retour

Détenue aux États-Unis, elle a failli être stérilisée de force

Elle a échappé à une stérilisation de force...

Elle accuse un centre ICE d’avoir voulu la stériliser sans son consentement

Jaromy Floriano Navarro était détenue au centre du comté d’Irwin en Géorgie par L’ICE, l’agence du contrôle des frontières du département de la sécurité intérieure des USA. La jeune femme d’orgine mexicaine accuse le centre d’avoir voulu la stériliser sans son accord, lui faisant croire qu’elle allait simplement bénéficier d’une opération bénine pour un kyste. Elle attaque aujourd’hui en justice, entourée d’autres femmes victimes.

“Attendez une minute, nous n’avions rien convenu de tout ça”

Jaromy Floriano dit qu'elle croyait se faire enlever un kyste sur son ovaire. Or, une fois à l'hôpital, une soignante lui indique qu’elle s’apprête à subir une hystérectomie, soit une ablation totale ou partielle de l’utérus, ce qui rend la femme intégralement stérile.

Son opération a été annulée car elle a été testée positive au virus du Covid-19. Elle a ensuite été renvoyée au centre de détention du comté d'Irwin en Géorgie. Lorsqu’elle demande des explications sur la situation, on lui donne trois réponses différentes et floues, Jaromy Florano Navarro se sent trahie.

Plus de 30 femmes attaquent l’ICE en justice

Jaromy Floriano Navarro et plus de 30 femmes poursuivent à présent l'ICE au motif qu'elles ont subi des procédures gynécologiques inutiles et invasives, sans consentement, aux mains du Dr Mahendra Amin pendant leur séjour à Irwin. L'histoire de Jaromy Floriano se trouve dans un rapport d’alerte de septembre 2020 rédigé par l'infirmière Dawn Wooten, la première à briser le silence des pratiques effectuées au centre de détention d’Irwin sur les femmes migrantes d’origine hispanophone.

Expulsée 2 jours plus tard

Jaromy Floriano dit que 2 jours après sa publication, elle a été expulsée. Azadeh Shahshahani est la directrice juridique de Project South et co-avocate dans le procès. Elle s’exprime : “Il est vraiment troublant que cela se soit produit dans ce centre pendant plusieurs années. Je savais déjà en 2018 que des abus médicaux se produisaient et pourtant ils n'ont rien fait

L’avocate exige la fermeture du centre, ainsi que le retour des femmes expulsées afin qu’elles puissent témoigner devant un tribunal et retrouver leur vie.

Azadeh Shahshahani ajoute : “Elles devraient également bénéficier d'une mesure de réparation pour la douleur et la souffrance subies.

L'ICE a refusé de commenter, en invoquant le litige en cours. Le Dr Amin, par l'intermédiaire de son avocat, a nié les accusations. Jaromy Floriano Navarro vit au Mexique séparée de ses enfants, âgés de 8 et 2 ans, qui vivent en Caroline du Sud avec sa mère. Mais elle a bon espoir de les retrouver.

25/01/2021 07:28
  • 546K
  • 153

131 commentaires

  • Christophe D.
    09/02/2021 05:41

    Ce reportage est-il réel ou orienté ? Difficile s'y voir clair. Une étude approfondie du sujet pourrait nous éclairer sur ce phénomène. Qui, quoi, comment, où, pourquoi, par qui ? Suites données, justice...

  • Julie P.
    29/01/2021 01:50

    On comprend mieux ici https://time.com/5924021/women-lawsuit-irwin-detention-ice/

  • Jocelyne C.
    28/01/2021 09:08

    Ce trump est une véritable "or...e", reste à souhaiter qu'il va payer CHER ses méfaits...

  • Amanda V.
    27/01/2021 23:53

    i can't believe this 🤮t je suis choquée

  • Kaa M.
    27/01/2021 22:14

    Ils sont incroyable

  • Christiane C.
    27/01/2021 19:28

    Voilà à quoi sert ces administrations à abuser des femmes en mauvaises postures c’est une honte ils font comme la Chine avec les Ouïgours ??? Bizarre leurs dérives je suis sûr que derrière tout ça il y a des plans machiavéliques

  • Doriane L.
    27/01/2021 14:39

    Le covid as été un ami du coup pour elle je trouve sa honteux

  • Yves B.
    27/01/2021 13:08

    doctor mengele !!!!!!!!

  • Claudette R.
    27/01/2021 12:34

    pour un fibrome

  • Claudette R.
    27/01/2021 12:33

    on ne connaît pas le dossier mais elke n'a pas été avertie de cette intervention sans retour définitivement stérile après. sans son consentement

  • Uciane C.
    27/01/2021 10:22

    En même temps les communautés pauvre font trop d’enfants. Cela nous choque peut être mais dans quelque décennies cela deviendra obligatoire dans le monde entier que vous soyez pour ou contre peut importe

  • Isabelle S.
    27/01/2021 09:47

    Ce qui est terrible, c'est qu'elle voudrait revenir vivre dans un pays où elle a vécu un tel cauchemar.

  • Polat E.
    27/01/2021 03:33

    🇨🇳C’est ce qui se passe chaque jour en Chine avec les Ouïgours

  • Claire D.
    27/01/2021 01:49

    Mais je dois être bête ou totalement naïve mais je ne comprends pas l'intérêt de ce centre à faire ça.......

  • Mun B.
    26/01/2021 20:24

    Je visité USA une fois et ça soufit.

  • Watel C.
    26/01/2021 19:30

    C’est monstrueux

  • Shayna S.
    26/01/2021 19:18

    Aberrant !!!⁸

  • Lila L.
    26/01/2021 18:34

    Ils n'ont rien à envier aux Chinois avec les femmes Ouïghours

  • Silvia D.
    26/01/2021 18:15

    Tous ces américains ont oubliés d’où ils viennent !

  • Karen P.
    26/01/2021 16:10

    Too