L'histoire du Golden State Killer

Le jour, il était policier. La nuit, il tuait. Joseph DeAngelo a été arrêté grâce à son ADN, plus de 40 ans après ses premiers meurtres. Voici l'histoire du Golden State Killer.

L’histoire du Golden State Killer

44 ans après avoir tué sa première victime, Joseph James DeAngelo Jr a plaidé coupable à 13 chefs d'accusation de meurtre au premier degré et admis avoir violé et kidnappé des dizaines de femmes.

Tout a commencé dans les années 1970 en Californie. Joseph James DeAngelo Jr, un vétéran de la guerre du Vietnam, travaillait le jour comme officier de police à Exeter, en Californie. Mais la nuit, il saccageait et cambriolait les maisons des habitants de la ville de Visalia. À l'époque, il était connu sous le nom du « saccageur de Visalia ».

Il attachait le mari et violait la femme

En 1975, il va jusqu'au meurtre… Lorsqu'il tente d'enlever Elizabeth Snelling, âgée de 17 ans, Joseph James DeAngelo tire sur le père venu au secours de sa fille et fuit la scène. L'année suivante, alors qu'il travaille au service de police d'Auburn, il se met à traquer les quartiers de la classe moyenne à l'est de Sacramento, agressant des couples et violant des femmes. Il porte généralement une cagoule et un pistolet.

À l'époque, il change de surnom : le violeur de la zone Est. « Il entrait dans une maison et attachait le mari, puis il retirait la femme de la chambre et commettait son viol. Souvent, il mangeait dans la maison. Il était donc parfois présent pendant de nombreuses heures. Il dérobait également des objets », détaille le Sgt. Paul Belli, du bureau du Sheriff du Comté de Sacramento.

Les enquêteurs ont passé plus de 40 ans à essayer de le retrouver

En 1978, Brian et Katie Maggiore promènent leur chien lorsqu'ils sont poursuivis et abattus par Joseph James DeAngelo Jr. En l'espace de 10 ans, le il a traversé six comtés de Californie et commis plus de 175 crimes. Il a reçu plusieurs surnoms, comme le « véritable traqueur de la nuit », le « tueur au nœud de diamant »… Jusqu'à ce qu'il soit finalement connu comme « le tueur du Golden State ».

Michelle McNamara, autrice d’histoires criminelles réelles, lui a inventé ce surnom quand elle a enquêté sur ses crimes de manière indépendante. Elle en a tiré un livre à succès. Les victimes de Joseph James DeAngelo étaient âgées de 13 à 41 ans, et son dernier crime connu remonte à 1986. Les familles des victimes et les enquêteurs ont passé plus de 40 ans à essayer de le retrouver.

Il sera condamné en août 2020

En 2001, les progrès de la technologie de l'ADN permettent à la police de relier des viols en Californie du Nord à des meurtres en Californie du Sud. En 2016, le bureau de la procureure du comté de Sacramento annonce un renouvellement des efforts pour résoudre l'affaire. Ce n'est qu'après l’utilisation par les détectives d’une base publique de données généalogiques pour faire correspondre son ADN que Joseph James DeAngelo Jr est finalement identifié.

Joseph James DeAngelo est finalement arrêté le 24 avril 2018 et accusé du meurtre des Maggiore, le couple qu'il avait tué 40 ans plus tôt. Ce n'est que le 29 juin 2020, 44 ans après avoir tué sa première victime, que le tueur du Golden State plaide coupable à 13 chefs d'accusation de meurtre au premier degré et admet avoir violé et kidnappé des dizaines de femmes. Âgé de 74 ans, le célèbre tueur sera condamné en août 2020.

avatar
Brut.
10 juillet 2020 12:12