Plus de 400 corps de civils découverts près de Kyiv

Dans la ville de Boutcha, près de Kiev, plus de 400 corps ont été retrouvés dans les rues.

“Ce sont des crimes de guerre et le monde les reconnaîtra comme un gnéocide”

Ces images montrent des cadavres jonchant les rues de Boutcha, une ville en banlieue de Kyiv, après le retrait des troupes russes. Selon les autorités ukrainiennes, les corps de 410 civils ont été retrouvés dans des villes voisines de Kyiv. “Les gens ont retrouvé des corps abandonnés en pleine rue. Un charnier a été découvert à côté de Boutcha, au nord de Kyiv. On nous a aussi signalé des munitions non explosées, des dispositifs pièges et de nombreux signes de dévastation montrant la violence exercée pendant l’occupation russe de ces zones”, explique Ida Sawyer, Directrice Crises et conflits pour Human Rights Watch Russie et Ukraine : 5 dates pour comprendre les tensions

Quand les troupes se sont retirées des régions au nord de Kyiv, des journalistes et d’autres observateurs, dont nos chercheurs de Human Rights Watch, ont pu s’y rendre et se faire une idée de ce qui s’y était passé pendant la période d’occupation des forces russes ce dernier mois”. Depuis, un rapport de Human Rights Watch fait état de crimes de guerre apparents commis par les troupes russes. “Ce sont des crimes de guerre et le monde les reconnaîtra comme un génocide. Nous savons que des milliers de personnes ont été tuées, torturées, ont eu des membres arrachés. Des femmes ont été violées, des enfants assassinés.” Photographe de guerre depuis 50 ans, Patrick Chauvel revient d'Ukraine

avatar
Brut.