retour

La pétition "l'affaire du siècle" : 2 mois plus tard…

Le collectif Partager C'est Sympa veut passer à l'acte

19/02/2019 14:54mise à jour : 19/02/2019 19:24
  • 374.6k
  • 631

123 commentaires

  • Guy F.
    19/02/2019 13:57

    Vous avez vu sa fin de non recevoir!!

  • Francis B.
    19/02/2019 13:58

    Pour les gilets jaunes vous ne faite rien 🙈🙈🙈🙈🙈

  • Gregory C.
    19/02/2019 13:59

    Quelle maladie le profit financier ! Tout brûler pour du papier 😡

  • Mathieu C.
    19/02/2019 14:00

    Et après ça chouine parce que ci ou ça a augmenté ...

  • Phil G.
    19/02/2019 14:00

    Deja venez au manif gillet jaune apres ca ira mieux pour vous

  • Christophe F.
    19/02/2019 14:01

    "nous récusons l'accusation d'inaction climatique"...

  • Eric G.
    19/02/2019 14:02

    Inaction climatique plutôt Mondiale

  • Stéphane B.
    19/02/2019 14:04

    La seule chose à faire pour faire avancer la cause écolo c'est de faire en sorte que plus jamais les libéraux aient le pouvoir. À partir du moment où on vote Macron c'est foutu.

  • Mille P.
    19/02/2019 14:06

    Faut vraiment avoir que ça a foutre , allez travailler et retournez sur les bancs de l école, car c est trop facile de faire grève quand on à pas de salaire a perdre

  • Thomas M.
    19/02/2019 14:06

    les mecs se plaignent du changement climatique mais ont tous un smartphone dernier cri, s'habillent chez de grandes enseignes, utilisent un micro-ondes et autres technologies ultra consommatrice d'énergie, boivent leur café en dosette, vont chacun au travail dans leur petite auto individuelle, prennent l'avion juste pour passer leurs vacances dans le sud... bande d'escrocs, alors oui les sociétés polluent et participent plus que nous au réchauffement climatique mais vous en profitez tout les jours alors fermez là et agissez en boycottant au lieu de vous faire mousser en vous faisant de la pub et faire les moralisateurs !

  • Celine L.
    19/02/2019 14:06

    donc en gros il incite les gens a devenir chomeur et exploité le system pour ce remplir les poches parce que la planète et soit disant morte, en quoi elle ait morte ? je comprend pas sur quel base il s'appuis pour sa ?

  • Alain A.
    19/02/2019 14:07

    Adapt 2030 Ice Age Report : Des scènes dignes du « Jour d'après » - l'Antarctique se refroidit et les courants-jets se déforment https://www.youtube.com/watch?v=kkYq96hDMZQ Les masses d'air extrêmes qui entrent en collision enregistrent de la chaleur d'un côté et du froid de l'autre en Amérique du Nord et en Europe. Cela indique que l'affaiblissement de la magnétosphère permet aux courants-jets de se déformer et de se rompre. La glace s'accroit massivement sur les Grands Lacs, la température mondiale chute et l'Antarctique se refroidit à nouveau. La science incertaine fait de nouvelles découvertes sur les courants de l'atlantique affectant notre climat.

