retour

Interview Brut - Raphaël de Andreis

Un premier ministre militaire qui applique l'état d'urgence écologique. C'est ce qu'imagine Raphaël de Andreis dans son roman "Air". Pourtant, selon lui, l'intelligence collective peut encore prendre le dessus. Voilà pourquoi.

Raphaël de Andreis imagine une dictature écologiste dans son nouveau roman Air

Imaginez-vous un pays en état d’urgence écologique et un Premier ministre militaire… Voilà le monde dans lequel Raphaël de Andreis projette le lecteur dans son nouveau roman "Air".

Raphaël de Andreis a co-écrit une fiction qui imagine, dans un futur proche, une dictature écologiste. Dans cet ouvrage intitulé "Air", il a voulu explorer la contradiction « entre les faits scientifiques qui nous disent : on ne peut pas continuer comme ça. » et « un mode de vie libéral qui fait le pari de l’intelligence collective. » explique-t-il.

Un état d'urgence écologique évitable ?

C’est cette intelligence collective qui permettrait à l’humanité de sortir de la dictature écologiste, selon Raphaël de Andreis. La question qu’il se pose, avec son co-auteur Bertil est la suivante : « Est-ce que l’intelligence collective saura s’emparer d’une urgence aussi forte ? » Avant l’écriture de son roman, Raphaël de Andreis n’y croyait pas, aujourd’hui il a changé d’avis.

En effet, Raphaël de Andreis est témoin « d’une très forte tension chez le consommateur en ce moment, entre son mode de vie actuel, qu’il a envie de poursuivre et sa raison qui lui dit qu’il faut absolument changer les choses. » Cette tension pousserait l’Homme à se tourner vers un mode de vie alternatif, une « transformation écologique », espère Raphaël de Andreis. Raphaël de Andreis croit en un « business local, non délocalisable » et un cycle économique « un peu plus localisé, où l’Europe pourrait sortir gagnante. »

Selon Raphaël de Andreis, co-auteur du livre "Air", les entreprises ont le potentiel de « s’adapter » à une transformation écologique tel qu’elles l’ont fait lors la transformation digitale.

08/09/2019 16:13mise à jour : 09/09/2019 08:10
  • 235.8k
  • 183

147 commentaires

  • Jean P.
    11/10/2019 03:10

    Pauvre con la france c 1% de pollution et c le pays qui emet le moins de co2

  • Ty B.
    10/10/2019 18:38

    Le fascisme vert je n'en veux pas... aucun fascisme dans notre République...

  • Clément R.
    09/10/2019 15:50

    « La permaculture c’est pas sorcier [...] mais évidement vous mangerez pas de cerise en décembre » ☝️

  • Aishwary B.
    09/10/2019 09:13

    he’s so hot and saving the planet omfg

  • Gérard M.
    09/10/2019 06:47

    Chaque année une multinationale doit faire plus de profit que l'année d'avant qui peut arrêter cette course au profit

  • Jean J.
    08/10/2019 16:19

    Désolé mais encore un livre ! Pour nous expliquer qu il faut cultiver ses légumes sur son balcon élever un mouton pour tricoter son pull over et pédaler pour avoir de l électricité . Voilà un nouveau filon le Klondike du XXI siecle!! Le problème est trop grave un peu de sérieux et de responsabilité! Merci

  • Vivien S.
    08/10/2019 11:29

    On consomme plus à rouler à 30km/h qu’à 50 ou 70...

  • Alban V.
    08/10/2019 07:46

    ca a l'air bien

  • Genevieve G.
    08/10/2019 07:22

    un livre à lire

  • Mouillac B.
    08/10/2019 06:58

    C est ce que l on peut appeler les vraies fausses bonnes causes. Il s en créés tous les jours de nouvelles au travers des ONG Assocations en tous genres comites cmissions etc. Et tout ce petit monde mange au ratelier !!!???...

  • Monique P.
    07/10/2019 23:00

    Tu rigoles tous des malades ton livre pas besoin de grand mots pour comprendre ce qui se passe tu va gagner de l argent Mais même pas 100 euro pour une association

  • William L.
    07/10/2019 21:55

    A lire, bonne histoire, entre le côté extrémiste effrayant du début et l'espoir de s'adapter à un mode de vie ramené à l'essentiel. De toute façon, les choses devront évoluer, d'une manière ou d'une autre...

  • Arnaud M.
    07/10/2019 20:18

    Pauvre chatte. Quelle pompe à merde ça sent d’ici...

  • Bastien V.
    07/10/2019 20:13

    Allons dire aux millions de parisiens de vivre de permaculture... irréaliste malheureusement. Si changement il y a, il se fera dans le sang.

  • Christiane B.
    07/10/2019 17:47

    Je ne connais pas ce Monsieur ? mais " sa voix " ne va pas avec son visage ? !! Comprenez- vous mon oreille ? Bon , ça va ..encore de l' Humour ! Quoique ....

  • Estelle A.
    07/10/2019 11:15

    achète le

  • Christophe V.
    07/10/2019 08:30

    Journal d’état subventionné et sponsorisé par Facebook. Mais ca se pense rebel et activiste pour le climat contre le système .

  • Fredy G.
    07/10/2019 08:17

    Le fascisme vert se construit jour après jour dans l utopie de toutes les révolutions meurtrières de l humanité .comme disait un éleveur de poules il y’a Intel décalage entre les Parisiens et les ruraux qu on ne se comprend plus Paris avale 1300000 œufs par jour s ils pensent qu on peut les ravitailler en ramassant 80 œufs par jour que l’on récolte dans un. Panier 🤢

  • Catherine D.
    07/10/2019 07:46

    Un très beau livre à méditer

  • Marlene T.
    07/10/2019 07:40

    Les pays pollueurs nous avons la Chine États-Unis Allemagne et d'autres ils s'en foutent. ...alors nos écolos ne tiennent pas la route ......