retour

Interview : Ron Finley, le jardinier gangsta

"Faire pousser sa propre nourriture, développer la communauté, nourrir les gens, c'est ça être gangsta."

Ron Finleyalias, le « Gangsta Gardener »

À Los Angeles, un homme a ouvert un jardin géant. Il y cultive des fruits et des légumes. Il encourage les autres habitants à le suivre dans sa démarche et dénonce « l’esclavage alimentaire ».

Le « Gangsta Gardener », c’est le surnom de Ron Finleyalias. Il est le jardinier de sa ville. « Ça, c'est du gangsta. Il n'y a pas plus gangsta que l'air. Faire pousser sa propre nourriture, développer la communauté, nourrir les gens… c'est ça, être gangsta. », affirme-t-il.

« Ces quartiers sont de l'esclavage alimentaire »

Ron Finley a commencé à créer un jardin géant dans le quartier de South Central à Los Angeles en 2010. Il décrit ces quartiers comme « de l'esclavage alimentaire ». Pour lui, il n’existe aucun produit alimentaire sain dans ces zones. « C’est de l'esclavage et c'est intentionnel », s’insurge Ron Finley. Alors il produit des oignons, des bananes ou des groseilles à maquereau. C’est, pour lui, une forme de protestation.

Le jardinage est devenu plus qu’un loisir pour lui. « C'est la libération d'un système d'esclavage oppressif. Les gens dépendent d'autres personnes pour leur nourriture. Cela signifie qu'ils vous contrôlent. Celui qui contrôle la nourriture contrôle ta vie. Une fois que tu commences à la contrôler, tu contrôles ta propre vie », affirme Ron Finley. Il espère encourager d'autres personnes à cultiver leur propre nourriture. Et conseille : « Savoure le moment. Apprécie la leçon et sois créatif. C'est ainsi que tout cela s'est réalisé. »

19/11/2020 16:24
  • 373.1K
  • 203

0 commentaire