retour

Un nouveau rapport du GIEC alarmant

Les zones vierges, non touchées par l'activité humaine, ne représentent plus que 28% de la surface du globe. Le GIEC vient de publier un nouveau rapport très alarmant sur les conséquences de l'exploitation des sols par les humains. Voilà ce qu'il contient.

Un nouveau rapport du GIEC alarmant

Les zones vierges, non touchées par l'activité humaine, ne représentent plus que 28 % de la surface du globe. Le GIEC vient de publier un nouveau rapport très alarmant sur les conséquences de l'exploitation des sols par les humains. Voilà ce qu'il contient.

La pression de l'Homme sur la Terre n'a jamais été aussi importante. D’après le rapport du GIEC, 72 % des terres émergées libres de glace sont aujourd’hui affectés par l’activité humaine : 37 % sont des pâturages exploités, 22 % sont des forêts exploitées, 12 % sont des terres cultivés et 1 % sont des habitats et infrastructures. Les zones sauvages ne représentent plus que 28 % de la surface du globe… Ces chiffres sont issus du rapport du GIEC présenté le 8 août 2019. Il a pour but de faire un état des lieux des terres et du climat.

D’après le GIEC, depuis 1961, 5,3 millions de km2 de terres naturelles, soit la superficie de l'Union européenne et de la Turquie réunis, ont été transformés en terres agricoles. Résultat de cette exploitation : environ ¼ des sols non-gelés sont dégradés par l’homme affirme le dernier rapport du GIEC. Dans les zones agricoles, les sols s’érodent 10 à 380 fois plus qu’ils ne peuvent se former. En plus, les zones arides touchées par la sécheresse ont augmenté de plus de 1 % par an entre 1961 et 2013 montre le rapport du GIEC.

L’exploitation des sols dégrade l’environnement

Le problème, c’est que lorsque les sols sont dégradés, cela réduit leur capacité à stocker du carbone, ce qui renforce le dérèglement climatique. « En retour, le changement climatique renforce la dégradation des sols de différentes manière. Aujourd’hui, 500 millions de personnes vivent dans des zones qui subissent la désertification » alerte Valerie Masson-Delmotte, co-présidente du GIEC.

Selon le rapport du GIEC, entre 2007 et 2016, l'agriculture, l'exploitation forestière et d'autres activités liées  à l'utilisation de la terre a représenté 23% des émissions de gaz à effet de serre liées à l'activité humaine. Les causes : la déforestation, l’élevage du bétail, l’utilisation d’engrais azotés… Depuis 1961, l’emploi d’engrais de synthèse a été multipliée par 9, l’utilisation d’eau d’irrigation a été multiplié par 2 et la consommation de viande a plus que doublé alerte le rapport du GIEC. Ces sols, malmenés par l’agriculture, sont pourtant essentiels : entre 2007-2017, ils ont capté 29 % de l’ensemble des émissions humaines de CO2. 

Les solutions du GIEC pour inverser la tendance

Pour inverser la courbe du réchauffement climatique et de l’appauvrissement des sols, les experts du GIEC mettent en avant plusieurs solutions : l’utilisation de bioénergies, la lutte contre la déforestation, la restauration des écosystèmes, l’adoption d’une gestion durable des terres, la transformation du système alimentaire mondial, la réduction de la consommation de viande, la lutte contre le gaspillage alimentaire…

« Pour protéger le climat, limiter le réchauffement à 1,5 degrés et pouvoir restaurer les forêts et les autres écosystèmes naturels, nous devons changer radicalement changer notre système alimentaire » conclut Dr. Reyes Tirado, scientifique à Greenpeace.

09/08/2019 10:43
  • 471.1k
  • 753

111 commentaires

  • Rayan Tiguert
    17/03/2020 14:09

    utilisez ecosia

  • Voahirana R.
    16/08/2019 11:44

    Le pire l humain prétend plante de la nourriture, il y trop de gens qui meurent de la famine.

