En concert avec Dadju aux Comores

"Je suis toujours content quand j'arrive pour la 1re fois dans un nouveau pays." Pour Brut, notre reporter Sébastien OIland a suivi Dadju lors de son concert aux Comores.

Bisous des Comores! DADJU avec aux Comores C'est parti, c'est parti. On commence à faire la fête, on commence à s'échauffer, ça va bien se passer. Let's go! C'est comme ça, généralement, quand on arrive en Afrique… Comme il y a toujours énormément de monde, il faut des gens pour contenir tout ça, tu vois. La, je suis content, je suis impatient, on est à 5 minutes. Là, je suis content, je suis Dans 5minutes, on va pouvoir monter sur scène directement. Let's go. T'eschaud ? - Je suis toujours chaud. Toujours, toujours, toujours. Je suis super content d'être là, aux Comores. J'ai fait beaucoup de pays, mais il y en a encore plein que j'ai pas faits et je suis toujours content quand j'arrive pour la première fois dans un nouveau pays. En plus, regarde ça, on est dans un cadre de fou furieux. Apparemment, c'est le plus gros événement de l'histoire des Comores. Franchement, écoute, je suis honoré, c'est une fierté. Après, que ce soit ça ou que ça ne soit pas le cas, pour moi, ça change rien, tu vois. Je viens pour donner le maximum et rencontrer les gens quim'attendent depuis tout ce temps. COMORIA, COMMENT ÇA VA CE SOIR ?! franchement, plaisir d'être là, qu'on voulait se voir et tout. depuis letemps Juste les gens devant : faites du bruit, s'il vous plaît. Juste les gens devant: Ce que je kiffe le plus, c'est rencontrer les gens, et voir que ma musique s'exporte jusqu'ici. 33 Parce qu'ici, on est loin de Paris. Je suis africain de père et mère. Mon père est congolais, ma mère est congolaise. Je suis d'origine africaine, donc c'est dans mon sang. Je suis français aussi, je suis né en France, j'ai grandi en France. J'ai toujours eu cette attache avec l'Afrique, parce que je vais en Afrique pratiquement tous les ans depuis mes 7 ans. Et l'Afrique fait partie de moi. L'Afrique est dans mes sonorités, l'Afrique est dans mon timbre de voix, dans mon flow. Donc, c'est normal pour moi de rendre à mes terres d'origine tout l'amour et tout le soutien qu'ils me portent. Oh, c'est trop! Oh, je suis fière de l'avoir vu! On a une jeunesse qui veut s'amuser et qui n'a pas souvent accès à des artistes comme Dadju. Samir MH Co-organisateur du concert Il y a eu des concerts avant avec des artistes… Bon, il y a pas mal de Comoriens qui sont en train de cartonner en France, par exemple. Il y a Rohff, Soprano, Alonzo et Says'z et j'en passe. Donc du coup, faire venir d'autres artistes non comoriens, c'est toujours un défi clest toujours un défi et c'est toujours un plaisir pour cette jeunesse comorienne qui a envie de s'exprimer et de s'amuser. On l'aime fort! On l'aime, on l'admire! On l'aime tous, on est fiers de lui! Merci pour les Comores! Je vis clairement de ma passion. J'aime la musique plus que tout et voilà, j'arrive à en vivre plus qu'il n'en faut. J'arrive à faire kiffer les gens, j'arrive à faire kiffer les gens autour de moi, j'arrive à me faire kiffer moi-même. Je suis content, il y a d'autres choses qui m'intéressent dans la vie, mais… la musique, ça a toujours été le numéro 1, et… pour l'instant ça ne bouge pas! Je me devais de venir ici, donc appelez-moi deux fois, trois fois, Le prince Dadj est avec vous, on est ensemble comme jamais. Journalistes Sébastien Olland Leila Amrouche Montage Théo Liborio-Cornet

avatar
Brut.