retour

François Gabart : "On essaie d'avoir un impact le plus faible possible"

Pratiquer la course au large, un sport de haut niveau, avec le plus faible impact possible sur l'environnement, c'est ce qu'essaient de faire les skippers François Gabart et Gwénolé Gahinet. Brut les a suivis sur le trimaran Macif. Ils racontent.

Le tuto de François Gabart pour naviguer écologiquement

François Gabart, navigateur et skipper professionnel depuis 2008 a choisi d’allier navigation et écologie. Il rencontre Brut à bord de son trimaran Macif.

Sur son bateau à voile, il se bat pour avoir le moins d’impact possible sur l’environnement . "On arrive à tourner autour de la planète juste en se servant du vent, mais on voudrait aller encore un peu plus loin", explique François Gabart. Accompagné de Gwénolé Gahinet, son coéquipier sur la course Brest Atlantiques, les deux navigateurs mettent en oeuvre des solutions écologiques pour pratiquer leur sport, même lors des compétitions.

Pour François Gabart, pour aller le plus vite possible en bateau, il faut être léger. Ainsi, les deux navigateurs, très branchés low-tech, préfèrent réduire au maximum leur consommation de gasoil. Leur solution est de le remplacer par des panneaux solaires. "Plus on trouve d’énergie renouvelable, plus on est rapides sur les courses longues", confie-t-il. En effet, leur but est de naviguer en ayant le moins d’impact possible sur la planète.

Optimiser le minimalisme, selon Gwénolé Gahinet

Pour Gwénolé Gahinet, coéquipier de François sur la course Brest Atlantiques, il y a un réel problème de la surexploitation des emballages en plastique dans l’alimentation. Pour lutter contre, les deux navigateurs favorisent l’utilisation de bidons, pour y mettre des pâtes et du riz. Dans cette lignée, ils prennent la décision de trouver des solutions écologiques pendant la course. Par exemple, réduire leurs déchets, manger végétarien, cultiver des graines germées et des champignons. "On prétend pas être parfaits mais on essaye de progresser et d’aller dans le bon sens". Leur empreinte carbone, elle, semble descendre dans le bon sens également.

30/09/2019 19:57
  • 226.0k
  • 157

87 commentaires

  • Man O.
    07/12/2019 17:42

    ❤️😘

  • Elsa T.
    20/11/2019 19:53

    👌

  • Remi L.
    23/10/2019 08:52

    Ce bazarde est autant écolo qu' une bagnole électrique..... Enfin une fois terminé et sans le faire fonctionner 🤣🤣🤣

  • Alex F.
    08/10/2019 10:03

    J'espère qu'ils ont conscience du paradoxe quand même.

  • Gaëtan H.
    08/10/2019 00:36

    En même temps sont bateau est fait de plastique et donc de pétrole. Plus la fabrication a du consommer pas mal de ressources et donc d'énergie. Plus les équipements etc. Il faut mesurer sous tous les angles si on veut être "eco"responsable.

  • Maríaeugenia M.
    07/10/2019 21:13

    Wawo es increíble la velocidad.⛵⛵⛵

  • Paul-Laurent Z.
    07/10/2019 16:34

    Tout ceci est surréaliste ! Quel est l’impact de la fabrication d’un seul navire tout carbone ? 🤔 ? Et de ses voiles ? 🤔 ? Je suis fan de ces voiliers, mais ne mettons pas de la sauce ecolo-bobo à tous les étages, ceci devient de l’hypocrisie 😡

  • Arnaud B.
    05/10/2019 15:58

    Tu fais aussi de la voile ?

  • Thierry R.
    05/10/2019 06:55

    Bravo pour ces efforts un peu décalés quand même par rapport aux bateaux sur lesquels vous naviguez et nous navigons. Les barils pour les pâtes sont en quoi? Et puis la pollution est surtout liée aussi à ce,que l on fait des emballages. Les réduire c'est déjà positifs. Allez bonne continuation quand-même.

  • Nicolas P.
    04/10/2019 21:49

    Tais toi et gagne

  • Fabrice M.
    04/10/2019 19:41

    La classe, bravo les gars

  • Haydée H.
    04/10/2019 12:22

    C'est sûr qu'avec les 100kgs de mais a bétail tjrs pas fini un an plus tard on était avant gardidtes ! Mais bon faut pas pousser Seb !

  • Camille B.
    04/10/2019 09:22

    ;)

  • Lucien L.
    04/10/2019 08:36

    t'as vu je fais des trucs en ouf en ce moment

  • Alexia T.
    04/10/2019 08:14

    l’homme de ta Life

  • Sébas T.
    04/10/2019 05:41

    Belle hypocrisie !

  • Timothée P.
    03/10/2019 22:10

    ta vie man !

  • Sebastien H.
    03/10/2019 16:40

    Nous avons traversé l atlantique il y a de cela 40 ans sur un bateau e acier a 5 millions v oui faites la même chose avec des bateaux à plusieurs centaines de millions quelle démarche écologique pouvait vous bien avoir une grosse empreinte payer par le grand capitalisme guignol

  • Patrick R.
    03/10/2019 12:09

    Plus faible et déjà trop,,Macif c est qui?

  • Loïc W.
    03/10/2019 09:19

    Nan, mais le bilan carbone d un trimaran de course pour 4 pelees qui s amusent sur l eau. Zavez honte de rien bordel...