retour

Le coup de gueule d’Éric Tricot, infirmier-anesthésiste

« On n'est pas payés à hauteur du travail que l'on fait, de la dangerosité. » La médaille du gouvernement, il n’en veut pas. Selon Éric Tricot, infirmier-anesthésiste à l’hôpital CHU Henri Mondor à Créteil, il est temps de donner des moyens pour travailler correctement à l'hôpital.

Le coup de gueule d’Éric Tricot, infirmier-anesthésiste

La médaille du gouvernement, il n’en veut pas. Brut a rencontré Éric Tricot, infirmier-anesthésiste à l’hôpital Chu Henri Mondor à Créteil et membre de Sud Santé.

« On n'est pas payés à hauteur du travail que l'on fait, de la dangerosité », déplore l’infirmier-anesthésiste Éric Tricot. Il le martèle : même avant l’épidémie de Covid-19, les personnels soignants étaient à bout. Aujourd’hui, c’est encore pire. Et rien n’est prévu pour les aider selon lui, sinon une médaille du mérite. Brut l’a rencontré.

« On est tellement à flux tendu qu'on ne peut pas prendre nos jours de congé »

La dangerosité, en France, elle se paie – selon un article qui date du décret de 1967 – 31 centimes par demi-journée travaillée. Vous multipliez par 2, parce que c'est une demi-journée, ça fait 62 centimes. Voilà. Nous, on a travaillé auprès des patients Covid-19 pour 62 centimes d'euros par jour de travail.

Et là-dessus, le gouvernement vous dit : « On va vous récompenser, on va vous donner une médaille. » Non, cette médaille, on n'en veut pas. C'est exactement le même topo que ce député qui a eu l’idée de dire : « On va leur donner des dons. » Faire des dons pour des jours de congé ! Je vous rappelle quand même qu'une de nos revendications, c'est parce que justement, on est tellement à flux tendu qu'on ne peut pas prendre nos jours de congé.

« Ça fait 12 ans que nos salaires sont gelés »

Ça fait 12 ans que nos salaires sont gelés. Qu'on ne cesse de réclamer des moyens pour travailler correctement dans les hôpitaux, qu'on demande d'avoir des recrutements à hauteur. Mais comment faire pour recruter des personnels dans les hôpitaux ? Il faut les faire venir, et on n'attire pas des mouches avec du vinaigre. Donc, c'est les salaires. De vrais salaires décents !

Là, actuellement, c'est la colère qui prime. Il est clair que la visite du Président Macron à la Pitié-Salpêtrière où il reconnaît qu’il s'est trompé pendant ces deux années, qu'il a fait son mea culpa… Ça fait trop d'années maintenant qu'on descend dans la rue, que la seule réponse des gouvernements, c’est les coups de matraques, les coups de gazage, les tirs de LBD.

Et là, parce qu'il y a eu une pandémie, on découvre les vraies valeurs de l'hôpital public. C'est pas les syndicats qui ont été initiateurs de ce mouvement. C'est vraiment les réanimations qui en ont ras-le-bol. Ils sont fatigués psychologiquement, physiquement.

« Hormis pour la maladie du sida, on n'avait jamais vu autant de morts dans les services »

Prendre en charge un patient Covid-19, ceux qui ne travaillent pas à l'hôpital et qui méconnaissent le métier ne peuvent pas se rendre compte de ce que c’est. On a repoussé les limites, on a parfois travaillé en méthodes dégradées. Ça a eu une conséquence terrible sur les personnels, ça les a épuisés physiquement Ça faisait très, très longtemps – hormis la maladie du sida dans les années 1990 – qu'on n'avait pas vu autant de morts dans les services.

Imaginez qu’on faisait les toilettes aux patients de près, pour qu'ils soient propres et qu'ils sentent bon. L'après-midi, on faisait la toilette du même patient, mais c'était une toilette mortuaire. C'est pour vous dire l’ambiance anxiogène. On a eu des collègues qui se mettaient à pleurer le soir, qui étaient épuisés. On le voyait bien. Ils étaient à bout de nerfs et émotionnellement fatigués.

