La fin du franc CFA

Vestige du colonialisme, le franc CFA va disparaître dans 8 pays d'Afrique de l'Ouest. Voilà ce que ça change.

Vers le début de la fin du franc CFA

Créé en 1945, le franc CFA va disparaître dans 8 pays d’Afrique de l’Ouest. Ainsi, ce vestige du colonialisme, sera remplacé par une nouvelle monnaie, appelée l’eco. Une réforme qui ne fait pas l’unanimité…

En effet, en 2020, le franc CFA sera remplacé par l’eco. Cette nouvelle monnaie unique sera commune aux 15 pays de la Cédéao, la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest. Désormais aucun représentant français ne siégera plus au sein des instances de la Banque centrale des États d’Afrique de l’Ouest. De plus, les États concernés ne seront plus obligés de déposer 50 % de leurs réserves de change à la Banque de France. Cette réforme d’Emmanuel Macron “représente un grand pas dans notre volonté de faire de notre région un espace économique intégré”, explique Alassane Ouattara, président de la Côte d’Ivoire. Cependant, présentée comme un “virage historique”, la création de l’eco ne fait pas l’unanimité.

“Avoir sa monnaie ne traduit pas nécessairement qu'on est indépendant”

Certains économistes voient dans la création de cette nouvelle monnaie une véritable “arnaque politique”. Le problème vient du fait que le taux de change de l’eco restera fixé sur l’euro, comme l’est celui du franc CFA aujourd’hui. Selon l’économiste Kako Nubukpo, cela est à l’origine des problèmes de compétitivité. Pour le moment, le franc CFA reste encore en vigueur dans 6 pays d’Afrique centrale : Cameroun, Gabon, Guinée équatoriale, République centrafricaine, République du Congo et Tchad. Selon l’économiste Tchétché N’Guessan, avoir sa propre monnaie ne traduit pas nécessairement une indépendance : “La monnaie c'est un instrument donc ça dépend de celui qui l'utilise. Si nous avons notre monnaie, on peut faire en sorte que ce soit un moyen d'indépendance, mais si nous la gérons mal ça peut être aussi un élément de servitude.

avatar
Brut.