IVG : le vibrant discours de la députée argentine Gabriela Cerruti

"Le monde est injuste, mais la réponse n'est pas dans notre utérus." Les députés argentins viennent de voter la légalisation de l'avortement. Un débat marqué par le vibrant discours de la députée Gabriela Cerruti…

Argentine : le discours de la députée Gabriela Cerruti sur l’IVG

Le vendredi 11 décembre, après plus de 20 heures de débat, les députés argentins ont adopté un projet de loi sur la légalisation de l’IVG. À l’occasion de ce débat, la députée Gabriela Cerruti a fait une déclaration mémorable.

« Ce que nous sommes venues vous demander aujourd'hui, c'est d’arrêter de faire du corps des femmes l'objet de litiges que l'économie ou la politique ne peuvent résoudre », a déclaré la députée Gabriela Cerruti. En Argentine, le projet de loi du gouvernement, qui légalise l’avortement jusqu’à 14 semaines de grossesse, a été approuvé à 131 voix contre 117. Le texte doit maintenant être examiné au Sénat.

« Pendant des siècles, ils nous ont obligées à faire des enfants pour les envoyer à la guerre »

« Le monde est injuste parce qu'il est construit depuis 500 ans sur un système fondé sur l'exploitation des femmes et de la nature. Et nous sommes les premières à prendre la tête des batailles qui doivent être menées pour changer cette cosmovision du monde et pour que le monde soit pour toutes et tous », a affirmé Gabriela Cerruti.

Elle a ensuite ajouté : « Il y a de la misère dans ce monde, ce n'est pas une nouveauté. Nous, les femmes, nous le savons très bien. Parce que pendant des siècles, ils nous ont obligées à faire des enfants pour les envoyer à la guerre. Pendant des siècles, ils nous ont obligées à faire des enfants pour les exploiter dans les usines. Pendant des siècles, ils nous ont obligées à accoucher pour détourner le regard quand les enfants grandissent dans la pauvreté. »

« Lorsque nous en venons à discuter que nous, les femmes, avons la capacité à vouloir et à réaliser, à partir de là, nous pouvons décider que nous pouvons souhaiter un jour être mère si nous avons les conditions pour le faire de la meilleure façon et à un autre moment, nous pouvons souhaiter autre chose », a conclu l’élue Gabriela Cerruti.

avatar
Brut.