  • Alain A.
    19/02/2019 14:08

    Dommage pour le « réchauffement climatique » : Un froid record oblige à repenser les changements de la planète Partout dans le monde, les manchettes font état de conditions exceptionnellement froides et de chutes de neige exceptionnellement abondantes au cours des dernières semaines. Ils présentent ces événements comme des records, mais peu de gens comprennent à quel point ces records sont courts - habituellement moins de 50 ans, un simple instant dans les 4,6 milliards d'années de l'histoire de la Terre. La réalité est que, dans un contexte plus large, il n'y a rien d'inhabituel dans les conditions météorologiques actuelles. Malgré cela, les médias - directement, indirectement ou par déduction - attribuent souvent le climat actuel au réchauffement climatique. Oui, ils l'appellent maintenant changement climatique. Mais c'est parce que les militants ont réalisé, vers 2004, que le réchauffement prédit par les modèles informatiques sur lesquels la peur est basée, ne se réalisait pas. Les niveaux de dioxyde de carbone (CO2) ont continué d'augmenter, mais la température a cessé d'augmenter. Donc, les preuves ne correspondent plus à la théorie. Le biologiste anglais Thomas Huxley a commenté ce dilemme il y a plus d'un siècle : « C'est la grande tragédie de la science, le meurtre d'une belle hypothèse par un vilain fait. » Pourtant, les conditions météorologiques récentes nous rappellent brutalement qu'un monde plus froid est une menace beaucoup plus grande qu'un monde plus chaud. Alors que les gouvernements se préparent au réchauffement, tout indique que le monde se refroidit. Et, contrairement aux proclamations des activistes du climat, chaque année, plus de gens meurent du froid que de la chaleur. Une étude publiée dans la revue médicale britannique The Lancet est parvenue à la conclusion suivante : « Le froid tue 20 fois plus de gens que la chaleur, selon une étude internationale analysant plus de 74 millions de morts dans 384 endroits dans 13 pays. » Comment cette situation bizarre s'est-elle développée ? C'était une tromperie délibérée et orchestrée. Les résultats de l'enquête du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) de l'ONU ont été délibérément prémédités pour se concentrer sur les impacts négatifs du réchauffement. Dans leur mandat initial de 1988 de l'ONU, le réchauffement de la planète est mentionné trois fois, alors que le refroidissement n'est pas mentionné une seule fois. L'ONU le note : « Une augmentation continue des concentrations atmosphériques de gaz à effet de serre dans l'atmosphère pourrait entraîner un réchauffement de la planète et, à terme, une élévation du niveau de la mer, dont les effets pourraient être désastreux pour l'humanité si des mesures ne sont pas prises à tous les niveaux. » Ce point de vue étriqué a été renforcé lorsque la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques de 1992, un organisme que le GIEC est tenu de soutenir, a défini les changements climatiques comme étant causés par l'activité humaine. Quand un modèle climatique est-il « utile » ? Le Groupe de travail 1 (GT1) du GIEC a produit la preuve que le CO2 d'origine humaine est à l'origine du réchauffement climatique. Cette constatation est devenue la prémisse du Groupe de travail 2 (GT2), qui a examiné l'impact négatif, et du Groupe de travail 3 (GT3), qui a proposé des politiques et des mesures d'atténuation pour arrêter le réchauffement. Le GIEC n'a pas suivi la méthode scientifique obligatoire pour tenir compte de l'hypothèse nulle, à savoir, que faire si les preuves montrent que le CO2 ne provoque pas de réchauffement. Comme l'a dit Richard Lindzen, professeur émérite de météorologie atmosphérique au MIT, ils sont parvenus à un consensus avant même que la recherche ne commence. Le consensus a « prouvé » que l'hypothèse était correcte, quelle que soit la preuve. Pour renforcer ce point, le gouvernement britannique a engagé Lord Nicholas Stern, un économiste britannique, pour faire une étude économique de l'impact du réchauffement de la planète. Au lieu de faire une analyse coûts-avantages normale comme le ferait n'importe quel économiste apolitique, il a produit ce que l'on a appelé le rapport Stern de 2006, qui ne portait que sur les coûts. Si Stern et le GIEC faisaient une étude appropriée, ils constateraient que l'impact du refroidissement est beaucoup plus néfaste pour toutes les formes de vie sur Terre, en particulier les humains. Les anthropologues nous disent que deux grandes avancées dans l'évolution humaine nous ont permis de mieux contrôler le froid. Le feu et les vêtements ont créé des microclimats qui nous ont permis de vivre dans des régions normalement inaccessibles. Prenons l'exemple de la ville de Winnipeg, avec trois cordons ombilicaux technologiques : l'électricité du nord, le gaz de l'ouest et le pipeline d'eau de l'est. Trois grenades tirées à 2 heures du matin un matin de janvier par des températures de -30°C rendraient la ville congelée et solidifiée en quelques heures. Entre 1940 et 1980, les températures mondiales ont baissé. En 1970, on s'entendait pour dire que le refroidissement mondial était en cours et qu'il se poursuivrait. Le livre de Lowell Ponte, The Cooling, paru en 1976, illustre bien l'alarmisme : C'est un fait indéniable : le refroidissement mondial représente pour l'humanité le défi social, politique et adaptatif le plus important que nous ayons eu à relever depuis dix mille ans. Votre intérêt dans les décisions que nous prenons à ce sujet est d'une importance capitale ; la survie de nous-mêmes, de nos enfants, de notre espèce. Changer le septième mot en réchauffement, et c'est la même menace qu'on entend aujourd'hui. La grande différence est que le refroidissement est une menace beaucoup plus grande. Pour étayer cette affirmation, l'ICA a produit au moins deux rapports examinant les troubles sociaux et politiques aggravés principalement par les mauvaises récoltes dues à des conditions de refroidissement. L'Organisation météorologique mondiale a également réalisé plusieurs études sur l'impact historique du refroidissement sur certaines régions agricoles et a prévu un refroidissement mondial plus important. Ce qui est triste dans tout cela, c'est qu'il y avait une stratégie que les gouvernements auraient pu, et auraient dû, adopter. C'est ce qu'on appelle la théorie des jeux, et elle vous permet de prendre la meilleure décision dans des circonstances incertaines. Elle exige des informations précises et l'exclusion d'un programme politique biaisé. La première information précise est que le froid est une plus grande menace et d'une adaptation plus difficile que le réchauffement. Après tout, si vous vous préparez au réchauffement, comme le font actuellement la plupart des gouvernements, et que le froid s'en vient, les problèmes seront dix fois plus graves. Cependant, si vous vous préparez au froid et qu'il fait plus chaud, l'ajustement sera beaucoup plus facile. Le temps froid qui règne actuellement dans une grande partie du monde devrait nous inciter à réexaminer les réalités climatiques, et non les opinions fausses, trompeuses et biaisées créées et promues par les bureaucrates d'État par l'intermédiaire de leurs gouvernements respectifs. Source : Dr. Tim Ball & Thomas Harris PJ Media - Traduction Sott

