retour

Incendie de l'usine Lubrizol : agriculteur près de Rouen, Jean-Marc témoigne

Jean-Marc est contraint de jeter son lait suite à un arrêté préfectoral publié après l'incendie de l'usine Lubrizol. Il raconte à Brut comment il vit cette situation…

Incendie dans l’Usine de Lubrizol : les conséquences sur la production des agriculteurs

Jean-Marc est l’un des agriculteurs des 112 communes qui ne peuvent plus exploiter leur production depuis un arrêté préfectoral publié suite à l’incendie survenu dans l’usine de Lubrizol. "Jeter du lait sachant qu’on sait aussi qu’il y a des gens qui meurent de faim… Ce n’est pas notre boulot". Jean-Marc raconte à Brut les conséquences immédiates de ce drame sur son métier.

3500 litres de lait sont jetés, c’est la production de deux jours des vaches laitières de Jean-Marc, qui disparait. C’est déjà arrivé de jeter des productions dans la mesure où l’erreur venait de la part de l’agriculteur. Dans ce lait, il y a des antibiotiques, et généralement il y a une analyse qui l’affirme. Dans ce cas, l’agriculteur est dans l’obligation de jeter le lait. Aujourd'hui, le lait est jeté sans aucune analyse, aucun résultat prouvant qu’il ne peut être consommé. "Peut être qu’il est très bon, et peut être qu’il est très contaminé, je ne sais pas du tout vous répondre" confie Jean-Marc."Je ne suis pas éleveur pour jeter ma production. Tout comme mes collègues maraichers ne sont pas maraichers pour jeter leurs salades ou leurs légumes. A la base, on est là pour nourrir les gens, pas pour jeter la nourriture." Ecoeuré, Jean-Marc préfère avoir la conscience tranquille et voir sa production disparaitre, plutôt que de contaminer un consommateur.

Une perte de lait conséquente suite à l’incendie dans l’usine de Lubrizol

Aujourd’hui, l’impact principal, c’est la perte de lait. Mais les agriculteurs concernés n’ont pas le choix. Il faut près de 48h pour qu’une vache synthétise son lait à partir de son alimentation. Depuis l’incendie, le lait n’est plus collecté. Les agriculteurs auraient voulu que ce lait soit collecté, et que la coopérative se charge de la destruction. Pour le moment, il reste stocké. Le problème, c’est qu’un jour il faudra le répandre. "Je ne sais pas où on le répandra, ça sera selon les analyses qui sortiront" confie Jean-Marc.

Un problème d'indemnisation des agriculteurs concernés

Cette situation fait perdre 1500€ tous les deux jours à Jean-Marc. Les agriculteurs qui ne peuvent pas vendre leur production seront totalement indemnisés, selon le ministre de l’Agriculture. Victimes de la situation, le gouvernement a parlé d’avance de la trésorerie. C’est ce qui fait peur aux agriculteurs comme Jean-Marc : "des crédits, on en a par-dessus la tête, on veut surtout être payés de nos produits et être indemnisé". Les avances du ministre de l’Agriculture sont trop vagues. Pour l’instant, les agriculteurs restent dans l’inconnu de la durée de cette crise.

02/10/2019 15:26mise à jour : 03/10/2019 08:37
  • 1.2m
  • 734

621 commentaires

  • Maryline R.
    2 jours

    Pourquoi ne pas Le donner aux gens avec des grandes familles qui n ont pas Les moyens

  • Steeven S.
    3 jours

    A ce prix la autant arreter la production.

  • Jasmine F.
    3 jours

    Aucun respect pour ses vaches qui nous nourissentvet qui nous font vivre, à part leurs souffrances. J'ai vu le reportage de la vache Margerite, c est traumatisant et on oublie jamais. C est estampé dans notre cerveau pour le restant de nos jours. Désolée pour toutes les Marguerite de ce monde.

  • Salomon J.
    3 jours

    Il faut faire sauter tout ce gouvernement

  • Brian B.
    5 jours

    Il à pas de tuyau pour sa cuve? Plutot que de le laisser couler au sol 🤦🏻‍♂️

  • Adriel C.
    5 jours

    C’est dommage de jeter la production sans avoir fait les tests parce que d’après l’article 3 de l’arrêté préfectoral, les aliments doivent être consignés par l’éleveur jusqu’a l’obtention de garanties de sécurité alimentaire et à défaut seulement de tests satisfaisants il faut détruire la production. Après peut être que j’ai mal compris, je suis pas expert en droit mais instinctivement, ça me paraissait bizarre qu’on demande de jeter toute les productions uniquement par précaution sans faire aucun test.

