La prise de conscience de Bill Gates

Le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme vient de lever près de 14 milliards de dollars. Bill Gates en est le premier contributeur privé. Il raconte à Brut sa prise de conscience.

Bill Gates en bonne voie pour éradiquer les maladies dans les pays défavorisés

En 2000, Bill Gates et sa femme Melinda ont créé leur fondation pour “réduire les inégalités”. Accompagné de sa femme Melinda, Bill Gates s’était rendu en Afrique. Pour lui, ce fut un déclic. Il raconte à Brut sa prise de conscience.

Bill Gates a très vite réalisé l’ampleur de la pauvreté sur le continent lorsqu’il s’est rendu sur place, notamment en voyant les conditions de vie de ses habitants : “Je trouve ça fou qu’on ait 50 fois plus de risques de mourir lorsqu’on naît en Afrique que lorsqu’on naît dans un pays riche.” En effet, près d’un million d’enfants décèdent tous les ans de maladies en Afrique, contrairement aux pays en développement, beaucoup plus avancés.

Le défi de Bill Gates : faire progresser la santé mondiale

Bill Gates a donc fait le choix d’investir une partie de sa richesse dans la lutte contre les maladies dans les pays défavorisés. “Nous avons la chance de bénéficier de la richesse, créée par le succès de Microsoft”, explique-t-il. En conséquent, depuis la création de sa fondation, la mortalité infantile a été réduite de moitié. “C’est pour ça que c’est excitant : ça fonctionne !”, s’exclame-t-il.

avatar
Brut.
10 octobre 2019 16:57