retour

Les Mauriciens se mobilisent face à la catastrophe

À l'île Maurice, face à la catastrophe, des milliers de volontaires se mobilisent pour lutter contre la marée noire provoquée par le pétrolier japonais Wakashio. Voici comment ça se passe sur place…

Île Maurice : des milliers de volontaires se mobilisent pour lutter contre la marée noire

Ils se rejoignent tous les jours pour aider à créer des boudins qui vont retenir le pétrole dans le lagon.

À l'île Maurice, alors que 800 tonnes de fioul se sont déversées en mer, des milliers de volontaires se mobilisent depuis plusieurs jours aux côtés des autorités. « Là, on est à Beau Plan, dans le nord de l’île, dans une ancienne usine sucrière où des centaines de volontaires se rejoignent tous les jours pour aider à créer des boudins qui vont retenir le pétrole dans le lagon », explique Emeric Vigier, responsable communication chez Beau Plan Smart City.

Le MV Wakashio, bateau battant pavillon panaméen qui transporte plusieurs milliers de tonnes de fuel et de diesel, a chaviré le 25 juillet 2020 au sud-est de l’île.

« Notre gouvernement n’est pas aidant »

Les citoyens fabriquent des « babas » flottants, des structures faites de pailles de canne insérées dans du tissu, avec des bouteilles en plastique pour assurer une meilleure flottaison. Ces babas sont ensuite déposés dans l’eau afin de limiter l’impact et la propagation de ces nappes d’huile dans le lagon mauricien.

Vanille est responsable des plastiques. Avec d’autres habitants, elle s’occupe de trier toutes les bouteilles afin d’obtenir un nombre de litres suffisant pour faire flotter tous les babas dans la baie de Mahebourg. « On se sent un peu obligés d’agir dans la mesure où notre gouvernement n’est pas aidant. Protéger notre lagon, notre écosystème, c’est la chose la plus importante. C’est dramatique, mais heureusement, tous les citoyens ont compris le message et sont là pour nous aider », déplore Vanille.

À Beau Plan, plus de 8 km de boudins ont été produits

Le tissu utilisé permet l’absorption de l’huile. Les boudins sont ensuite assemblés, cousus et empilés à un point de centralisation, avant d’être réunis et enfilés dans de plus grandes chaussettes. Ces structures sont ensuite déplacées au niveau du contrôle qualité pour s’assurer de la solidité des coutures, du niveau de flottaison et de la densité de ces structures de paille.

À Beau Plan, plus de 8 km de boudins ont été produits par plus de 1.500 bénévoles. « Nous travaillons en étroite collaboration avec les comités d’experts, les scientifiques et l’État mauricien pour produire les structures les plus fiables et les plus efficaces possibles », détaille Emeric Vigier. « Ces structures sont ensuite livrées dans le sud de l'île Maurice, où elles sont prises en charge par les ONG et les comités d’experts, pour être ensuite disposées dans le lagon. »

150 tonnes de déchets solides et 570 m3 d'huile lourde retirés des lagons

À travers l’île, plusieurs sites similaires ont été mis en place. Au 12 août 2020, selon le Premier ministre, 150 tonnes de déchets solides et 570 m3 d'huile lourde ont été retirés des lagons. Une grande partie du fioul qui restait dans les cuves du navire aurait été extraite. Emeric Vigier se montre optimiste : « On espère qu’on n’aura pas de grosse marée d’huile. Puisqu’Il reste environ 100 tonnes d’huile sur le bateau, on est prêt à accueillir cette huile si ça venait à se déverser. Mais Dieu merci, ça fait deux jours qu’on n’a plus de coulée importante d’huile. »

14/08/2020 15:38
  • 2.2M
  • 1.3K

165 commentaires

  • Justine G.
    03/09/2020 06:24

    ça me fait trop de peine 😔

  • Sandrine C.
    18/08/2020 09:48

    Bravo à tous les bénévoles merci de conserver ce site merveilleux

  • Vincent S.
    18/08/2020 07:30

    ils t’attendent toujours avec ton pédalo dépolluant 😏

  • Nicolas C.
    17/08/2020 16:48

    C'est fou que ce soit encore aux gens de réparer les conneries des multinationales

  • Sousou T.
    17/08/2020 11:35

    😭😭😭

  • Christiane D.
    17/08/2020 11:11

    bravo les gens

  • JP M.
    17/08/2020 06:37

    Pas au côté des autorités rectification svp ...

  • Alicia M.
    17/08/2020 06:19

    Bravo à vous !

  • Ma M.
    16/08/2020 22:17

    Et quand est il aujourd’hui ?

  • Mark S.
    16/08/2020 21:41

    belle solidarité 👏🏼👌🏼

  • Malik-Siff T.
    16/08/2020 20:37

    👍👍

  • Guillaume F.
    16/08/2020 15:31

    Encore une fois, un drame aurait pu être éviter si les autorités avaient agit dès le départ. Mais non, ça doit coûter trop d’argent... sûrement plus qu’une marée noire. Soutien total aux populations et aux bénévoles.

  • Nadia A.
    16/08/2020 15:05

    Tu vois son regard,il dit pourquoi vous nous faites ça ?

  • Marie-nadia D.
    16/08/2020 12:07

    Le gouvernement mauricien va tracter ce qui reste du pétrolier vers la haute mer, ce qui veut dire avec les vents , les marées, la catastrophe sera bientôt dans les eaux reunionnaises.

  • Nicole C.
    16/08/2020 08:57

    Félicitations à toutes les personnes dévoués qui ce démenent pour pallier aux dégâts du pétrolier qui a amené la marée noir dans ce beau pays.

  • Jabroski M.
    16/08/2020 06:54

    Ben en l'entend pas la suédoise

  • Pierre J.
    16/08/2020 02:19

    Merci à toute personnes qui va aider..! Shame on Japanese Wakashio Compagnie and all those who work for them selling the planète for their pocket!

  • Daniel G.
    16/08/2020 02:08

    Mille fois bravo les sauveur de l iles Maurice,du Canada merci iles tellement jolie

  • Corine M.
    15/08/2020 21:58

    Bravo mais j espère que Maurice va arrêter d être payée par les japonais pour pêcher dans des eaux ( baleiné , et pêche intensive ... )

  • Charlène B.
    15/08/2020 21:52

    Et les volontaires japonais ils sont où?? Pourquoi le Japon n’envoie que quelques experts alors que des personnes se mobilisent bénévolement pour nettoyer cette merde?? Étant donné que le gouvernement mauricien s’est bien rempli les poches d’argent sale, ce serai mal venu de demander au pollueurs de venir aider les bénévoles.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.