais des produits de qualité. »

03/04/2020 19:18
  • 976.1K
  • 272
Brut - Le livre

115 commentaires

  • Alexandra M.
    15/07/2020 06:51

    Bravo Mrttez votre site Internet ou on pourrait vous contacter.encore bravo

  • Najat C.
    11/05/2020 21:49

    On vous le donne mais ils faut le donner partage aux associations ou au pauvres qui sont dans le besoins

  • Marie D.
    21/04/2020 12:59

    Bravo, beaux gestes de solidarité 👍😉😷

  • Jo S.
    17/04/2020 13:16

    BRAVO !

  • Danette L.
    17/04/2020 11:25

    Pk ça n' existe pas en haute vienne

  • Capucine D.
    16/04/2020 18:55

    ça parle Danone en mode caché 😏😏

  • Benedicte R.
    16/04/2020 15:33

    Super bravo la je suis fière d etre française

  • Sylvie-Laura B.
    15/04/2020 22:10

    A méditer

  • Josiane P.
    15/04/2020 21:02

    Je suis d accord avec vous monsieur et j espère moins gaspiller mes achats mais pour bien conserver chez soi certains produits quand nous n avons pas de cave, d espace pour servir de réserve, matériel mal adapté

  • Anaïs G.
    15/04/2020 14:59

    Bien d’accord avec la conclusion

  • Mathilde T.
    15/04/2020 14:16

    c'est ce magasin là dont je te parle ;-)

  • Valerie F.
    14/04/2020 20:06

    Mais pourquoid ici pas aidé

  • Stéphanie I.
    13/04/2020 11:26

    Bravo!

  • Catherine B.
    12/04/2020 18:41

    Et non il ny a pas de gaspillage à tous les niveaux. J'avais une épicerie eco responsable dans un petit village et je n'ai jamais rien jeté 😊

  • Maria G.
    12/04/2020 03:11

    Pourquoi ce Mr. Enleve et remet son masque tout le temps.

  • Chantal N.
    10/04/2020 15:18

    Si vous ouvriez en banlieue, .... 🤔

  • Marianne W.
    10/04/2020 14:26

    C'est genial cette initiative. Et les aliments sont beaucoup moins cher du coup?

  • Marie-laure G.
    10/04/2020 07:00

    Ne pas mettre le masque de cette façon ça sert à rien

  • DeLpHiNe A.
    09/04/2020 22:14

    Juste : un masque mis sur le cou = poubelle. Sibeth avait pas tort en disant que les Français ne sauraient pas utiliser les masques. Partout on voit ce genre de très mauvaise utilisation

  • Kallaman M.
    09/04/2020 17:32

    Dommage qu'il n y en a pas à L 'île de La Réunion

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.