retour

Pendant ce temps-là... - 5 novembre 2019

Pendant ce temps-là... de Bruxelles à Mouans-Sartoux dans les Alpes-Maritimes, certains prouvent que mieux manger sans dépenser plus, c'est possible.

05/11/2019 10:12mise à jour : 05/11/2019 17:52
  • 68.8k
  • 20

14 commentaires

  • Ramazan D.
    7 jours

    MERHABA ARKADAŞLAR 🇹🇷️ Ögrenci - Memur - Ev Hanımları . . Banka Borcu olan - Ev Almak - Arabak Almak Isteyen Kısacası Paraya İhtiyacı olan ARKADAŞLARIN Bize Ulaşmanını Tavsiye Ederiz .... Kazanmak Artık Çok Kolay Yapmanız Gereken TAKİP EDİP 🔜🔜 '' MESAJ ATMAK ''🔚🔙

  • Marc B.
    7 jours

    L'idée, la concrétisation c'est ce que j'aime...

  • Veronique B.
    7 jours

    C est bon aussi que les enfants mangent de la Bonne Viande.. Un petit elevage de poules et quelques Moutons elevés au grand air :)

  • Céline M.
    7 jours

    , cette ville est exemplaire

  • Vincent D.
    7 jours

    la deuxième vidéo pourrait t’intéresser si tu n’as pas déjà vu 😉

  • Jenny-Walter S.
    7 jours

    Super 👍

  • Louise M.
    6 jours

    Merci à notre Chef - 🌱🙏

  • Baumanière H.
    6 jours

    🙏🌱🌱

  • Ildo S.
    6 jours

    Très bonne idée de donner dans les cantines des écoles, des légumes bio provenant de jardins. Ce serait d'ailleurs une bonne idée que toutes les écoles de France s'adressent par exemple à des agriculteurs qui je suis sûr culteveraient des légumes sans produits chimiques. Ainsi tout le monde y gagnerait, les enfants auraient une nourriture saine et les revenus des agriculteurs qui vivent actuellement sous le seuil de pauvreté, augmenteraient.

  • Adell
    6 jours

    si,ca coute du temps,et le temps vaut plus que l argent

  • Yolande D.
    6 jours

    Audrey'j,espère pue ,tu vas,me'descendre'tes'beummm

  • Jerome T.
    6 jours

    PTDR Genre quand on veut on peut Sinon on avait qu’à mieux travailler à l’école pour ne pas à choisir entre le smic ou un divorce ?

  • Patricia A.
    5 jours

    BRAVO !

  • Philippe D.
    3 jours

    Le bio encore une belle connerie et dire qu' il y a des abrutis pour y croire