Les 5 étapes du deuil électoral selon Donald Trump

Le déni, la colère... Les 5 étapes du deuil électoral selon Donald Trump.

Le deuil électoral de Donald Trump en six étapes

En novembre dernier, Joe Biden a été élu président des États-Unis face à Donald Trump, président sortant. Il a fallu un certain temps au futur ex-président pour digérer sa défaite.

Le déni

Le 7 novembre 2020, Joe Biden a été élu 46e président des États-Unis d’Amérique. Face à lui, son adversaire Donald Trump est passé par plusieurs phases avant d’accepter son échec. Il est d’abord passé par le déni, en affirmant qu’il y avait eu une fraude électorale.

« Si vous comptez les bulletins légaux, je gagne aisément. Si vous comptez les bulletins illégaux, ils peuvent essayer de nous voler l’élection », a déclaré Donald Trump avant même de connaître le résultat final. « Je n'ai perdu que 12.000 voix. Je n'ai pas perdu, je n'ai même pas voulu dire que j'avais perdu », a-t-il ensuite soutenu le 26 novembre dernier.

La colère

Le 15 novembre, soit quelques jours après l’annonce des résultats du scrutin, Donald Trump a tweeté : « [Joe Biden] n'a gagné qu'aux yeux des médias de FAKE NEWS. Je ne concède RIEN ! Nous avons encore un long chemin à parcourir. C'était une ÉLECTION TRUQUÉE ! »

Il a aussi demandé à ce qu’on ne lui parle pas : « Ne me parlez pas comme ça, ne me parlez pas… Je suis le président des États-Unis. Ne parlez jamais au président de cette façon ! »

Le marchandage

« Comme vous le savez, j'ai revendiqué certains États et il revendique des États. Nous pouvons donc tous deux revendiquer les États. Mais en fin de compte, j'ai le sentiment que les juges vont devoir se prononcer. Mais il y a eu beaucoup de magouilles, et nous ne pouvons pas tolérer cela dans notre pays, a affirmé le président sortant.

Il a, dans le même temps, fait part de son souhait de porter l’affaire en justice : « Nous sommes devant les tribunaux, mais nous sommes aussi devant les assemblées législatives. »

La dépression

Place à la tristesse maintenant. C’est en tout cas le sentiment que le président des États-Unis a dit ressentir. Il a décrit cette période comme « un moment triste ». « *Nous avons trouvé des milliers de bulletins erronés. Et, au fait, toujours contre moi. Ce n'était pas du 50-50. C'était toujours contre moi », a-t-il déploré.

L’acception

« En fin de compte, je suis prêt à accepter tout résultat correct des élections, et j'espère que Joe Biden l'est aussi », a confié Donald Trump le 2 décembre dernier. En revanche, il n’a pas encore confirmé sa présence lors de la cérémonie d’investiture du prochain président comme l’exige la tradition.

Plus de déni

En décembre, Donald Trump est revenu sur ses paroles. Il a notamment remis en doute les résultats de l’élection. « Il reste encore beaucoup de temps pour confirmer le vrai gagnant de l'élection et c'est ce pour quoi nous nous battons », a-t-il annoncé. Il a, une nouvelle fois, affirmé que cette élection est marquée par une grande fraude et que les résultats sont mensongers.

avatar
Brut.
13 décembre 2020 07:25