retour

Jérôme Fouché a obtenu son premier diplôme à 38 ans

"C'est une revanche sur un système qui n'a pas forcément voulu de moi." Son premier diplôme, Jérôme l'a décroché à 38 ans. Il raconte.

Jérôme a eu son premier diplôme à 38 ans

Il rate son bac S, abandonne une école où il ne fait que de la programmation, connaît une traversée du désert, travaille maintenance informatique… Puis obtient un CAP de charcutier-traiteur.

Son premier diplôme, Jérôme Fouché l’a décroché à 38 ans. « J’ai chialé. Tout seul chez moi, j’ai chialé. Même là, je crois qu’il y a un peu de larmes qui montent. C’est une revanche, en fait. Une revanche sur la vie, sur un système qui n’a pas forcément voulu de moi au départ. »

« Se coucher à 5 heures, regarder des séries, le chômage. Se sentir un peu… Inutile »

Au lycée, Jérôme est encouragé à faire un bac S, qu’il rate. « On te pousse vers une voie scientifique parce que c’est ce qui te permet d’avoir le plus de choix. Malheureusement, quand tu ne sais pas ce que tu veux faire, ça ne sert à rien d’avoir le choix », s’agace-t-il.

Jérôme trouve ensuite une école d’ingénieurs en informatique dans laquelle il peut entrer sans baccalauréat. « On devait faire plein de choses : de la programmation, du réseau, plein de choses différentes en informatique. Mais on s’est retrouvés à ne faire que de la programmation. Et la programmation, c’était le truc que je ne voulais pas faire », se souvient-il.

Il abandonne alors ses études. « Je décide de me laisser pousser les cheveux parce que voilà, et je vais m’inscrire à Pôle emploi. Mais on me dit : “Vous êtes trop jeune.” Et à partir de là, c’est le désert. C’est se coucher à 5 heures du matin, regarder des séries, des films. Et puis voilà, le chômage. Se sentir un peu… Inutile. »

« Il n’y a pas d’âge pour faire ce qu’on aime ou pour réussir »

Un an plus tard, Jérôme suit une formation de maintenance informatique. Il travaille 14 ans dans ce secteur. À 36 ans, il décide de quitter cet emploi pour s’inscrire en CAP. Il explique son choix : « Autour de moi, pas mal de gens vivent de leur passion. Et quand on ne vit pas de sa passion, on est un peu jaloux. Moi, je n’arrivais pas à trouver ce que c’était, donc je réfléchissais, j’essayais de voir. Ébéniste, non. Boucher, non… Mais ça me parlait un peu. Puis, au fur et à mesure, j’ai compris que c’était la transformation de la matière première qui m’intéressait. »

Jérôme se lance alors dans un CAP charcutier-traiteur. Le jeune homme appréhendait la réaction de son entourage, à tort. « Tout le monde a trouvé ça génial », se réjouit-il. « Ce côté traiteur m’a amené une multitude de possibilités. On ne se rend pas compte. Avec le traiteur, on peut faire du snacking, de l’événementiel, on peut tout faire ! » Aujourd’hui, Jérôme ne regrette pas ses choix. « On a toute la vie pour faire ce qu’on veut. C’est pas une course. Sinon, on s’épuise à 25 ans. Il n’y a pas d’âge pour faire ce qu’on aime ou pour réussir, ou pour faire quoi que ce soit. »

21/08/2020 06:20
  • 1.1m
  • 647

469 commentaires

  • John B.
    un jour

    L’histoire est faussée hélas

  • Marie T.
    3 jours

    Un peu difficile mais beau parcours, félicitations 🎈 Monsieur.

  • Sylvie B.
    4 jours

    Très beau témoignage...pour ma part, je n'ai aucun diplôme, et je suis devenue chef d'entreprise. Mon parcours scolaire, une vraie catastrophe, on vous met dans une case, qui ne vous correspond pas...vous ne rentrée pas dans le moule. J'ai dû par la suite, travailler 2 fois pour y arriver. Quel belle revanche, car personne n'aurait parrirer sur moi...

