retour

Témoignage : Arnaud Vialle, gérant de cinéma en colère

Arnaud Vialle est gérant du Cinema Rex de Sarlat. Pour lui, l'avenir de son cinéma fondé par ses grands-parents est menacé par la crise. Il témoigne.

Covid-19 : l’appel à l’aide d’un gérant de cinéma

Le 10 décembre, Jean Castex a annoncé le maintien de la fermeture des établissements recevant du public. De nombreuses personnes concernées par cette mesure s’insurgent.

« Aujourd’hui, on se sent tellement tristes et désavoués au sein des cinémas et de la culture », confie Arnaud Vialle, gérant du cinéma Le Rex, à Sarlat. Suite aux annonces du Premier ministre Jean Castex, le gérant et ses employés étaient « abattus ». Ils ont appris que les établissements recevant du public resteront fermés trois semaines de plus, malgré la réouverture prévue le 15 décembre.

« La culture est bafouée »

Cela fait 165 que le cinéma d’Arnaud Vialle est fermé. L’interdiction d'accueillir les spectateurs est un véritable déchirement pour le gérant. « Ils nous font fermer pendant les vacances scolaires, on va rouvrir en janvier. Et puis on va refermer pour les vacances de février ? C’est-à-dire les périodes où on a le plus de fréquentation, c’est une catastrophe », déplore-t-il.

Arnaud Vialle ne comprend pas la stratégie déployée par le gouvernement. D’après lui, c’est une injustice. « On n’est même plus consultés. On n’existe même plus. La culture est bafouée. On n’a plus de relation avec le gouvernement, ni avec le ministère », affirme-t-il.

Les cinémas menacés

Le 7 décembre 2020, Arnaud Vialle avait annoncé sur Twitter son intention d’ouvrir son cinéma quoi qu’il arrive. Il y songe encore, mais souhaite agir de manière réfléchie. Pour le gérant, l’avenir de son cinéma, fondé par ses grands-parents en 1957, est menacé. Aujourd’hui, le cinéma vit sur le prêt garanti par l’État et l'ensemble du personnel est en chômage partiel.

« Mais je pense que, à court terme, on va perdre des films qui vont aller sur les plateformes. Ça va continuer et ça ne va pas s’arranger en 2021. Donc je pense qu’à court terme, on va perdre entre 20 et 30 % de fréquentation à l’année, si on rouvre normalement. Et donc ça veut dire qu’il va falloir revoir nos modèles économiques », indique Arnaud Vialle. Il en est persuadé : cette situation risque, à moyen terme, de mettre beaucoup de cinémas en péril.

11/12/2020 12:25
  • 257.1K
  • 441

285 commentaires

  • Thierito Mambo
    30/12/2020 08:11

    Sinistre Pinocchio

  • Jean P.
    17/12/2020 17:19

    Bonne incapables

  • Michel M.
    17/12/2020 06:50

    Casse tête n'a pas terminé de nous faire souffrir ..

  • Samuel S.
    15/12/2020 12:21

    C'est vrai que ça manque grave de profiter d'un bon film au cinoche à manger du pop corn.. putain de virus de merde

  • Marylise C.
    15/12/2020 06:06

    Alors c'est aujourd'hui que l'on circule sans ce fichu papier ?

  • Baptiste P.
    14/12/2020 22:26

    Ils veulent faire disparaître les cinémas pour gaver leur ami jeff bezos qui a lancé amazon prime ... les gens ne bougeront plus se chez eux et auront les derniers films direct sur leur tv ....

  • Dominique A.
    14/12/2020 19:19

    Un tel non sens injuste

  • Fredo D.
    14/12/2020 16:38

    On ce tait et ont obéis sagement au gouvernemt pendant qu'il prennent nos tunes chaque mois et qu'il ce prennent leur paye de 5000 minimum par mois.....

