Switch Eat, la vaisselle comestible

Bientôt, on ne fera peut-être plus la vaisselle : on la mangera. Des couverts comestibles et compostables, c'est ce que propose Switch Eat.

Des couverts comestibles pour lutter contre la pollution plastique

Manger son plat, puis ses couverts, c’est désormais possible ! Et c’est complètement écolo.

Thomas Launay, cofondateur de Switch Eat, n’est pas peu fier de son concept : la vaisselle comestible et compostable. « On a la paille comestible, les deux cuillères comestibles, la barquette comestible, comme son bol, la coupelle comestible ! L'idée, c'est aussi de pouvoir agir à son niveau et de proposer une alternative à la vaisselle en plastique », détaille-t-il.

« Il y a de la recherche, il y a de l'innovation »

Le chef d’entreprise l’admet : lutter contre l’utilisation du plastique, c’est difficile. Car cette matière, malgré son impact environnement catastrophique, coûte très peu. « La vaisselle comestible, ça va être plus cher. Mais derrière, il y a de la recherche, il y a de l'innovation, il y a des saveurs aussi. Et on va pouvoir aussi embellir son plat. On va avoir des saveurs neutres. On va avoir aussi des saveurs sucrées ou salées. On va avoir du chocolat, du thym. L'intérêt, c’est de pouvoir les utiliser partout. »

Avec la crise du Covid-19, Switch Eat a eu plus de demandes de la part des professionnels, notamment de ceux de la vente à emporter. « L'intérêt de la vaisselle comestible, c'est que ça va être une solution à usage unique, mais qui va être compostable et biodégradable. Contrairement à des produits à base de bambou ou à base d'acier, par exemple. On va les réutiliser, on va devoir les laver. Pour le Covid-19, ce sont des solutions compliquées pour les restaurateurs. »

Aujourd'hui, Thomas Launay travaille avec plus de 500 clients de la restauration : des traiteurs, des restaurants, des food-trucks. « Notre objectif est vraiment de pouvoir proposer les couverts comestibles à tout le monde. »

avatar
Brut.
10 juillet 2020 06:15