Thomas Brail squatte un platane depuis plusieurs jours à Paris

Il vit accroché au sommet d'un platane face au ministère de la Transition écologique depuis plusieurs jours à Paris. Son but : dénoncer l'abattage des arbres. Voici son message.

Thomas Brail, le militant écologiste vivant dans un arbre

Depuis le 29 août 2019, Thomas Brail vit perché sur le platane faisant face au Ministère de la Transition Écologique à Paris. Brut. lui donne la parole afin de parler de son combat : lutter contre l’abattage des arbres en centre-ville.

« Je dois aller au bout de cette action parce qu’on doit prendre conscience que sans les arbres, il ne nous reste pas longtemps à vivre ». Thomas Brail, grimpeur arboriste, insiste sur l’importance des arbres, en ville et ailleurs, dans un contexte de réchauffement climatique les arbres sont des sources d’oxygène indispensables qu’on ne peut plus se permettre de perdre.

Depuis plus d’un mois, Thomas Brail travaille sur l’affaire de Condom, dans le Gers, où plus de 25 platanes sont voués à l’abattage. L’article L350-3 du Code de l’environnement, protégeant les arbres d’alignement en bonne santé, n’est selon lui pas respecté.

Un gouvernement « bafouant » les lois écologiques

Thomas Brail a tenté à de nombreuses reprises de discuter avec les élus de la République : du maire de la ville de Condom, de la sous-préfète du Gers au Ministère de la Transition Écologique. Sans réponse… « On dit de moi que je suis un militant écologiste, je suis juste grimpeur arboriste. J’aime les arbres. Je ne suis pas là pour embêter (…) mais j’ai pas trouvé d’autre solution » explique Thomas Brail.

Selon Thomas Brail, des centaines et des centaines d’arbres tombent chaque semaine en France. Pour le bien des générations futures, dont celle de son fils, Thomas Brail est bien décidé à continuer son action : « J’ai un fils qui a eu 2 ans dimanche, et dimanche j’étais dans l’arbre. Je n’ai pas soufflé les bougies avec mon fils et je pense que, très certainement c’est le plus beau cadeau que je suis en train de lui faire. »

avatar
Brut.
4 septembre 2019 07:40