Nemo, la gardienne de la forêt amazonienne

Elle se bat contre les compagnies pétrolières et contre son pays pour sauver des milliers d'hectares de l'Amazonie. Nemo fait partie de la tribu des Waoranis en Équateur. Envoyé spécial l'a suivie dans son petit village.

Rencontre avec Nemo, autochtone équatorienne et gardienne de la forêt

Nemo a attaqué le gouvernement équatorien en justice. En juillet 2019, un tribunal a suspendu la mise aux enchères de leur territoire. « Envoyé Spécial » l’a suivie.

Nemo se définit « gardienne de la forêt ». Elle se bat contre les compagnies et contre son pays, l’Équateur, pour sauver des milliers d'hectares de l'Amazonie. En Équateur, le gouvernement a cédé une partie de ses forêts aux multinationales du pétrole. « Il n'y a plus d’arbres ! Ils ont été coupés, il y a des routes, des élevages… Nous ne voulons pas de ça ! Nous ne nous laisserons pas faire », affirme Nemo. Envoyé Spécial l’a suivie dans son petit village, au sein de sa tribu.

« Ce combat, je le mène pour vous »

Nemo et les membres de sa communauté ont attaqué le gouvernement équatorien en justice. En juillet 2019, un tribunal a suspendu la mise aux enchères de leur territoire. Les Waoranis vivent ici depuis des milliers d'années. Pour faire parler de son combat, Nemo a participé à New York à une marche pour le climat organisée par Greta Thunberg. « On est venus dans un avion comme celui-ci ! J'ai eu mal aux oreilles. J'étais enfermée, je me pinçais le nez tout le temps… » se souvient-elle.

Nemo espère que sa fille pourra continuer à grandir dans une nature préservée. « Ce combat, je le mène pour vous, On veut laisser de l'eau propre, de l'air pur qui ne soit pas contaminé. On veut vivre comme ça, sainement, librement. On veut pêcher et manger heureux. »

avatar
Brut.
12 mars 2020 10:42