  • Ced O.
    19/02/2019 14:08

    C’est tous des enfoirés 🤣 ils s’en foutent du climat ☝️ Sauve un panda ! Mets Macron en prison 🤪😂🤣 🐼

  • Maksim P.
    19/02/2019 14:09

    Lancement du mouvement des "casquettes portées H24 même à l'interieur" dans 5, 4, 3, 3, 1... Non plus sérieusement c'est quand même compliqué pour ce gouvernement d'avoir une politique environnementale forte dans le "contexte" actuelle. Sur les ronds points le thème, à part la chenille qui redémarre, c'est plus la fin du mois que la fin du monde.

  • Mijote U.
    19/02/2019 14:09

    le vendredi?? Drôle de choix, cela va faire jaser. Autres actions, le pouvoir est dans notre porte monnaie. Réduisons notre consommation en masse moins d'achats moins de TVA, et double effet sur les industriels!!

  • Alain A.
    19/02/2019 14:12

    Vous en voulez encore des preuves que vous et moi mais aussi le gouvernement n'y est pour rien? A noter que tous mes posts le gouvernement les a reçu en recommandé fin janvier début février! Blablabla! Quand on sait que la Terre a déjà environ 4,6 milliards d'années, et que l'homme (Homo Sapiens) n'y vit que depuis seulement 200 000 ans, il est clair que les précédents changements climatiques sont survenus de manière naturelle. Exception faite des modifications dans la quantité de gaz à effet de serre dans l'atmosphère et des modifications de l'albédo de la surface de la Terre, il existe de très nombreuses causes naturelles qui peuvent provoquer un changement climatique. Activité solaire Activité volcanique Impacts météoritiques Rotations de la Terre Position des continents Circulation atmosphèriques et courants marins s relevés climatiques comme la météo date d'un Siècle mais par contre ce que nous apprennent les livres qui ont échappé aux guerres, pillages, feux....Mais avant, Il y a 50 ans mon prof histoire et géo nous disait que nous allions vers un age glaciaire, que nous allions greloter. Pourquoi? Parce que depuis son enfance "le Pouvoir" de sa jeunesse lui a fait croire et pendant son age d'adulte ce qu'il nous enseignait: nous allions grelotter mais 50 ans plus tard , je suis devenu cet adulte qu'il a été mais changement dans les discours: nous allons "surchauffer", les glaciers fondre...... Et les écrits à travers les Siécles qui en savent plus que tous les discours: DATES DE NOS GRANDS ÉTÉS ET GRANDES SÈCHERESSES https://www.france-pittoresque.com/spip.php?article644 * VIe siècle : 580, 582, 584, 585, 586, 587, 589, 591 * VIIe siècle : 675, 700 IXe siècle : 874, 892 Xe siècle : 921, 987, 994 XIe siècle : 1078, 1094 XIIe siècle : 1137, 1183, 1188 XIIIe siècle : 1204, 1212, 1226, 1287 XIVe siècle : 1305, 1306, 1325, 1331, 1334, 1361, 1384, 1392 XVe siècle : 1473 XVIe siècle : 1540, 1553 XVIIe siècle : 1632, 1674, 1684, 1694 XVIIIe siècle : 1701, 1712, 1718, 1719, 1726, 1727, 1767, 1778, 1793 XIXe siècle : 1803, 1811, 1817, 1825, 1842, 1858, 1875, 1893 J'y ajoute le XXe siècle: 1911, 1921, 1949, 1950, 1976, 1983. Et au XXIe siècle: 2003,2011,2014,2015, 2017. 2018? Il en est de même sur les écrits de nos hivers depuis l'an 700. Exemple: 763-764. Hiver très rigoureux au cours duquel la mer fut gelée sur nos côtes. Dans l'intérieur de la Gaule, des froids extraordinaires furent signalés du début d'octobre 763 à la fin de février 764. En certaines contrées de notre pays, il serait tombé, au dire des historiens, jusqu'à 10 m de neige.

