Joe Biden s'en prend à son adversaire Donald Trump

"Il se réveillera chaque jour en croyant que son travail ne se résume qu'à lui, jamais à vous." Voilà comment le candidat démocrate Joe Biden s'en est pris à Donald Trump, son adversaire pour la présidentielle américaine.

Joe Biden s'en prend à son adversaire Donald Trump

Lors de son investiture, le candidat démocrate à la présidentielle américaine a violemment critiqué le Président actuel.

« Le président actuel a plongé l'Amérique dans l'obscurité pendant bien trop longtemps. Trop de colère. Trop de peur. Trop de divisions », a déclaré, solennel, Joe Biden lors du dernier jour de la convention démocrate. Un discours animé dont nous vous proposons une traduction.

« Le Président n'assume aucune responsabilité, refuse de gouverner, blâme les autres »

Ici et maintenant, je vous donne ma parole : si vous me confiez la présidence, je ferai appel aux meilleurs d'entre nous et non aux pires. Je serai l'allié de la lumière et non des ténèbres. Il est temps pour nous, pour nous le peuple, de nous rassembler. Car ne vous y trompez pas. Unis, nous pouvons et nous allons surmonter cette saison des ténèbres en Amérique. Nous choisirons l'espoir plutôt que la peur, les faits plutôt que la fiction, la justice plutôt que les privilèges.

Le Président n'assume aucune responsabilité, refuse de gouverner, blâme les autres, se rallie aux dictateurs et attise les flammes de la haine et de la division. Il se réveillera chaque jour en croyant que son travail ne se résume qu'à lui. Jamais vous. Est-ce l'Amérique que vous voulez pour vous, votre famille, vos enfants ?

« Le meurtre de George Floyd a peut-être été le point de rupture »

L'une des conversations les plus importantes que j'ai eues pendant toute cette campagne est avec quelqu'un qui est trop jeune pour voter. J'ai rencontré Gianna Floyd, 6 ans, un jour avant que son père, George Floyd, ne soit enterré. Elle est incroyablement courageuse. Je n'oublierai jamais. Quand je me suis penché pour lui parler, elle m'a regardé dans les yeux et m'a dit : « Papa a changé le monde. » Ses mots ont transpercé mon coeur. Le meurtre de George Floyd a peut-être été le point de rupture.

En des temps aussi difficiles, je suis convaincu qu'il n'y a qu'une seule façon d'avancer. Comme une Amérique unie. Unie dans notre quête d'une union plus parfaite. Unie dans nos rêves d'un avenir meilleur pour nous et pour nos enfants. Unie dans notre détermination à rendre les années à venir plus brillantes. Sommes-nous prêts ? Je crois que nous le sommes.

« Que l'histoire puisse dire que ce chapitre de l'obscurité américaine a pris fin ici, ce soir »

C'est le moment de faire rimer espoir et histoire. Avec passion et détermination, nous allons commencer - vous et moi ensemble, une seule nation, sous l'égide de Dieu - unis dans notre amour pour l'Amérique et unis dans notre amour pour les uns et les autres. Car l'amour est plus fort que la haine. L'espoir est plus grand que la peur. La lumière est plus puissante que l'obscurité. 

Ceci est notre moment. Telle est notre mission. Que l'histoire puisse dire que ce chapitre de l'obscurité américaine a pris fin ici, ce soir, lorsque l'amour, l'espoir et la lumière se sont unis dans la bataille pour l'âme de la nation. Et c'est une bataille que nous allons gagner ensemble. Je vous le promets.

avatar
Brut.
21 août 2020 11:23