  • Laurent T.
    5 jours

    Les vraies victimes sont les vaches et leurs petits... On n'a pas besoin de lait pour vivre. On nous a menti ! Le lait est mauvais pour la santé. Le lactose donne divers problèmes de digestion. Il contient des hormones de synthèse, des antibiotiques, du pus et du sang à cause de l'inflammation des mamelles. La stérilisation et la pasteurisation est néfaste pour notre santé. J'ai arrêté les laitages et je n'ai aucun problème de manque de calcium, puisqu'il y en a dans les végétaux.

  • Laurent T.
    5 jours

    Tout ce lait dont des veaux ont été privés, puis abattus !

  • Nito S.
    13/01/2020 19:38

    La vache produit du lait pour nourrir son bébé. La vache est inséminée de force pour faire naître des veaux à une cadence infernale, et donc, pour produire du lait, qui devrait servir à nourrir son enfant. Son veau lui est retiré, et ce qui va lui arriver est à l'opposé d'un comte de fées. L'animal est traité comme une marchandise, un objet de productivité, qui doit être le + rentable possible pour ces saloperies d'éleveurs ou d'agriculteurs, qui se plaignent constamment qu'ils ne gagnent rien et qu'ils travaillent à perte. Qu'est ce que ces pauvres vaches ont dû subir et souffrir pour que leur "production" finisse en définitive dans la fosse à lisier. Sous le prétexte qu'il faut bien que les gens soient nourris, ces tortionnaires font subir tout et nimporte quoi à des animaux esclaves, victimes de surexploitation. Ces merdes exploitent des animaux pour se faire un maximum de fric, et rien d'autre. Mais, ça fait bien de dire qu'il font un métier difficile pour servir le peuple, et répondre aux besoins sans cesse croissants des gloutons humains. Ces gars ne méritent aucune reconnaissance et que du mépris. La vache ne gagne absolument rien de se faire violer à répétition, de se faire voler son bébé, puis son lait. Au lieu de te plaindre saloperie, tu ferais mieux de te suicider, ça ferait du bien à la planète.

  • Sylvie B.
    12/01/2020 11:36

    Sans compter tous les veaux séparés de leur mère et tués pour un arrêté préfectoral!! Sacro sainte humanité! Berck!!

  • Krisley K.
    11/01/2020 14:47

    😂 😂 😂 😂 😂 😂 😂 😂 😂 😂 😂 😂 😂 😂 😂 😂 😂 😂 😂 😂

  • Sylvie L.
    11/01/2020 11:38

    C EST DRAMATIQUE.... POUR LES AGRICULTEURS. ....

  • Matthys G.
    11/01/2020 09:48

    Au lieu de jeter pourquoi pas donner le lait ??

  • Patricia M.
    11/01/2020 04:20

    En même temps vous ne pouvez pas vendre ce lait, ci il est bourré d'antibiotiques, après si il y a des solutions pour le recycler pourquoi pas si c'est possible, mais vous êtes indemnisés c'est déjà pas mal. Nous ont travaillent en station de ski , si il n'y à pas de neige qui vient nous aider , personne il faut que l'on ce d'emmerdes comme on peu, vous trouvez cela normal ?

  • OC S.
    10/01/2020 09:17

    Après on te dit Rouen n'est pas pollue et beh courage

  • Victor L.
    08/01/2020 18:16

    malheur 🤬

  • Sandrine D.
    08/01/2020 16:55

    Sa fais mal au coeur

  • Patrick D.
    08/01/2020 10:11

    Mdr 🤣 tu as peur d'empoisonner des gens ?! 🤣 Bizarre car a la base le lait c'est un poison pour l'humain !

  • Quentin G.
    07/01/2020 18:42

    Les gars faite du fromage et garder le pour vous 🤷🏻‍♂️

  • Dominique L.
    07/01/2020 12:42

    On en est où ???