retour

Sandra Forgues raconte sa transition

"Il fallait que la comédie cesse. Quel bonheur d’être en accord avec soi-même". Après avoir passé 46 ans dans la peau d’un homme, Sandra Forgues a décidé de devenir une femme. Sa transition, elle l'a vécue comme ça...

10/10/2018 06:34mise à jour : 07/10/2019 16:11
  • 693.5K
  • 463

349 commentaires

  • Yan's Z.
    27/05/2021 14:57

    Mdrrr vivement qu’un astéroïde frappe la terre au moins, on aura des sujets plus importants à traiter

  • Nicolas N.
    26/05/2021 22:55

    Heureux retour félicitations

  • Herve B.
    26/05/2021 19:55

    Mon dieu Sandra, quel courage vous avez. Je crois... qu'être en désaccord avec qui l'on est vraiment doit être la pire des prisons, et le fait qu'une société "bien pensante" vous maintienne, en plus, la tête sous l'eau, la plus horrible des situations à vivre. Même si le terme de "vivre" n'est peut être pas le meilleur à employer dans votre cas, avant. Bravo pour votre force, bravo pour votre courage, bravo pour vous être accrochée à la vie avec autant de ténacité. JE VOUS ADMIRE. De tout mon cœur. ❤️

  • Léa A.
    26/05/2021 19:07

    avez vous des interviews de de femme devenue homme ? :)

  • Pablo C.
    26/05/2021 13:25

    On s'en va où avec ce genre de personne on voit bien que ça n'a aucun sens son affaire il faut apprendre à vivre comme on est et c'est tout moi j'ai toujours rêvé d'être un oiseau pour voler mais non je suis un humain

  • Louis D.
    26/05/2021 08:37

    Je plains sa femme et ses enfants tout de même après tant d'années ....ça me dépasse ...

  • Nico C.
    25/05/2021 18:09

    Bravo pour ce parcours . 🌈

  • Patrice G.
    25/05/2021 09:05

    par contre ca concerne l identite et pas l attirance sexuelle vu que c est un homme transforme en femme , il/elle est hetero ou lesbienne parce que vu que ce n est qu une question d identite et pas d attirance sexuelle il y a quand meme un soucis non??

  • Roselyne P.
    25/05/2021 08:32

    Je suis pour la transparence. En tant épouse de tous les non dit . Mon mari n'a jamais assumé... j'ai voulu divorce nous nous sommes séparés après 25 ans de mariage et 3 enfants . Je suis partie vivre chez mon père. Mon mari est décédé d 'un cancer pendant notre séparation Il ne voulait pas divorcer. Mes enfants n'étant pas au courant m'en ont voulu . Ma fille ne m'a plus parlé pendant 8 ans .j'ai pas vu grandir mes petits enfants . Ils ne sont ne savent rien. J'ai passe pour la méchante. Tres grosse dépression . Sentiments d etre pas normal. Je suis tout à fait d'accord pour être soi même . J'ai toujours de secret. Je peux pas le dire à mes enfants . Ils ne me croiraient pas je pense. Ça fait 11 ans qu'il est parti. Que de dégât. Je suis complètement démolie. Il faut parler pas le cacher . Il faut penser aussi a ceux qui sont meurtris . Moi je suis toute cassée. Mes relations avec mes fils et ma fille et mon autre fille d 'un première mariage que mon mari a adopté 15 ans dans me parler . J'ai 64 ans .

  • Dali B.
    25/05/2021 06:51

    Félicitation .. Être ce que l'on veut être n'est pas negociable

  • Srl A.
    25/05/2021 06:15

    C'est très récurrent chez vous cette thématique quand même Brut . Non?

  • Yolande G.
    25/05/2021 04:46

    Qu'est devenu. Sa compagne ? La mère des enfants ? Heureuse aussi ?

  • Babou F.
    25/05/2021 04:17

    sa te dis pas quelque chose ?

  • Ma N.
    25/05/2021 02:11

    Oui beaucoup ont ce genre de vie et d'orientation , chacun son truc c'est bien de le vivre ; mais pourquoi de nos jours on nous en fait bouffer à toute les sauces tout le temps, et qu'être hetero et bien dans son genre ça devient limite un crime ? Je commence à faire une indigestion perso

  • Jude J.
    25/05/2021 01:16

    Votre connerie humaine transphobe est tout simplement écoeurante, en tant que fille transgenre également, je suis juste horrifiée de voir vos insultes. Réfléchissez un peu avec vos cerveaux sous Windows XP.

  • Guillemette G.
    24/05/2021 23:57

    ------ Premièrement et surtout, faire ce qu'il faut pour se sentir bien, c'est le principal. Je ne juge pas et considère comme une politesse élémentaire d'appeler et de considérer les gens selon leur genre de préférence. ------- Ensuite, (et pardon si je choque/dérange, c'est vraiment mon ressenti personnel et pas une condamnation) je n'arrive pas à ne pas me demander comment son genre peut être aussi important pour une personne. La réalité biologique existe ; elle peut être discutable dans certains cas je le sais, mais cela ne représente qu'une petite partie des cas. Du coup, faire primer une image construite socialement (le genre) par soi-même sur la réalité biologique du corps implique quand même -selon moi- d'avoir soi-même des préjugés énormes quant à ce qu'est un homme/une femme... Pourquoi faut-il nier (et pire, modifier) la biologie pour être soi-même ? Est-ce que ce ne sont pas plutôt les normes sociales qu'il faut savoir adapter (de toute force si nécessaire) à son ressenti ? ------- Enfin (pour la théorie, relire mon premier point pour la pratique), à quel point un homme/une femme ayant vécu 50 ans cisgenre en apparence, et donc ayant étant confronté.e aux problèmes, aux spécificités de la vie d'un homme/d'une femme cisgenre, peut-il prétendre être "une femme/un homme comme les autres" après sa transition ? Il n'a pas le vécu allant avec, même s'il l'aurait voulu. Pour faire un parallèle, si on parle de culture féminine, de culture masculine, est-ce que prétendre pouvoir changer de sexe n'est pas une sorte d'appropriation culturelle (dont la critique ressort généralement sous la forme approximative de "Une femme trans qui n'a pas de rêgles tous les mois n'est pas une vraie femme" à la J.K. Rowling ) ? Encore une fois, je ne cautionne pas ce genre d'attitude dans la pratique, question de respect : mais j'avoue, j'ai du mal à croire (/comprendre) qu'une image de nous-même, construite socialement, puisse être plus importante que la biologie -et les expériences de vie spécifiques dues à cette biologie- sans relever de la pathologie.

  • Jaime D.
    24/05/2021 21:46

    Super bravo rien de spécial même pourquoi on en parle ? Oui pour les tarés et les jaloux qui n'ont d'autre vie que d'embêter ceux qui travaillent, les champions (nes), qui aiment Dieu avec ses paradoxes, ses luttes, la résilience.. Merci madame de nous ouvrir les yeux, on vous respecte, vous admire, vous aime.

  • Majid M.
    24/05/2021 20:26

    Courage à vous

  • بارودي م.
    24/05/2021 18:31

    Beu

  • Tommy T.
    24/05/2021 18:23

    Il elle a une vraie tête d alcoolique toxicomane.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.