retour

Un garçon de 10 ans perdu à la frontière entre les États-Unis et le Mexique

Ce garçon de 10 ans a été retrouvé marchant seul à la frontière entre les États-Unis et le Mexique. Les cas de mineurs isolés se multiplient dans cette région, où plus de 22 000 enfants ont été placés en rétention ces 6 derniers mois…

Un garçon de 10 ans perdu à la frontière entre les États-Unis et le Mexique

Ce garçon de 10 ans a été retrouvé marchant seul à la frontière entre les États-Unis et le Mexique. Les cas de mineurs isolés se multiplient dans cette région, où plus de 22 000 enfants ont été placés en rétention ces 6 derniers mois…

Un phénomène de plus en plus courant

Un jeune migrant de 10 ans, qui errait seul dans un champ près de la frontière entre les États-Unis et le Mexique, a été repéré par un agent de la patrouille frontalière qui n'était pas en service. Il témoigne : “J'étais avec un groupe pour me rendre auprès de vous, et ils m'ont laissé derrière.” L'enfant se rendait aux États-Unis avec un groupe d'environ 180 personnes. Bien que les circonstances entourant l'incident soient encore inconnues, le phénomène des familles qui se séparent des leurs ou qui envoient leurs enfants seuls pour traverser la frontière est devenu de plus en plus courant.

“Ce qu'ils veulent, c'est être en mesure de trouver une meilleure vie pour l'enfant.”

Pour Adriana Cadena, Coordinatrice nationale de l'Alliance pour la réforme de l'immigration au Texas (RITA), cette situation s’inscrit dans un contexte marqué par l’instabilité politique, économique et sociale de leur pays d’origine, le Mexique. “Ce qu'ils veulent, c'est être en mesure de trouver une meilleure vie pour l'enfant”, ajoute-elle. Plus de 22 000 enfants ont été placés en détention depuis octobre 2020.

“S'ils se retrouvent perdus dans ces zones reculées, c'est parce que nous, aux États-Unis, nous n'avons pas le système pour les accueillir.”

Les militants des droits de l'immigration accusent l'administration de Donald Trump d'avoir aggravé la situation en mettant fin aux politiques précédentes. Ces dernières permettaient aux familles de demander l'asile dans leur pays d'origine. “S'ils se retrouvent dans ces zones reculées, et s'ils se retrouvent perdus, c'est parce que nous, aux États-Unis, n'avons pas le système pour les accueillir, pour les gérer d'une manière organisée”, explique Adriana Cadena. L'administration de Joe Biden, quant à elle, s'appuie toujours sur la règle du "Title 42" de l'ère Trump, qui permet aux fonctionnaires fédéraux d'expulser des migrants en raison de la pandémie, mais fait une exception pour les enfants.

08/04/2021 13:30mise à jour : 08/04/2021 13:32
  • 522.5K
  • 285

254 commentaires

  • Sandrine B.
    9 heures

    Pauvres bouchons 😭ils doivent avoir tellement peur 😔💔

  • Monique l.
    16 heures

    Quel monde .quelle tristesse. Comme on?est heureux

  • Fabien T.
    un jour

    Ils feraient mieux de les envoyer en radeau pneumatique vers la France. C'est porte ouverte !

  • Sandra W.
    2 jours

    Mais quel malheur! Pauvres enfants...et dire qu’ici on se lamente sans arrêt pour si peu... ça me fait vraiment mal au cœur de voir ce que subissent certains enfants, ce qu’ils donneraient pour être en sécurité et en famille. Si nous pouvions résoudre tout ceci...

  • Fabrice C.
    2 jours

    Le rêve américain, ce pays envahie le Mexique, le Texas appartenait au Mexique et remerciement, la prison, expulsion voir la mort par des texans qui n'hésitent pas à s'en servir comme cible🤬🤬

  • Merki Y.
    3 jours

    c'est des êtres humains bordel pas de la marchandise ni de futurs esclaves

  • Françoise L.
    3 jours

    Affreux ! Quelle désolation ! Pauvres gosses ! Comment peut on faire des choses aussi sordides ! Quelle misère sociale dans ce monde pourri ! Lamentable ! 😪

  • Lili M.
    3 jours

    Oh le pauvre horrible

  • Salim D.
    3 jours

    😔😔😔

  • Jacques G.
    3 jours

    Mais pendant combien de temps encore la mafia et la corruption vont pourrire l'humanité dans ce monde ??

  • Sabin H.
    3 jours

    Les parents ne pensent pas que leur enfant peuvent tomber sur des pedophiles,c’est triste pour les enfants il ont rien demandé

  • Alicia B.
    3 jours

    C’est tellement triste

  • Steeve M.
    3 jours

    Trump avait raison !

  • Isabelle M.
    3 jours

    Quelle tristesse pour ces enfants livrés à eux mêmes en danger constant 😥 ça ne devrait pas exister

  • Poupouna M.
    3 jours

    Mon dieu Miskine 😢

  • Jeannine H.
    3 jours

    The video message is ludicrous. Trump tried effortlessly to build a wall to monitor this dire situation and he was impeded from day one. Biden and his pack are, once again, blaming Trump for what the left created. Note - still nothing is being done. But can the story be turned around. Shame!!

  • Pascale B.
    4 jours

    Oufff...terrible, difficile à écouter, vraiment..c'est horrible! Que Dieu protége tous ces enfants errants et leur donne un bel avenir!

  • Hery B.
    4 jours

    Mais oû est "la libre circulation des biens et des personnes" principe si cher à la DEMOCRATIE OCCIDENTALE ???? Quelle démagogie! Occupez vous de vos oignons au lieu de vous attaquer au système nord coréen , c'est la moindre des politesse

  • Nina E.
    4 jours

    C’est atroce 🥺😥

  • Fanny M.
    4 jours

    Cest lage de ma fille 10 a mon dieu une enfance gâchée un petit sans parents livrer à lui-même il doit être terrifier sans aucun adulte ou figure chere a ses yeux .

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.