retour

La Nation navajo face au Covid-19

Leurs ancêtres étaient parmi les premiers habitants des États-Unis. Alors que leur peuple est particulièrement touché par le Covid-19, Jojo et Allie se sentent méprisés par leur pays. Ils racontent.

Aux États-Unis, les Navajos durement touchés par le Covid-19

Ce peuple souffre de difficultés d’accès à l’eau, de surpopulation, et vit dans des déserts médicaux. Des conditions qui facilitent la propagation du virus.

Le TikTokeur américain Jojo Jackson a ému des d’internautes lorsqu’il a partagé le quotidien de son peuple, la nation navajo, dans une vidéo. Cette population amérindienne est en effet l’une des plus précaires des États-Unis et des plus durement touchées par le Covid-19. « Je suis probablement le seul amérindien à être apparu sur votre feed. Alors écoutez bien. Je suis navajo, je vis dans la réserve navajo. Actuellement, il y a plus de 1.200 cas de Covid-19 et plus de 50 décès », alerte le garçon.

« Le retard et le manque de soutien fédéral nous ont laissé dans une crise de santé publique »

La Navajo Nation, ou nation navajo en français, vit sur le territoire au plus haut taux d’infection au Covid-19 par habitant des États-Unis, après New York et le New Jersey. « Il y a 12 établissements de santé dans la nation Navajo. L'établissement disposant de la plus grande unité de soins intensifs ne compte que 13 lits. Le retard et le manque de soutien fédéral nous ont laissé dans une crise de santé publique, à lutter contre l'impact dévastateur du Covid-19 dans notre communauté », déplore Allie Young, directrice de l’organisation Protect the Sacred, elle-même navajo.

En plus du manque d’hôpitaux, le manque d'accès à l'eau et la surpopulation dans les foyers ont permis au virus de se propager facilement. « 30 % de la nation navajo n'a pas accès à l'eau courante à cause de décennies d'exploitation de l'uranium, de l'extraction du charbon et des compagnies pétrolières. On a extrait nos ressources naturelles, asséché nos lacs et contaminé notre eau », s’insurge Allie Young.

« On ne penserait pas qu'une personne aux États-Unis vivrait sans électricité ou sans eau courante »

« C’est choquant parce que nous vivons dans une société tellement moderne qu'on ne penserait pas qu'une personne aux États-Unis vivrait sans électricité ou sans eau courante, mais dans la réserve navajo, c'est le cas », réagit Jojo. Sur ce territoire par ailleurs, il est fréquent de voir jusqu’à huit personnes vivre sous le même toit, dans de toutes petites maisons. Dans ces circonstances, respecter la distanciation sociale est impossible. « Et lorsqu'il n'y a pas assez de places dans les hôpitaux, les patients avec des résultats positifs sont renvoyés chez eux », ajoute Allie Young.

Cette région souffre également d'un manque d'électricité. En conséquence, certains doivent utiliser du charbon et du bois pour se chauffer. Avant même l'arrivée du Covid-19, plusieurs Navajos souffraient déjà de problèmes respiratoires.

« Nous constatons un mépris total de la loi »

La Navajo Nation est un territoire semi-autonome. Il s'étale sur les États de l’Utah, de l'Arizona et du Nouveau-Mexique. Les ancêtres des Navajos comptaient parmi les premiers habitants des États-Unis. En 1864, ils ont été expulsés de leurs terres mais sont revenus après le Traité de 1868, qui a instauré leur territoire. Toutefois, ce traité est peu respecté.

« On nous a garanti l'accès aux soins de santé et à l'éducation. Mais pendant cette période où nous avons besoin de soutien sur ces deux fronts, nous ne voyons rien. Au lieu de cela, nous constatons un mépris total de la loi. Nos traités sont la loi. Il s'agit d'une injustice qui doit être reconnue », s’insurge Allie Young.

119 morts dans la communauté navajo, qui représente 2 % de la population américaine

Les États-Unis ont en effet, à plusieurs reprises, ignoré leur obligation de financer le développement de la nation navajo. « Je suppose que les gens considèrent la nation navajo comme une nation autonome où nous pouvons gérer nos propres affaires, et ils pensent : "Oh, ils vont bien". On est ignorés », constate tristement Jojo.

La loi Cares, promulguée le 27 mars dernier par le Président Trump, a alloué 600 millions de dollars de fonds d'aide pour les Navajos. Mais ces fonds sont arrivés bien trop tard. Allie Young est désespérée. « Nous avons dû attendre 39 jours, et, franchement, le montant n'est pas suffisant. À cause de ce retard, notre communauté est dévastée. Voir 119 morts dans la communauté navajo est effrayant et exaspérant car nous ne représentons que 2 % de la population actuelle. »

20/05/2020 06:29mise à jour : 20/05/2020 10:23
  • 212.4k
  • 166

152 commentaires

  • Marie B.
    03/06/2020 23:52

    😰😰

  • Natacha S.
    30/05/2020 03:52

    Je prie pour vous

  • Mekki A.
    29/05/2020 11:51

    Ils n ya rien à attendre de l État américain car l extermination des vrais habitants des Amériques a commencée depuis très très longtemps .

  • Alexis M.
    26/05/2020 07:37

    Je suis de leurs côtés et les soutiennent dans ce combat face a ses envahisseurs

  • Gilbert P.
    25/05/2020 09:11

    America first...une vraie bande de cons...après avoir spolié les indiens de leurs terres,ils finissent le travail,de vrais salauds.

  • Aurélie C.
    24/05/2020 02:06

    ☹️...

  • Catherine D.
    23/05/2020 13:16

    Soutien aux Navajos.

  • Alessandro A.
    22/05/2020 23:07

    Sa arrangerai bien trump et ses amis ils finissent juste le travail du général Custer une ordure de la pire espèce sûrement un ascendant de trump et de ses consanguins nationaliste C’est une honte de laisser crever ce peuple qui a mon avis à payer déjà le prix fort la venue des européens dans leurs nations

  • Claudine P.
    22/05/2020 19:59

    🙏❤️

  • Claudine P.
    22/05/2020 19:58

    🙏♥️

  • Isa B.
    22/05/2020 17:00

    Ils ne faut pas qu'ils comptent sur leur président. Raciste notoire pour les aider.

  • Nikos M.
    22/05/2020 00:58

    Windtalker you help usa usa need to help you

  • Mohamed Y.
    21/05/2020 23:11

    Alors réveiller vous ne attendez pas les autorités vous êtes les propriétaires de cette terre construire vos maison part vous même c'est votre terre l'Amérique vous appartient

  • Frédérique G.
    21/05/2020 22:25

    Scandaleux et honteux! Le génocide des nations indiennes continue...😢😡

  • Françoise C.
    21/05/2020 19:24

    It's time for change... Corona is here for this change for better life... Be strong life will help you... Enjoy every moment of your life...

  • Christian G.
    21/05/2020 18:23

    C'est pas juste

  • Launica P.
    21/05/2020 13:27

    ❤🙏hohoponoono

  • Al N.
    21/05/2020 12:52

    Tout Amérindiens doit être Prioritaire dans tout les domaines, Santé, travail, après avoir été spoliés ils devrait avoir droit à PLUS que PLUS !!! Et que tout non AMERINDIEN leurs versent un loyer car toutes la terre d ´ AMERIQUE est à eux !!!!!

  • Sylviane W.
    21/05/2020 11:36

    Tristement touchant

  • Laetitia H.
    21/05/2020 08:21

    We are with you Navajos. 💝💝💝💝💝 take care. Love from Brussels Belgium

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des emails de Brut.