Luc est dealer de livres

Pendant ce temps-là devant la gare RER de Saint-Denis, Luc est "dealer de livres"…

Luc, le dealer de livres

À Saint-Denis, Luc vient d’installer sa librairie dans un conteneur. Avant, il n’existait qu’une librairie dans cette ville pourtant très peuplée. Luc a décidé d’y remédier. Depuis, on l’appelle le « dealer de livres ».

« Les remarques que je pouvais entendre souvent, au départ, c'était : "Bon à Saint-Denis personne ne lit, pourquoi tu veux t'installer à Saint-Denis ?" Mais moi, ça ne me décourageait pas spécialement. » Effectiment, Luc est allé au bout de son idée. Il a installé sa librairie, dans un conteneur, à Saint-Denis. Il s’agit de la troisième ville la plus peuplée d’Île-de-France après Paris et Boulogne-Billancourt. Pourtant, auparavant, il n’existait qu’une seule autre librairie.

Une passion devenue sa profession

Luc, alias « le dealer de livres », est passionné par les livres depuis 2005. Cette année-là, le libraire se pose de nombreuses questions sur sa vie, notamment sur son avenir. « C'est aussi une année où, en France et de manière générale à l'international, il s'est passé pas mal d'événements qui m'ont fait me poser des questions sur moi : "Qu'est-ce que ça voulait dire d'être un jeune homme noir en France ?" »

Il se souvient de plusieurs événements survenus en 2005 : un projet de loi sur « les bienfaits de la colonisation », l’ouragan Katrina, la médiatisation des populations noires de Nouvelle-Orléans, et les révoltes dans les banlieues françaises après le décès de Zyed et Bouna. Il trouve refuge dans les livres et décide de transformer sa passion en profession. Luc quitte son travail de technicien de maintenance après six ans d’exercice et devient libraire de rue en septembre 2009.

L’arrivée du conteneur

Au début, sa librairie se résume à une simple table, installée à l'extérieur trois fois par semaine. Il la dispose le mercredi, le vendredi et le samedi après-midi de 14h à 19h. « Ça m'a permis de prendre confiance en mon projet, de voir ce que ça pouvait donner concrètement, de se mettre là avec des bouquins, comment j'allais être accueilli par les personnes », raconte Luc.

En ce mois d’octobre, il vient d’obtenir un conteneur grâce à une campagne de crowdfunding avec l’aide de la mairie de Saint-Denis et de l’autre librairie de la ville. Sur son enseigne sera inscrit « Libraire Dealer de livres ». Grâce à un arrêté municipal, il est autorisé à rester devant la gare jusqu’à septembre 2023, au moins.

« Et voilà, maintenant c'est totalement différent, parce que là, j'ai un lieu qu'il faut que je puisse gérer, dans lequel je peux proposer plus de bouquins, donc ça demande d'autres compétences que "juste avoir une table et puis la démonter et la remonter le soir" », conclut Luc.

avatar
Brut.