retour

Elle a arrêté de s'épiler les poils du visage

"J'ai reçu de nombreux commentaires d'hommes qui disent qu'ils n'aiment pas mon apparence. Je ne me souviens pas leur avoir demandé." Le témoignage d'Eldina qui ne s'épile plus les poils du visage.

S’épiler ou non le visage, un choix qui devrait le rester pour Eldina Jangazac

En mars 2020, la jeune danoise a décidé de ne plus s’épiler les poils de visage. Elle nous parle de ce choix personnel et des répercussions qu’il a eu sur sa vie.

Derrière ce choix personnel, un refus de se soumettre aux diktats de beauté

C’est d’abord le gain de temps qui a convaincu Eldina d’arrêter de se soumettre à certains diktats de beauté comme l'épilation. “J'ai décidé de ne pas m’épiler parce que je ne veux pas passer du temps à le faire quand je n'en ai pas envie”, explique-t-elle. Aussi, Eldina est las de voir les femmes réduites à leur apparence physique. Elle souhaite ainsi se détacher de cette contrainte. “Il est assez frustrant que les femmes doivent faire tant de choses juste pour pouvoir exister, juste pour pouvoir sortir en société et ne pas être harcelées”, développe la jeune femme. Selon elle, chaque femme est garante de ses choix. “Les choix que les femmes font, nous ne les faisons pas pour plaire aux hommes. Nous nous en fichons, tout simplement. Je m’en fiche, tout simplement”, assure Eldina.

Le harcèlement, des réseaux sociaux au harcèlement de rue

Largement diffusées sur les réseaux sociaux, les photos de la jeune femme la hissent d’abord au rang d’exemple de remise en cause des idéaux de beauté féminins. Puis, Eldina reçoit de nombreux commentaires d’hommes disant approuver ou désapprouver ce choix. À cela, elle répond : “Cela me surprend car je ne me souviens pas leur avoir demandé leur avis.” Et le harcèlement ne s’arrête pas là. Elle constate, en effet, les regards appuyés sur elle des hommes qu’elle croise dans la rue. Forte de cette expérience, elle est d’autant plus convaincue que les hommes et les femmes ne sont pas égaux devant l’épilation. “Cela ne serait jamais arrivé à un homme qui ne se serait pas rasé ou épilé les sourcils”, ajoute-t-elle.

L’épilation, un marché lucratif qui entretient les diktats de beauté

Le marché de l’épilation et du rasage pèse à lui-seul plusieurs milliards d’euros. Pour subsister, il est donc primordial pour lui ces diktats soient entretenues à l’aide de la publicité et du marketing. Malgré ces pressions sociales et économiques, Eldina Jangazac pense que les femmes ne devraient jamais se sentir obligées de s’épiler : “ce devrait être un choix.

03/03/2021 07:33
  • 2.4M
  • 7.7K

3 commentaires

  • marianne nyamsi
    04/03/2021 07:26

    hello miss,.. Vive les poils !!!! On peut les épiler/ garder et les entretenir!! Quand on aime une personne, on l'aime au delà du physique. Le physique ne fait pas tout. et tu es une belle personne ;) Inspirante et pleine de confiance en soi. ;) Si vous n'aimez pas. Vous avez le droit. (Elle s'en fou :) )

  • Btisam Ammor
    04/03/2021 06:09

    moi j'ai de la moustache mon mari m'aime toujours après un coup de cire après ses pas les poil qui cuisson la femme à du charme et des valeurs donc les poils c'est pas important

  • marie helene
    03/03/2021 16:17

    presque que des commentaires de mecs ...et plutôt négatifs ..fallait s’y attendre la plupart ne pense qu avec un neurone...et encore je reste polie..elle a raison..et pour info il y a 50 ans les femmes ne s épilaient pas..révises tes copies si tu y arrives..