retour

Thomas Waitz, député autrichien, sur l'élevage intensif de poulets

"25 000 morts dues aux germes chaque année" Quand un député autrichien interpelle une commissaire européenne sur l'élevage intensif de poulets. Sans détour.

06/10/2018 06:07mise à jour : 19/06/2019 13:34
  • 812.4K
  • 447

125 commentaires

  • Luc M.
    18/11/2018 09:38

    On ne pourra pas dire que cela n'a pas été dit.

  • Philippe D.
    30/10/2018 07:15

    Sans oublier la destruction de toute une économie d'aviculture Africaine locale, complétement anéantie par l'importation de poulets à prix cassés et qui accélère la désintégration de l'emploi chez eux et donc une motivation supplémentaire à migrer !

  • Compere K.
    27/10/2018 07:28

    bravo

  • Jean-Marie M.
    27/10/2018 04:01

    Un véhicule du langage peu sexy,mais un message qui interpelle.....

  • Jacqueline M.
    26/10/2018 21:13

    bien dit!

  • Emanuel R.
    26/10/2018 19:55

    Bravo a lui

  • Patricia V.
    26/10/2018 11:43

    Bravo a ce député !

  • Patricia C.
    26/10/2018 10:32

    Bravo

  • Christine B.
    26/10/2018 08:04

    CQFD

  • Evelyne C.
    26/10/2018 07:32

    Le sujet de la publication n'est il pas l'environnement et la protection animale, la santé publique ?

  • Pierre C.
    26/10/2018 07:10

    je soutien a 100 pour 100

  • Elise P.
    15/10/2018 13:25

    Pour info :s

  • Aure C.
    14/10/2018 08:12

    Les industries avec l'accord mondial des gouvernants veulent cette politique d'agriculture universelle et uniforme.. On produit de la même manière dans le monde entier pour nourrir les populations, mais ce qu'ils ne veulent pas accepter et comprendre est que le consommateur ne veut plus de cette nourriture issue de cruauté envers les animaux et fabriquée dans la cuisine du diable qui détruit non seulement la nature les animaux mais aussi l'humain... Il faut cesser cette folie !

  • Seevalingum P.
    13/10/2018 20:30

    Very brave

  • Olivier S.
    13/10/2018 18:27

    PAC, politique agricole commune imposée aux pays membres dont la France par l’Union Européenne c’est une politique ou le profit et la quantité priment et non la qualité gustative et le respect des animaux. À méditer, sans même considérer le fait que cette PAC met les pays membres en concurrence déloyale face à des pays à bas coût de salaire et peu respectueux de l’environnement et bien évidemment cela encourage l’adoption d’une politique intensive peu respectueuse de l’environnent et de la santé des consommateurs : pesticides tout azimut. À bon entendeur...

  • Michel G.
    13/10/2018 15:57

    ces poulets ne sont pas bon a manger .

  • Cha M.
    13/10/2018 14:29

    c'est qu'il est très bien ce monsieur ....

  • Annik F.
    13/10/2018 13:33

    j'aimerais de temps en temps !!! que l'on ne pense pas qu'à la santé des Européens MERCI

  • Georges P.
    13/10/2018 08:47

    tague ton pote Alex tiens 😁.

  • Georges P.
    13/10/2018 08:46

    Un jour faudrait arrêter de jouer les chialeuses et quitter l UE. L UE faut la changer la changé patati patata. Tiens faut améliorer ça patati patata. 50 ans de ce discours et ils nous prennent tjrs pour mes moutons au moins les anglais ont eu le courage de dire stop. Eux décideront pour eux et leurs intérets maitenant. Vivement le Frexit

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.