20/05/2020 09:06
  • 1.2m
  • 1.3k

1088 commentaires

  • Ma M.
    14/06/2020 17:32

    Plusieurs demissions sur mon équipe de nuit.... 0 candidature même parmis les nouveaux DE de juillet... L été va être encore à flux tendu...

  • Nelly M.
    11/06/2020 21:19

    Et où ? Mystère

  • Nelly M.
    11/06/2020 21:18

    Bien sûr sa belle fille il l à soigne comment

  • Nelly M.
    11/06/2020 21:17

    Bien sûr il faut des réveils au gouverneurs impétueux

  • Nelly M.
    11/06/2020 21:16

    Les soldats de la santé publique

  • Valérie G.
    10/06/2020 06:00

    Ben dites, et la dangerosité d'aller voir un fanatique pharmaceutique est pire et aucun patient ne vous a entendu parler des morts et tortures causées par les médicaments comme le . C'est bien, d'attendre un soutien de ceux que vous avez laissé crever pendant des années... Obscène. Vous avez soutenu ce système par ignorance et peur. Nous victimes de mauvais traitements médico-pharmaceutiques vous plaindrons le jour où vous remettrez tout en question, pas juste vos sous. Chouineurs professionnels de l'année !

  • Khanhna S.
    06/06/2020 20:24

    J’ai comprise votre situation.. bon courage à vous .

  • Laurianne D.
    05/06/2020 16:10

    Je suis fan de Monsieur Tricot. Il parle très bien. Sauf que le gouvernement ne fera rien. Nous sommes en dictature. De plus, c'est un bel homme 😉

  • Alexander C.
    05/06/2020 16:00

    Grosse colère devant une caméra, allez vous me faite rire, vous êtes dans le système par votre faute aux élections depuis 40 ans 😂😂😂

  • Rachell M.
    05/06/2020 10:57

    faites une grève une vrai et on va voir si le gouvernement va pas se bouger !!!!!!!!!!!!!!!!!

  • Hamada S.
    05/06/2020 10:45

    F

  • Louisette A.
    05/06/2020 07:39

    Les gens au gouvernement. SONT PAS SI MAIGRES

  • Louisette A.
    05/06/2020 07:38

    Oui c est sûr vous avez raison mais les gouvernements d hier et aujourd hui font rire ils ce remplissent leurs poches d abord et puis ils pensent si ils ont un peu de temps pour nous................. Mais l ont il

  • France P.
    04/06/2020 10:50

    Scandaleux

  • Mélanie R.
    04/06/2020 08:30

    Macron ne vous donnera RIEN ni à vous ni aux autres... des miettes peut-être... qui va parler du scandale du Rivotril? Bon courage à nous tous...😊😊

  • Éric G.
    03/06/2020 23:01

    Covid-19 is a hoax

  • Guigui B.
    03/06/2020 14:21

    les demandes de dons se n'est pas a vous que sa va revenir,s'est pour finir dans leur poche croyez moi ou pas ou non,s'est un leur,ils chercherons toujours une escuse pour ce genre de prztique tordu,par la senssibilité des gens et protege des autres pour detourner les fonds...................arretez de corire ce gouvernement,vous avez pas encore compris a quel niveau se sont des tordus et psychopathe,faut vous fzire un dessin ou quoi.

  • Elodie G.
    03/06/2020 09:42

    Bravo et merci. Aujourd'hui, seulement les français se rendent compte de la difficulté du travail des soignants et personnels hospitaliers. J'avoue que les gens sont crédules. Pas de médailles, mais des salaires à juste hauteur, le paiement des heures supplémentaires, des congés effectifs. Mais aussi une aide à la promotion, à la poursuite des études, des promotions évidentes... et du respect. Monsieur Macron, c'est nôtre argent, et nous devons exiger que tous les droits des travailleurs soient respectés. Merci.

  • Pierre E.
    03/06/2020 08:52

    URGENT DE REVOIR LES CONDITIONS DES SOIGANTS MEDECINS INFIRMIERS AIDES SOIGNANTES AGENTS DES SERVICES HOSPITALIERS

  • Sylvain J.
    02/06/2020 12:30

    Aux chiottes cette médaille ha ! La France tchip..

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des emails de Brut.