retour

L'histoire oubliée des 42 mineurs tués dans la catastrophe de Liévin

"Non seulement ils sont morts pour rien, mais ils auraient dû ne pas mourir" Le 27 décembre 1974, 42 hommes sont morts dans la mine de Liévin. L'écrivain Sorj Chalandon raconte la catastrophe oubliée.

06/01/2018 00:00
  • 492.5k
  • 27

21 commentaires

  • Cédric G.
    10/01/2018 23:30

    J'étais beaucoup trop jeune pour pouvoir m'en souvenir mais cela semble avoir été un bien triste fait-divers..

  • Déby L.
    10/01/2018 23:37

    merci

  • Caroline F.
    11/01/2018 00:19

    Bien contente d’avoir un témoin qui nous rappelle la réalité

  • Enahpets B.
    11/01/2018 03:03

    Manon Maury

  • Cécile T.
    11/01/2018 06:58

    Merci à Sorj Chalandon d'avoir mis en lumière un fait historique, d'avoir rendu leur honneur à ces mineurs. Ils travaillaient dans des conditions difficiles mais c'était des gens courageux qui ne se plaignaient pas. Je suis fière d'être petite-fille de mineur.

  • Jeannette S.
    11/01/2018 07:20

    Comme a l habitude nos politiciens ont été nuls.

  • Hôtel L.
    11/01/2018 08:17

    "A, 22 ans, Tu arrives dans un monde où tu peux mourir d'aller travailler, le travail, qui est le lieu de la dignité".

  • Lydie L.
    11/01/2018 11:06

    c'est a partir de là que nos dirigeant ont vu rouge et que les problèmes pour le peuples ont commencés

  • Marc F.
    11/01/2018 11:56

    Comme d'habitude les les grandes catastrophes industrielles il n'y a jamais de coupables AZF et autres

  • Cha L.
    11/01/2018 12:44

    il choisit toujours de drôles de sujets Sorj Chalandon pour ses romans. Mais s'il est aussi intense et merveilleusement bien écrit que Mon traître il doit être super! Tu connais ?

  • Flore L.
    11/01/2018 14:27

    comment ne pas avoir une pensée émue pour ces travailleurs qui sont morts par devoir pour faire vivre leur famille surtout ne pas oublier aussi que c'est grace à leur travail que la france c'est enrichie sur le dos de ces pauvres ouvriers

  • Alain B.
    11/01/2018 17:15

    Pas encore.(Maman me l'a fait dédicacé)mais "Le petit bonzy ","La mémoire de nos pères " et "Retour à Kyllebegs" tous très bien écrit. Sans oublier la lecture hebdomadaire de ses articles dans "Le canard enchaîné "

  • Fanny C.
    12/01/2018 04:42

    En fait, c'est comme ça au Maroc (sauf que les mines y sont devenues illégales...)

  • Jean L.
    12/01/2018 13:31

    Paix à leurs âmes j étais gosse mais je souviens de l actualité de cette époque !!

  • Agnès R.
    12/01/2018 19:21

    Un roman qui éclaire un fait peu connu ,avec l'écriture magnifique de Sorj Chalandon...

  • Marylene T.
    13/01/2018 02:26

    Je suis fille de mineur de fond dans le Tarn aCagnac les Mines etj'ai beaucoup de souvenir des bons etde mauvais. Paix à leurs ames

  • Roseline L.
    13/01/2018 17:38

    C est terrible ces patrons qui sont impunis

  • Cyril D.
    13/01/2018 17:47

    Dommage que les médias ont oublié cet événement tragique qui temoigne des conditions difficiles des mineurs.

  • Jean-Pierre D.
    14/01/2018 07:17

    Si ça avait été des puissants on le commemorerait chaque année !

  • Louis P.
    14/01/2018 22:39

    des putains de mâles blancs privilégiés...