Iris et le polyamour - "Amours", un docu de la série "Génération Brut sur PrimeVideo

Iris était amoureuse de Louison depuis 7 ans. Et puis elle a rencontré Alex, un homme transgenre... Depuis, 8 mois, elle découvre le polyamour. Elle raconte. 👉 "Amours", un épisode de la série documentaire "Génération Brut", disponible à partir du 29 janvier sur Amazon Prime Video.

Le polyamour, le témoignage d’Iris

*Iris aime deux personnes à la fois. Pour Brut, elle raconte son rapport au couple, à la confiance, à ce nouveau modèle de relation alternative au couple exclusif, qui conduit selon elle trop souvent aux séparations et à une forme de frustration. *

“Plusieurs manières d’aimer”

J’ai découvert que j’étais polyamoureuse parce que je me suis rendu compte que je pouvais aimer vraiment Louison et Alex en même temps”, explique Iris. Elle dit être amoureuse et être investie dans une relation avec deux personnes, Louison, son partenaire depuis 7 ans, et Alex, avec qui elle est depuis 8 mois. Son modèle de couple étonne et questionne : “Ce que j’ai envie de faire comprendre à mon entourage, c’est qu’il y a plusieurs manières d’aimer. Et il n’y en a pas une qui est plus légitime qu’une autre.

Surmonter les difficultés pour proposer un nouveau modèle

La jeune femme évoque les difficultés liées aux relations polyamoureuses,, elle parle “d’eaux troubles”, car il faut obtenir les consentements de chaque partenaire, ne blesser personne, s’assurer que chacun se sent à sa place. Louison explique qu’il a pu prendre conscience de ce qu’était “la jalousie qui ne sert à rien. C’est l’impression que tu as moins que l’autre, alors que ça ne devrait pas être pas une question de quantité”.

La mère d’Iris partage ses doutes sur la réussite des relations polyamoureuses : “C’est-à-dire que quelqu’un peut te donner le consentement mais après, quand ça se concrétise, retirer ce consentement ou moins bien le gérer, quoi.” “Je suis sûrement biaisée par mes filtres à moi”, ajoute-t-elle.

Lorsqu’Iris avait 7 ans, ses parents se sont séparés, le début d’une remise en question du modèle tradionnel amoureux pour la jeune fille. Elle dit être entourée de nombreuses personnes qui ont eu recours à la tromperie, au mensonge, au libertinage, ou qui ont fini par se séparer et divorcer. Avec le polyamour, elle explique “envisager les relations amoureuses de manière plus saine parce qu’on est presque obligés de tout se dire, donc on ne ment pas et tout est clair.

avatar
Brut.
30 janvier 2021 10:16