  • Romain M.
    6 jours

    parfois la réussite tient à un "er" plutôt qu'un "é"

  • Marie F.
    12/09/2020 17:47

    Tout pareil bac a 38 ans c etait trop bien validation d'acquis de l expérience !!!!! 😘😘😘😘 je le conseille à tous !!!!!

  • Christine P.
    12/09/2020 12:40

    Comme quoi il faut comme certain pays nordique pouvoir avoir un statut d apprenti jusqu a 50ans

  • Sharon P.
    11/09/2020 12:29

    Je le comprend tellement j’ai eu mon diplôme d’infirmière à 33 ans 😎 et j’en suis aujourd’hui à 36 et super fier de moi 🙂

  • Nicolas M.
    11/09/2020 10:49

    Eh bien, moi, j'ai un magnifique bac+5, pas n'importe lequel au demeurant, et je n'ai jamais pu m'intégrer à quelques entreprises que ce soit, car ma personnalité "didn't fit". Je me suis mis à mon compte et je m'ennuie.

  • Nicolas M.
    11/09/2020 10:47

    Pôle emploi a le droit de refuser des gens sous prétexte qu'ils sont trop jeunes !?

  • Dominique M.
    11/09/2020 09:03

    Complètement pertinent, il y a tellement de façon d’apprendre. Nous devons les découvrir par nous mêmes, elles ne rentrent pas vraiment dans les schémas pédagogiques standardisés. 🏉🏉🏉

  • Miellou M.
    11/09/2020 05:36

    Tout à fait Mr

  • Malisa C.
    11/09/2020 03:17

    Apprendre à faire ce que l’on aime sans faire ce que l’on attend de nous c’est primordial

  • Audrey B.
    08/09/2020 17:26

    Félicitations ! Et arrêtons d'envoyer en lycée technique ou CAP les mauvais élèves en disant aux autres que c'est là qu'ils finiront s'ils ne bossent pas bien. Ce sont des filières de bosseurs qui veulent être sur le marché du travail vite, rapidement professionnalisés pour peu qu'ils aiment la branche choisie, c'est une vie épanouissante d'adulte à un jeune âge et une maturité avancée qui les attend ! 👏👏 A chacun sa voie, il n'y a pas de bonne ou de mauvaise voie. De voie pour bons et de voie pour mauvais élève. Cliché à déconstruire pour qu'enfin on soit aussi fier d'avoir envie d'être manuel que d'être "intellectuel". Tout travail s'il est aimé sera épanouissant !

  • Félix M.
    07/09/2020 20:51

    🙌🏽🙌🏽🙌🏽

  • Geoffrey N.
    07/09/2020 08:03

    !

  • Francine V.
    05/09/2020 13:54

    Belle reconversion

  • Coco B.
    05/09/2020 07:41

    Bravo ces bien il n'y a pas d'âge pour s'instruire

  • Axel S.
    02/09/2020 22:59

    Moi c'est parcoursup qui me refuse tout mes choix, c'est bien beau de te dire qu'il faut avoir le bac et tout ça mais enfaite tu te rend compte que c'est pas tout le monde qui pourra faire les études de son choix.

  • Karim E.
    02/09/2020 22:18

    J'ai vécu exactement la même chose , un rejeté de la société

  • Sandra C.
    02/09/2020 10:46

    Bravo pour ton témoignage. Je te comprends très bien. Malheureusement, pour mon cas j ai plusieurs troubles de l apprentissage. Je suis Dyslexique, Dysphasique, Dyspraxie. Et également des problèmes de santé, j ai la maladie de crohn depuis mes 15 ans et des problèmes urinaires (infection urinaire, infection des reins et calcul rénal) depuis mes 3 mois jusqu a maintenant 25 ans. J ai repris les cours puis j ai obtenus mon CAP Vente à mes 22 ans et mon Bac pro commerce à mes 24 ans.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.