retour

Julie Neveux : ce que les anglicismes disent de nous

"Like", "call", "date"… De nombreux anglicismes entrent dans la langue française, et certains s'en inquiètent. Mais pour la linguiste Julie Neveux, ils apportent un sens nouveau.

Les anglicismes, par la linguiste Julie Neveux

Julie Neveux a écrit le livre « Je parle comme je suis ». Elle y explique les mots qu’on emploie aujourd’hui, notamment les anglicismes.

Call, crush, date… tous ces mots anglais qu’on utilise au quotidien sont des anglicismes. La linguiste Julie Neveux, autrice du livre Je parle comme je suis, explique pourquoi on les emploie.

Anglais et français : des langues cousines 

Julie Neveux nous apprend que certains anglicismes comme le mot « call » pour parler d’un appel sont utilisés dans un contexte particulier. Ils sont aussi attribués à une pratique précise. En l’occurrence, il s’agit seulement d’un appel professionnel.

Par ailleurs, « la langue française et la langue anglaise sont des langues cousines », indique-t-elle. Elles partagent la même famille linguistique : celle des langues indo-européennes. Cela engendre donc des échanges culturels et linguistiques. « Il y a les origines latines qu'on a en commun. C'est comme si à une réunion de famille, vous étiez furieux de vous apercevoir que vos cousins vous ressemblent. »

Des mots français devenus anglais

La linguiste prend également l’exemple des mots « date » et « crush ». Selon elle, ils représentent très bien les échanges anglo-saxons. Aujourd’hui, on reprend le mot « date » du vocabulaire américain.

« Figurez-vous qu'il vient de notre mot français que les États-Unis nous empruntent à la fin du XIXe siècle. Commence à se pratiquer une sorte de libération des mœurs pour la main d'œuvre ouvrière qui arrive dans les grandes villes et qui emprunte, comme d'autres mots français, estimés très chics et glamour à l'époque, "fiancée", "je ne sais quoi", etc. Ils empruntent "date", qui est donc un mot français. »

24/09/2020 16:31
  • 563.7K
  • 591
Brut - Le livre

468 commentaires

  • Marius A.
    21/10/2020 05:23

    toi qui n'aime pas les anglicisme

  • Sandra A.
    18/10/2020 09:17

    😍�glu

  • Maria D.
    16/10/2020 14:05

    Mon mari est pareil... Sauf qu’à la maison... Je trouve ça idiot.

  • Beatrice F.
    14/10/2020 00:45

    Je ne suis pas d accord car je vois tous ces anglicismes comme in appauvrissement de la langue française. Pour l' évocation du " Like" la traductrice et prof de Fac que je suis doit vous éclairer sur le fait qu' en français, il faut traduire par " aimer bien". L adverbe n est pas optionnel. Pour aimer, les Américains ont " Love". Bref, je ne suis,pas du tout d accord sur les propos de cette dame. Je n' ai plus qu' à aller au Québec ou regarder les séries québécoises si je veux un français plus épuré des anglicismes qu' en France...

  • Emna M.
    13/10/2020 12:35

    Les langues évoluent et s'inter-changement, ca a toujours été comme ca.

  • Mika L.
    12/10/2020 14:27

    C'est plus facile à dire en France qu'au Québec où je vis. Le Québec défend la langue française car nous sommes entourés par plus de 300 millions d'anglophones. Un contexte différent où la survie de la langue française est menacée.

  • Alain H.
    12/10/2020 09:31

    Très intéressant (j’ai une formation de linguiste). Cependant, on remarque qu’elle intègre toute une série de mots franglais (elle le fait exprès, évidemment) autres que ceux qu’elle emploie comme exemples. Au Québec, tout cela est perçu de manière très différente. La francophonie européenne n’est menacée que de très très loin par les anglicismes. Ce n’est pas le cas chez nos cousins outre Atlantique. Et, perso, je trouve qu’il y a une saveur délicieusement francophile à utiliser des termes comme divulgâcher ou gilet-bedaine, alors que l’expression «avoir un date» ne m’écorche pas les oreilles: elle ne veut effectivement pas dire la même chose qu’avoir un rendez-vous. Le pire, selon moi, ce sont tous les américanismes qui servent à démontrer qu’on a fait de hautes études commerciales: «Désolé, je dois reporter notre lunch: mon manager m’a mis une brown bag. On fera le catch up un autre jour...»