  • Patrick P.
    14/12/2020 16:19

    Pourquoi il sert a quoi lui c est bien lui qui ferme tout n’est-ce pas !!!!

  • Simone V.
    14/12/2020 15:44

    mais le cinéma est menacé depuis très longtemps_ ça a commencé lors de l'arrivée de la télé_j'ai travaillé es années dans la distribution de films_ triste___

  • Benito S.
    14/12/2020 14:46

    Bloquer les payement c est tout vous bosser pas voit pas pourquoi vous payer.

  • Elsa L.
    14/12/2020 13:54

    Personne ne sous-estime les dommages économiques chez TOUS les professionnels dépendant de clients. Mais quand on est supposé réduire nos déplacements dans le cadre d'une pandémie, on n'est pas sensé circuler pour aller qui au cinoche, qui chez le coiffeur, qui chez le libraire, qui au mur d'escalade! On est supposé resté au maximum chez soi. Notre chez nous qu'on a théoriquement meublé et équipé à notre goût, qui nous fournit le chauffage, l'électricité, l'eau potable, 300 chaînes de TV, un monde de loisirs via Internet.... bref ce que des milliards d'individus sur la planète considèreraient comme un paradis! Le reste n'est que du superflu dans nos vies d'Occidentaux gâtés et si on ne peut pas se passer du superflu pendant quelques semaines pour contenir un virus, et bien on est tombé bien bas! Des centaines de millions de personnes de part le monde vivent sans tout cela et, elles, c'est tout le temps! Plus on minaudera, plus on contreviendra aux mesures prophylactiques, plus le virus se répandra. Si on en est encore là aujourd'hui, c'est précisément parce que nous avons fait n'importe quoi depuis juin! Ces professionnels auraient pu survivre à un confinement, mais notre égoïsme fait que le virus continue à se propager et donc qu'on doit continuer à prendre des décisions qui conduisent fatalement à la ruine de beaucoup. Ici on accuse Macron, aux Etats-Unis ce sont les républicains et Trump, en Suède c'est le manque de mesures initiales du gouvernement Löfven ... mais aucun d'entre eux ne saupoudrent le virus dans notre nourriture. Les responsables, c'est nous et seulement nous... On dirait vraiment que c'est la première fois dans l'Histoire qu'une pandémie existe! Au Moyen-Age déjà et sans comprendre le pourquoi du comment, ils avaient pigé que le confinement, la quarantaine, la fermeture des villes aux gens de l'extérieur permettaient de circonvenir la propagation! Alors franchement c'est à croire qu'on est plus bêtes qu'eux...

  • Nathalie D.
    14/12/2020 10:12

    C est triste

  • Maimouna F.
    13/12/2020 20:35

    Les terroristes islamistes ont aussi interdit la lecture la musique les divertissements..... no coment....

  • Benoit S.
    13/12/2020 19:17

    d barre

  • Richard G.
    13/12/2020 17:06

    Nous sommes dirigés par des idiots, ils gèrent la situation au jour le jour. En fait ils veulent cacher leur impéritie, devant l'incapacité qu'est la leur, à gérer cette crise. Ils veulent faire oublier que depuis mars 2020 ils n'ont pas amélioré la situation dans les hôpitaux, et donc devant l'absence de lits ils réduisent les capacités d'accueil et nous font payer, par ces mesures, le résultat de ces manques.

  • Anne L.
    13/12/2020 14:04

    Arnaud Vialle, je suis de tout cœur avec toi, cher ex-collègue. Je sais que tu n'as pas les grands groupes derrière toi, et je connais ta passion du cinéma. J'espère de tout cœur que tu pourras conserver le cinéma hérité de tes parents.

  • Muguette R.
    13/12/2020 13:12

    statregie de pingouins

  • Dominique H.
    13/12/2020 12:47

    Aujourd'hui tu fais partie des responsables de ce problème

  • Dominique H.
    13/12/2020 12:47

    Il fallait mieux voter

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.