Le quotidien du personnel soignant de Melun

Les "réa" pleines à craquer, les semaines de 60 heures, la débrouille pour se protéger et l'émotion chaque soir à 20h… Le quotidien des personnels soignants, aujourd'hui, c'est ça.

Covid-19 : le quotidien des soignants de l’hôpital Melun-Sénart

Dans cet établissement d’Île-de-France, comme dans de nombreux hôpitaux du pays, les soignants travaillent jusqu’à 60 heures par semaine face au Covid-19.

Une cinquantaine d’ambulanciers sont venus rendre hommage au personnel de l’hôpital Melun-Sénart le 6 avril. À cette occasion, notre reporter Rémy Buisine a pu interroger l'une des aides-soignantes de l'établissement.

« On trouve des solutions à des problèmes qu’on n’a jamais rencontrés »

On est très solidaires. On trouve des solutions à des problèmes qu’on n’a jamais rencontrés. On arrive à rebondir au jour le jour. Et puis voilà, quand on voit les encouragements, ça nous suffit pour être heureux et pour continuer à aimer ce métier et à savoir pourquoi on est là.

Clairement, les services de réanimation sont pleins. Face au Covid-19, on ouvre des lits de réanimation partout où on peut, on utilise des services qui ne sont pas des services de réanimation, on transforme les chambres pour ventiler les patients avec des respirateurs de transport, avec ce qu’on peut, et c’est très bien fait.

« On est obligés de laver nos blouses et nos surblouses »

On arrive à augmenter considérablement le nombre de lits, c’est incroyable. On a rappelé je ne sais pas combien de personnels qui n’étaient plus du tout dans la santé et qui sont revenus travailler avec nous. L’équipe a triplé. On a d’ordinaire 22 lits de réanimation et 12 lits d’Unité de surveillance continue. On est passés à quasiment 54 lits de réanimation. Ils sont tous pris aujourd’hui.

On est obligés de laver nos blouses et nos surblouses pour les réutiliser, malgré le Covid-19. Des blouses qu’on devrait changer à chaque passage dans une chambre. On les lave avec des produits particuliers qu’on utilise dans les chambres pour désinfecter. On les met à la cocotte. Là, on commence notre nuit de 12 heures. Deux fois 12 heures. Et après, on reviendra ce week-end pour trois fois 12 heures. On fait tous des semaines à 60 heures.

avatar
Brut.
7 avril 2020 13:06