  • Jeremy M.
    11/10/2020 15:50

    Finalement ça n'énerve qu'une catégorie de personnes : celles qui ne seront jamais capables de parler une seconde langue et de pouvoir s'amuser avec, parce qu'elles n'en auront pas l'opportunité (géographique, professionnelle, culturelle) ou simplement parce qu'elles en seront incapables. Du moment qu'on manie déjà bien deux langues, en mélanger quatre pour s'exprimer auprès de la bonne audience devient très amusant pour ceux qui aiment jouer avec les mots. Il n'y a pas de snobisme là-dessous, peut-être de la frustration de la part des nationalistes, mais certainement pas de vantardise

  • Sebastien P.
    10/10/2020 14:17

    N’importe quoi, le franglais c’est pour les crétins qui sont snobs. Personne ne vous comprends en dehors de votre microcosme. La langue française est une des plus belle et riche au monde, apprenez là. La femme en vidéo mélange tout sur les racines et l’histoire pour justifier ses idées. Voici un anglais qui explique parfaitement vos ignorances.

  • Amy A.
    10/10/2020 09:41

    Tout s’explique! Je vous ferai mon feedback plus complet sur la question si vous voulez!! 😁

  • Marine G.
    09/10/2020 09:58

    « Ouaillesselle » il faut toujours m’expliquer

  • Dnl S.
    08/10/2020 20:11

    tout s’explique !

  • Héloïse F.
    07/10/2020 23:58

    interesting

  • Bérengère C.
    07/10/2020 20:05

    Moi elle me dit "j'ai un call" j'entends "j'ai un Khôl" 🤣🤣🤣

  • Léa L.
    07/10/2020 10:20

    @rony

  • Léa P.
    07/10/2020 02:35

    Très juste ce qu’elle dit elle a bien cernée le “problème” 👍 qui n’en est pas un 😉

  • Monday Lee
    06/10/2020 02:45

    J'ai reçu un diagnostic de VIH en 2009 et mon foie était mauvais. J'ai vu un article sur le Dr Apala Herbs qui guérit le VIH, le CANCER, le HSV, le foie gras, et bien plus encore…. Je l'ai contacté et lui ai parlé de ma santé, il m'a demandé de ne plus m'inquiéter du fait qu'il allait préparer le médicament et me l'envoyer dans mon pays. 3 jours après l'envoi J'ai reçu le colis et j'ai pris le médicament tel que prescrit par lui et moi a été guéri du virus VIH. J'ai pris le médicament pendant 14 jours, et le médicament n'a pas d'influence négative, il m'a seulement aidé à guérir, vous pouvez aussi bien WhatsApp lui +2349051798469 ou contactez-le par e-mail: [email protected] il est également spécial sur la guérison 1. VIH / SIDA 2. HERPES 3. CANCER 4. SLA 5. HÉPATITE B 6. DIABÈTE 7. MALADIE À VIRUS DU PAPILOME HUMAIN (VPH) 8. ALZHEIMER 9. LUPUS (Lupus Vulgaris ou Lupus Erythematosus) J'ai reçu un diagnostic de VIH en 2009 et mon foie était mauvais. J'ai vu un article sur le Dr Apala Herbs qui guérit le VIH, le CANCER, le HSV, le foie gras, et bien plus encore…. Je l'ai contacté et lui ai parlé de ma santé, il m'a demandé de ne plus m'inquiéter du fait qu'il allait préparer le médicament et me l'envoyer dans mon pays. 3 jours après l'envoi J'ai reçu le colis et j'ai pris le médicament tel que prescrit par lui et moi a été guéri du virus VIH. J'ai pris le médicament pendant 14 jours, et le médicament n'a pas d'influence négative, il m'a seulement aidé à guérir, vous pouvez aussi bien WhatsApp lui +2349051798469 ou contactez-le par e-mail: [email protected] il est également spécial sur la guérison 1. VIH / SIDA 2. HERPES 3. CANCER 4. SLA 5. HÉPATITE B 6. DIABÈTE 7. MALADIE À VIRUS DU PAPILOME HUMAIN (VPH) 8. ALZHEIMER 9. LUPUS (Lupus Vulgaris ou Lupus Érythémateux

  • Yvan O.
    05/10/2020 20:06

    Balancer des anglicismes à tout bout de champ, c’est surtout une manière condescendante et artificielle d’ajouter de la complexité et de l’importance à ce qui n’en a pas vraiment... le « call » en est le meilleur exemple

  • Nadia A.
    05/10/2020 07:04

    😉😂

  • Jessica N.
    04/10/2020 21:57

    « j’ai un call » 🤣

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.