  • David J.
    19/02/2019 14:12

    Venez vous battre pour le RIC! Avec cette outil plus besoin de demander , on devient les décideur ! Temps que les gens serons divisé dans les cause les choses stagnerons 👍

  • Alain A.
    19/02/2019 14:12

    en 2011: L’axe de la Terre s’est déplacé http://archive.francesoir.fr/actualite/scienceecologie/l-axe-terre-s-est-deplace-81584.html en 2010 l’INRS: Quand la Terre part à la dérive http://www.insu.cnrs.fr/terre-solide/dynamique-interne/noyau-manteau/quand-la-terre-part-a-la-derive en 2007: ÉVOLUTION À LONG TERME DE L'AXE DE ROTATION DES PLANÈTES TERRESTRES" http://www.planetastronomy.com/special/2007-special/04avr07/laskar-bdl.htm

  • Alain A.
    19/02/2019 14:13

    Archéologie Une carotte glaciaire révèle que 536 fut la pire année de l'histoire de l'humanité Par Sarah Sermondadaz le 26.11.2018 à 11h11 Une équipe d'archéologues et de climatologues montre que l'étude d'une carotte de glace peut livrer un témoignage historique extrêmement précis. Ils l'appliquent à la période 540-660, particulièrement troublée pour l'Histoire de l'occident. 536, année horrifique ? Elle a en tout cas ouvert l'une ères les plus sombres de l'histoire de l'humanité, selon une étude publiée dans la revue Antiquity, reprise par le magazine américain Science. "C'était le début d'une des pires périodes pour être en vie, si ce n'est la pire année de toute l'Histoire", explique Michael McCormick à Science. En cause, une catastrophe climatique, peut-être une à plusieurs éruptions volcaniques, qui auraient obscurci l'atmosphère au point de faire chuter la température de 1,5 à 2,5°C, phénomène décrit dans la littérature de l'époque, et appuyé par des études précédentes basées sur la dendrochronologie (étude des cernes des arbres) ! Résultat : des conséquences désastreuses pour les récoltes... et des sociétés fragilisées. En 541 surgit la première pandémie de peste (peste de Justinien) : un coup fatal pour le pourtour méditerranéen. Ce que les isotopes de plomb contenus dans une carotte de glace ont à nous dire du passé Pour aboutir à ces conclusions, ces scientifiques (des archéologues, mais aussi des climatologues) se sont notamment basés sur l'étude des isotopes du plomb contenus dans une carotte de glace prélevée sur un glacier suisse, qui permet de reconstituer le passé de l'atmosphère sur 2000 ans. Quel rapport ? La pollution de l'air au plomb est en effet corrélée à... l'activité minière d'extraction de l'argent, utilisé pour frapper la monnaie ! Pour analyser l'échantillon de glace, l'équipe a utilisé un laser capable de découper des tranches de glace fines de 120 microns, de quoi atteindre une précision historique de l'ordre de quelques jours. "Nous sommes entrés dans une nouvelle ère, où nous bénéficions d'enregistrements environnementaux aussi précis que les témoignages historiques : c'est une révolution", se réjouit l'archéologue Christopher Loveluck dans les colonnes de Science. EXPLOITATIONS MINIÈRE. À l'époque étaient en effet principalement exploités des gisements de galène, espèce minérale qui contient des traces d'argent, mais surtout beaucoup de sulfure de plomb. En modélisant les déplacements de masse d'air, les chercheurs ont ainsi pu évaluer où avaient été fondus les pièces d'argent utilisées pour le commerce. De quoi évaluer l'activité économique de l'Europe... et la recouper avec les événements marquants retenus par les historiens : altérations climatiques, pandémies... Les périodes où la concentration atmosphérique en plomb augmente indiquent une forte activité économique. "Cela montre le passage d'une monnaie d'or à une monnaie d'argent, et l'avènement de la première classe de marchants", écrit dans l'étude Christopher Loveluck. À l'inverse, les périodes où le taux de plomb s'effondre correspond aux moments où l'économie s'effondre, notamment à cause d'épidémies comme la peste de Justinien, ou encore la peste noire de 1349-1353. Des particules de verre volcanique retrouvées dans la glace Comment savoir précisément quel est l'épisode volcanique responsable de cette obscure catastrophe climatique européenne ? Certaines études avaient précédemment postulé qu'une éruption dans les tropiques était en cause. D'autres envisageaient un volcan nord-américain. Mais ici, l'équipe pense plutôt qu'il s'agit de l'éruption d'un volcan islandais. En effet, des particules microscopiques de verre volcanique caractéristique ont été retrouvées dans la carotte glaciaire, mais aussi au Groenland, ainsi que dans plusieurs lacs et tourbières en Europe... Les chercheurs souhaitent toutefois confirmer ce point à l'avenir en retrouvant davantage d'échantillons volcaniques. https://www.sciencesetavenir.fr/archeo-paleo/archeologie/climat-epidemies-536-pire-annee-de-l-histoire_129654?xtor=RSS-4