  • Yves C.
    13/08/2019 07:30

    AT LAST ! Après 30 ans de réflexion, d’études « scientifiques », de rapports bi-annuels, et d’interdiction absolue de débattre, le GIEC qui cristallisait la fin du monde par les seules émissions de CO2, commence à comprendre que la cause est la DÉMOGRAPHIE EXPONENTIELLE. Clown, Tartuffe et démagogue totalitaire.🥳🥳🥳

  • Hind F.
    13/08/2019 05:49

    Nous devons absolument réduire notre consommation, je ne suis pas là mode, voilà bientôt 5 ans que je ne me suis pas acheté de vêtements,contentons nous du strict minimum, cessons notre bourse à la consommation, cessons d'accuser les gouvernements, les industries... C'est nous qui provoquons la demande ou encore répondons à celle-ci. Apprenons à réparer, à troquer, à brocanter... Nous en voulons toujours plus, toujours plus😡

  • Catherine W.
    12/08/2019 22:59

    Malgré ce constat effrayant rien ne change dans le comportement des hommes.....EFFRAYANT POUR NOUS ET NOTRE DESCENDANCE SURTOUT

  • Luc C.
    12/08/2019 16:41

    Heureusement qu’on a giec pour nous pommader l’anus avant qu’on passe a la taxation...

  • Lucie G.
    12/08/2019 15:46

    Les humains comprendront leur erreur quand ils découvriront que l'argent ne se mange pas.

  • Loïc P.
    11/08/2019 22:47

    Les politiques ne le liront pas, n’écouteront pas les scientifiques, feront semblant d’écouter Greta et continueront à commettre un crime contre l’humanité en laissant les lobbys faire ce qu’ils veulent de notre planète pour des pu..in de billets qui ne se mangent pas !!!

  • Camille H.
    11/08/2019 16:16

    N'oublions pas que l'agriculture sert avant tout à nourrir l'humanité. Pas étonnant que les surfaces agricoles aient augmenté, nous sommes de plus en plus sur Terre.

  • Mickaël S.
    11/08/2019 12:15

    C'est effectivement un triste rapport, mais tout ça encore une fois de plus dirigé par des gens assis sur un fauteuil... Malgré beaucoup de vrai, si on commençait déjà par mieux géré les constructions qui représentent un stade de foot en France chaque semaine, ainsi que la gestion des forêts où l'on abbat tout l'année de nos jours, ces 2 points seraient déjà une grande avancée pour notre planète..

  • Johnny F.
    11/08/2019 11:46

    On n'est trop nombreux sur terre on va à la catastrophe

  • Francois F.
    11/08/2019 09:25

    37% sont des surfaces paturees... Oui et l'élevage en pâture est une des seules production ( la seule ?) qui capture plus de carbone qu'elle n en produit, justement par ces prairies entretenues... Une forêt ou l'arrêt de la pâture (qui conduit à une friche) capte moins de carbone et ne donne pas autant de biodiversité... Mais continuez de taper sur l'élevage français 🙄

  • Régine F.
    11/08/2019 08:50

    Il n.y a rien à rajouter malheureusement !!!!!

  • Corentin J.
    11/08/2019 07:41

    Exact !! Il faudrait tout replanter en forêt, et comme ça vous irez manger des écorces de sapin et quelques pommes de pin; pas tout mal comme régime alimentaire pour des gens qui ont des téléphones portables à 900€ fabriqué en Chine et qu’ils souhaitent se donner bonne conscience en voulant partager ce genre de vidéo. Triste société. Qui n’a jamais connu la faim.

  • Julie W.
    11/08/2019 06:37

    🌱🌿

  • Marie-claude S.
    11/08/2019 04:19

    Pas besoin d'un rapport. On devient de plus en plus nombreux sur terres..on a besoin de plus de place...tjrs plus. Et quand on aura épuisé les sols??

  • May M.
    10/08/2019 18:19

    Augmenter le prix de la viande au max comme ça plus personne n'en mangera ou du moins très peu.

  • Roger M.
    10/08/2019 16:31

    Il reste de la vierge envoyé les moines

  • Nathalie L.
    10/08/2019 16:16

    Comment vivre sans extraire !

  • Jean-charles M.
    10/08/2019 14:14

    Aucun moyen concret pour faire appliquer des mesures qui iraient dans le bon sens. C'est du vent, des mots, du tape à l’œil. C'est un arbre artificiel de plus qui cache un dépotoir infecte.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.