288 commentaires

  • Jean Y.
    28/02/2019 06:08

    Une information partielle, et donc partiale puisqu'elle ne décrit que le côté qui va dans le sens du diffuseur de ladite information, doit elle être ou pas considérée comme un fake news ? Et Quid de l'information réelle et vérifiée par x sources dont l'interprétation est sciemment orientée ?

  • Cedric G.
    01/02/2019 17:22

    C'est pas des extraits de TA vidéo ? J'ai un doute là, et pas la foi de vérifier x)

  • Raphaël L.
    27/01/2019 19:57

    Ce reportage à lui seul est déjà une fake news de catégorie 1

  • Maurice Z.
    27/01/2019 12:27

    Nous sommes tous, plus ou moins, des ados, non ? Donc... apprendre à penser par soi-même...servira ... longtemps ! Merci Maîtresse ...

  • Yo B.
    23/01/2019 10:09

    ça te fait pas penser à ... nous ? :D

  • Alice M.
    18/01/2019 12:19

    . On va briefer Raphaël quand il sera plus grand.

  • Sophie P.
    17/01/2019 18:54

    ce n est pas le job d une maitresse. QU elle fasse ce pour quoi elle est payée

  • Nadine P.
    14/01/2019 18:41

    Pour tous les "fake news" qui circulent un peu trop !

  • Marie-France L.
    12/01/2019 12:11

    Cela permet aux jeunes de développer leur esprit critique! Génial!

  • Florien G.
    12/01/2019 09:33

    La prof m a l air quand même un peu conne elle ne connaissais pas la zone 51 ni les illuminatis bientôt si on l écoute elle a découvert internet en même temps que ses élèves.

  • Florien G.
    12/01/2019 09:28

    Déjà on sait que si ça passe sur les chaînes d info y a de grande chance que ce soit un fake .

  • Manue E.
    11/01/2019 20:43

    elle donne des cours aux adultes???? y en a qui en auraient besoin!!!!

  • Marie-Hélène H.
    07/01/2019 05:08

    ...avoue que tu l’aimes elle!!

  • Marie-Anne C.
    03/01/2019 16:10

    c

  • Sophie V.
    31/12/2018 22:46

    Happy New Year 2019

  • Claudie C.
    28/12/2018 12:04

    J'aimerai tellement être à la place de ses élèves 😃, moi même je ne sais pas détecter les fausses informations. ...

  • Nathalie S.
    27/12/2018 16:40

    ça devrait être inscrit dans les programmes de l'éducation nationale !

  • Delphine L.
    23/12/2018 19:12

    Beaucoup de maîtresses et de professeurs font ce genre de cours.

  • Dominique Q.
    23/12/2018 14:22

    Si seulement les adultes l’apprenaient aussi....🤔

  • Magdalena B.
    22/12/2018 12:25

    Au lieu de leur apprendre à détecter les fake news car on rentre dans un débat incessant, elle ferait mieux de leur apprendre à se faire leur propre opinion et à développer leur libre arbitre et esprit critique, comme nos enseignants le faisaient pour nous il y a 30 ans. Quand on voit la propagande permanente des médias à la solde du pouvoir, et leur rapidité sur certains sujets à faire des articles en prétendant que ce sont des fake news parce que cela va contre les intérêts de ce dit pouvoir, on peut légitimement remettre en question leur partialité. L'actualité nous le prouve, et entendre des journalistes appeler au boycott du mouvement des gj parce qu'ils ne sont pas contents de se faire refouler par le peuple, ils passent loin, mais alors très loin de leur mission qui est d'INFORMER. Elle ferait mieux de leur apprendre ce qu'est la désinformation organisée, qui permet ainsi de manipuler l'opinion publique, et pour cela il suffit bien souvent de discuter avec les gens sur des sujets sensibles ou techniques, ceux qui se contentent de répéter les phrases entendues sur bfm et autre, n'ont aucun argumentaire personnel, fondé, basé sur des faits; et j'irai même plus loin, de plus en plus sont dans l'insulte, sous couvert d'ironie parfois, malgré leur instruction, car ils n'ont rien à objecter de concret. L'éducation nationale a elle aussi perdu sa mission de vue, celle d'enseigner des faits qui ont créé l'histoire, d'apprendre à organiser sa pensée et son discours, même si celui-ci est différent de son interlocuteur. Et qui est-elle, pour déterminer à elle seule si une information est vraie ou non et se servir de son influence sur ses élèves qui vont la croire sur parole "parce que la maîtresse l'a dit donc c'est vrai" ? Cela revient à rendre hors la loi ou marginaux les médias non officiels qui n'en restent pas moins des médias un peu plus indépendants, n'en déplaise à certains.